Référencement naturel Social Media — 30 mai 2016 — 8 commentaires
Réaliser son référencement en 2016

Voilà, vous avez terminé le design de votre site Internet, vous y avez mis un contenu qualitatif, attractif et plein de sagacité. Tout est parfait… En êtes-vous bien sûr ? Vous devez maintenant vous focaliser sur le référencement. Oui parce que vous pouvez avoir une belle voiture toute bien carrossée, mais s’il n’y pas d’essence dans le moteur, vous n’avancerez pas…

C’est une étape cruciale qui peut être compliquée. Seulement, si vous avez les bases, vous verrez que cela est accessible à tous. Il va falloir passer par là si vous voulez obtenir des visiteurs qui parcourent votre site. Malheureusement, cela ne se fait pas tout seul. Un site en ligne c’est bien, mais avec du trafic c’est mieux.

Pour faire en sorte que votre site se retrouve en haut des résultats sur un moteur de recherche, ou du moins qu’il soit bien positionné, un référenceur aura ses propres méthodes et une technique bien à lui, même s’il faut préciser qu’il en existe beaucoup, et que la base reste malgré tout similaire.

Ce ne sont pas des méthodes très compliquées à utiliser. Pour achever de bien positionner votre site, il vous faut être organisé, sensé, et avoir de la pratique. Je vais vous donner quelques idées pour réaliser le référencement de votre site web (selon votre domaine d’activité et les requêtes où vous aimeriez être positionné, le classement de votre site peut s’avérer plus difficile à faire).

En 2016, on peut résumer le référencement à ces quelques mots : quantité rime avec pénalité et qualité rime avec tangibilité.

Le référencement simple qui porte ses fruits

La première chose à faire pour que votre site se positionne dans la thématique que vous exploitez, c’est de trouver les bons mots-clés. Ils doivent bien entendu coller à votre domaine d’activité. On les appelle les mots-clés « nichés ». Ce sont aussi ces mots-clés qui vont vous aider à être bien placé sur les moteurs de recherche. Bien entendu, suivant la concurrence constatée sur le ou les mots choisis, il va falloir travailler d’arrache-pied pour se faire une place parmi les plus gros concurrents.

idees pour referencer son siteSi votre requête ou vos requêtes comportent un trop grand nombre de sites qui ont une autorité forte dans les différents moteurs de recherche, il est préférable d’exploiter la longue-traîne (Long Tail en anglais).

Pour obtenir un bon référencement qui aura des résultats certains, voici quelques clés qui font le succès d’un site :

  • Inscrire votre site sur des annuaires d’autorité en variant les ancres (autrement dit les mots-clés «titre» qui représenteront votre site). C’est un peu un classique, mais ce n’est pas à négliger parce que si vous sélectionnez bien vos annuaires, cela apportera toujours un peu de jus à votre site ;
  • Chercher des partenaires qui travaillent dans le même domaine que vous (ou sur la même thématique) tels que des blogs ou des sites institutionnels. Une fois que c’est fait, décidez d’un deal (par exemple, vous pouvez écrire un article que vous posterez sur leur site, l’inverse est vrai aussi, ou vous pouvez réaliser ce que l’on appelle un lien partenaire) ;
  • Ne pas hésiter à suivre des blogs ou des forums qui parlent de votre domaine. Participer parfois aux discussions vous permettra également d’apposer un lien texte vers votre site (sans en abuser bien sûr) ;
  • Penser aux réseaux sociaux. Créer une page n’a pas d’incidence directe sur votre référencement, mais être actif sur les réseaux sociaux peut être bénéfique pour vous et votre site. Si vos articles sont intéressants, ils seront aimés et partagés. Ces signaux sociaux sont pris en compte par les moteurs de recherche. D’autre part, sachez que cela permet toujours d’apporter un peu plus de trafic, ce n’est donc pas une source à négliger ;
  • Écrire des articles optimisés en sélectionnant quelques mots-clés bien ancrés avec un champ sémantique bien développé. De cette manière, vous aurez un article complet, plaisant à lire pour vos visiteurs, car il est riche en vocabulaire et en détails, mais aussi très apprécié par les moteurs de recherche ;
  • Respecter les balises : lorsque je parle de balise, ce sont toutes les balises Hn (H1, H2, etc.). Veillez à bien les insérer dans vos articles en apportant un titre principal, puis des sous-titres. Cela permet d’aérer le contenu, de le structurer ;
  • Tenir compte de la fréquence de publication : Il y a là plusieurs sons de cloches. Certains conseillent de publier assez régulièrement afin d’envoyer des signaux aux moteurs de recherche pour leur montrer que votre site est « vivant ». D’autres préconisent de publier moins souvent, mais de publier des articles d’au moins 2000/3000 mots ! Attention, encore une fois, la quantité ne rime pas forcément avec la qualité. Je dirais qu’il n’y a pas une fréquence particulière à adopter. Il suffit de publier votre contenu quand vous le sentez et quand l’inspiration est au rendez-vous. Veillez seulement à ne pas publier qu’une seule fois tous les 6 mois et essayez de vous tenir à un calendrier éditorial.

Bien entendu, il existe d’autres méthodes plus approfondies que celles citées ci-dessus. D’ailleurs, j’en parle plus longuement sur un post afin de savoir comment obtenir plus de backlinks pour son site. Mais si vous suivez les conseils donnés ici, vous verrez de l’amélioration dans le référencement de votre site dans les semaines, voire les mois qui viennent.

Je n’ai rien inventé, ce sont des pratiques simples et de base qui se mettent en place pour commencer à obtenir du trafic sur son site. C’est un travail de longue haleine, mais gratifiant, surtout lorsque cela fonctionne. Vous pouvez faire les choses vous-même plutôt que de passer par une agence de référencement, cela vous permettra d’économiser de l’argent et d’être sûr d’avoir un minimum de résultat (bien que passer par un prestataire ne soit pas mal en soi).

Le Netlinking est un travail de tous les jours. Sachez qu’il vous faudra régulièrement animer votre site en y publiant des articles bien construits qui vous apporteront du succès puisque ces articles seront très vite relayés sur les réseaux sociaux et pourquoi pas cités par d’autres sites / blogs. Cela vous apportera une certaine notoriété que Google (pour ne citer que lui) percevra rapidement.

Parlons des réseaux sociaux

On peut s’arrêter 5 minutes sur le sujet et y apporter une réflexion. Mettez-vous à la place du visiteur que vous ciblez, celui qui devrait être potentiellement intéressé par votre site.

Ce visiteur possède à 99% du temps un compte Facebook (ou Twitter, ou Instagram). Imaginez qu’il surfe tous les jours sur Internet, apporte sa contribution sur les sites qu’il lit en y déposant des commentaires, qu’il suit les actualités Facebook via sa timeline,etc. ! Pensez-vous que, si ce même visiteur vient commenter sur votre site, y passe du temps ou alors partage naturellement vos articles sur son ou ses comptes sociaux, cela soit bien perçu par les moteurs de recherche ?

Il n’y a pas d’étude concrète à 100% qui démontre que cela a un « réel » impact, mais avec un brin de lucidité, on est en mesure de penser qu’on marque de sacrés bons points dans le classement des SERP (Moteurs de Recherche), car les signaux sociaux ne peuvent être que positifs.

En 2016, il est donc important d’humaniser votre référencement en utilisant les bases certes, mais en y apportant aussi votre touche personnelle qui fera la différence et vous apportera le trafic souhaité.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Romain Plagnard

Romain est webmaster depuis plus de 15 ans. Autodidacte, il aime transmettre son savoir grâce aux coachings qu'il réalise dans les domaines du référencement, réseaux sociaux et blogging. Il vous fournit toute l'aide nécessaire afin de mener à bien votre projet Internet. Quand il n'est pas en train de joueur au poker, sa passion, il donne de nombreux conseils sur son blog webinfoconseils sur lequel il aime partage ses trouvailles webmarketing.

 


8 Commentaires

  1. Je pense pour ma part que c’est avant de mettre le site en ligne qu’il faut se poser la question du référencement 🙂 Trop souvent, les gens s’y intéressent une fois que le site est conçu et lancé alors que les problématiques SEO sont d’autant mieux gérées quand elles sont prises en compte en amont.

    1) Ça permet de définir une structure efficace en termes d’indexation, des silos bien pensés, avec un maillage interne plus pertinent pour une meilleure compréhension par les moteurs du contenu et de la hiérarchie du site.
    2) Ça permet de mettre les bonnes balises au bon endroit plutôt que de devoir modifier le site a posteriori pour corriger un balisage inexact.
    3) Ça évite aussi, souvent, les changements d’URL intempestifs parce qu’on se rend compte que la structure par défaut n’est pas la bonne… avec toutes les conséquences que ça peut avoir (redirections à effectuer, etc).
    4) Ça permet par ailleurs de mieux gérer dès le début le duplicate content. Il y a des sites e-commerce par exemple qui se lancent sans prendre en compte cette problématique et se retrouvent avec des milliers d’URL indexées alors que le site ne compte que quelques centaines de pages…

    Bref, je trouve que ça fait beaucoup de raisons d’intégrer cette réflexion dès les premières étapes de son projet. Ça ne veut pas dire pour autant qu’il faut tout arrêter une fois le site lancé 😉

    • Merci Marlène pour ce retour ‘ultra’ détaillé !
      Les points que tu cites, il faut les prendre en considération et les appliqués, ce qui parfois peut décourager mais c’est en ayant une base de travail solide et une méthodologie aiguisée au couteau qu’on réussit son site/blog !

  2. Article intéressant. Il est important de rajouter un point crucial : la vitesse de chargement des urls d’un site web, ce qui impliquer, entre autre, d’optimiser les différents éléments dont les images. Quand on analyse les sites bien référencés sur des requêtes intéressantes, elles n’ont quasi jamais un temps de chargement important.

    • Oui c’est vrai ! c’est un élément important qui aurait eu sa place dans l’article parce qu’aujourd’hui avec la fibre (et l’adsl ultra rapide), on ne se rend pas forcément compte du poids de nos images mais cela a une incidence sur le temps de chargement… !

  3. Bonjour,

    Merci pour cet article de qualité ! 🙂

  4. A propos des annuaires… je dirais oui, mais dans une certaine mesure. Je m’explique : il est bon de sélectionner les annuaires dans lesquels on souhaite soumettre son site Internet (qualité des fiches de sites notamment), de ne pas mettre un titre avec le mot clé visé, mais plutôt avec le nom de son nom de domaine tout simplement. Et surtout, arrêter la soumission sur les annuaires lorsque le site à référencé est déjà âgé de plusieurs mois.

    • Oui Vincent, effectivement il y a des paramètres à prendre en comptes avec aussi le TF / CF de l’annuaire par exemple, l’ancienneté.. etc ! On ne peut pas soumettre à la volé comme ça dans des centaines d’annuaires pensant que ca va faire le job tout seul !
      D’autre part pour l’encre, si tu choisis de très bons annuaires, ils t’afficheront le nom de domaine comme ancre etc.. !
      Pour un site « âgé » encore une fois dépend de la concurrence, de ton classement.. mais disons que les annuaires sont un point parmi d’autres pour un ref consolidé !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *