Best Of Editorial Web Inbound Marketing — 14 juin 2016 — 7 commentaires
Comment Optimiser votre Marketing de Contenu pour Atteindre la Génération Y ?

La génération Y ou génération du millénaire est active en tant que consommateurs, des consommateurs fortement sollicités. Elle est composée de personnes qui sont nées fin 1970-début 1980 et 2000, et a hérité de cette appellation grâce au cordon des écouteurs qui formaient un « Y » lorsqu’ils sont branchés sur les baladeurs et iPod. Cette génération représente le futur, et tous les marketeurs rêvent de posséder une partie de ce segment de marché de consommation, celui des 16 à 36 ans…

Pour intéresser les jeunes de la génération Y, privilégiez une approche marketing globale

Lors de vos rencontres professionnelles, vous avez sûrement rencontré plusieurs trentenaires, par exemple un(e) jeune assistant(e) du patron avec qui vous avez échangé. Ceux qui se situent en début de la trentaine sont de plus en plus les personnes avec lesquelles vous communiquerez dorénavant pour finaliser une vente. Ils représentent une fraction des décideurs actuels, mais seront principalement les décideurs de demain. Il est donc temps d’ajuster votre marketing de contenu et votre stratégie de vente à ce qui fait résonner cette génération du millénaire.

Les entreprises américaines ont la génération « Y » dans leur collimateur depuis des décennies. Les « Y » sont ciblés de manière plus intensive par les entreprises que l’ont été les Baby Boomers. Ils ont été sollicités de toutes parts, tant par les jeux vidéo que la musique et la télévision non-stop, par des vidéoclips, la téléphonie cellulaire, Internet et les médias sociaux. Ils sont continuellement stimulés par un bombardement médiatique en continu, et ce, depuis leur naissance. Conséquemment, ils excellent à décoder un message marketing à vitesse « Grand V ». Ils répondent favorablement à un message qu’ils jugent vrai, à une histoire sur un produit qui leur semble authentique. Ils sont rébarbatifs aux stratégies de vente agressives.

marketing globalSource: Stokpic/Pixabay

Michele Serro, ancienne partenaire associée à la firme de design et de l’Innovation IDEO, est la fondatrice de Doorsteps. Doorsteps est un outil en ligne pour les futurs propriétaires basés à New York qui ciblent les « Y » et qui effectuent des recherches approfondies sur ce qui branche cette génération. Serro a constaté que pour la génération du millénaire, le message marketing est presque indissociable du produit lui-même. Selon elle, une approche marketing globale est nécessaire pour influencer cette cohorte. L’authenticité est essentielle.

« Les membres de la génération «Y » peuvent ressentir la sollicitation commerciale grossière, quand ils se font raconter des histoires de pitch de vente… et ils sont extrêmement impatients lorsqu’ils constatent qu’ils perdent leur temps pour des informations non pertinentes, voire mensongères à leurs yeux. Votre argumentaire de vente ne vous mènera nulle part avec les décideurs « Y ». S’ils jugent que votre message sent le faux, vous serez marqué au fer rouge comme une personne peu fiable et ce sera la fin d’une collaboration improbable dans l’avenir. »

Votre argumentaire de vente devrait donc raconter une histoire : l’histoire de votre produit ou le service que vous offrez. ; un récit qui explique l’émotion qui a initié la création du produit ou service, à quel problème il apporte une solution. Cette mise en situation devrait exposer comment les personnes, mais surtout les décideurs de la génération du millénaire, vont bénéficier ou éviter un problème grâce à votre offre de produit ou service. Ce qui importe aux « Y », c’est de faire de leurs organisations les meilleures dans l’offre d’un service client hors pair.

génération Y Source: Jarmoluk / Pixabay

Le «Y» vit dans l’Ici et Maintenant. Les solutions proposées se doivent donc de répondre à ce diktat pour attirer un tant soit peu leur attention. Le meilleur exemple que l’on pourrait exposer à ce propos est l’engouement des «Y» pour les produits Apple. Ils ont été les premiers consommateurs dans leur adolescence des produits iPod, iPad (qu’ils ont délaissé lorsqu’ils ont constaté l’engouement des Baby Boomers pour ce produit), mais surtout le iPhone, toutes versions confondues. Steeve Jobs avait l’Art de raconter des histoires qui plaisaient, il était et restera une icône pour un grand nombre de millénaires.

Parce qu’ils sont depuis toujours en contact avec les médias sociaux, les membres de la génération du millénaire sont habitués à interagir directement avec les fournisseurs de produits et services qu’ils utilisent.

Certaines règles simples devraient être prises en compte pour faciliter l’engagement de la génération Y

1. Formatez le contenu de votre site web de manière à ce qu’il se lise comme une conversation franche avec votre visiteur. Concevez également votre marketing de contenu dans une optique de message quelque peu personnel, voire décontracté. Il permettra à votre client « Y » de se connecter à celui-ci, de comprendre le sens et de vous faire confiance, vous et votre produit.

2. Créez du contenu allumé. Les millénaires sont ambitieux, intelligents et loquaces comme en témoignent leurs héros Steve Jobs et Mark Zuckerberg. Présentez vos informations d’une manière étudiée au rythme rapide, avec tout de même un zeste de fantaisie. Il n’y a pas de demi-mesure : votre message doit être perçu et confirmé comme étant sincère et intelligent.

3. Captivez leur attention dès le début de votre message et diffusez-le via les tweets, un site web interactif constamment mis à jour, des vidéos sur YouTube, podcasts, webinaires, Facebook et toutes plateformes interactives. La génération Y est mobile : il est impératif que l’affichage de votre contenu soit adaptatif aux téléphones cellulaires.

generationY être engagé Source: Viktor Hanacek / Picjumbo

4. Distribuez du contenu engagé. Les membres de la génération du millénaire sont des êtres engagés : donnez-leur l’occasion de discuter de votre marque. Initiez un dialogue qui facilitera la conversation et préparez le terrain pour les fidéliser à votre produit. Sollicitez leurs avis, posez des questions, mais plus encore, répondez à leurs questions le plus objectivement possible. Vous croyez offrir le meilleur produit ? C’est bien. Ils vous disent qu’il n’est pas aussi bon qu’ils le croyaient ? Soyez réceptif à leurs critiques, car ils sont l’avenir de vos produits et services, ils vous aident à vous adapter. Ça, ça n’a pas de prix !

Ils se perçoivent comme faisant partie d’une communauté. Ils sont interpellés par les grands enjeux actuels. Votre message devrait refléter cet état d’esprit afin de convaincre la génération Y que votre produit est utile avant d’être ce qu’on appelle communément en marketing une vache à lait.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Dominique Rousseau

Passionnée du domaine des Technologies de l'information et ses dérivés depuis plus de trente ans, j'aime socialiser et partager mes intérêts sur les réseaux sociaux.

 


7 Commentaires

  1. Bonjour Dominique,

    Merci pour cet article intéressant. Je suis d’accord avec vous, ce sont des consommateurs avertis et exigents, qui savent s’informer sur une marque.
    Etre authentique et transparent dans sa communication est donc un pré-requis nécessaire pour gagner leur confiance.

    • Bonjour Jennifer,

      Merci pour votre appréciation 🙂

      De par leurs habilités à rechercher « la bonne » information dans l’océan des données du Web (à la différence de plusieurs autres consommateurs tels les Baby Boomers), les « Y » semblent considérer le processus d’achat comme une expérience et non seulement comme un besoin à assouvir. Le sens « d’expérience d’achat » prend tout son sens ici. Ces consommateurs ont commencé très tôt à analyser l’offre avant d’acheter. On a qu’à penser au processus décisionnel venant à l’achat d’un jeu vidéo. Très tôt, ces consommateurs ont intégré les concepts d’analyse du produit, de l’appréciation par les tiers (gamers, experts) et la réputation sur les réseaux sociaux. En fait, on pourrait dire qu’ils sont tombés dedans quand ils étaient petits 😉 Ce sont des consommateurs avertis qui ont la capacité cependant de s’allier à une marque quand ils la considèrent « méritoire », d’où le fait qu’ils soient très recherchés à titre de clients fidèles.

  2. « Contenu allumé », autrement dit du concret et rien que du concret. Les millénaires voient grand, s’engagent dans des projets à long terme et sont, par nature, très très pragmatiques. Quoi de plus efficace que d’adopter, en rédiger les contenus web, leurs mentalités.

  3. Je rajouterai juste que c’est intelligent d’adapter le style rédactionnel ainsi que le fond lui-même en fonction de l’audience qu’on a dans le collimateur. A très bientôt !

    • Vous avez tout à fait raison sur ce point. Autrefois, le marketing était « de masse » et le terme le dit, sans subtilité quant à la distribution. Aujourd’hui, le rédacteur se doit de se poser au départ la question:  » à qui au juste mon sujet s’adresse-t-il » et écrire pour un auditoire ciblé.

  4. Bonjour, très intéressant cet article mais la génération Y, n’est pas forcémment la plus concernée selon le domaine de produit que l’on vent sur le web. Mais cela est vrai c’est l’avenir!
    Merci pour ces infos

    • Merci Davide pour votre appréciation. Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *