Emploi Webmarketing — 27 mai 2016 — Aucun commentaire
Emploi : Les Pure Players attirent mais gare à la déception

Les Pure Players attirent les talents. Ces entreprises sont des structures innovantes, agiles et moins hiérarchisées. De plus, les nouvelles générations de candidats veulent travailler pour un service dont ils sont fiers, qu’ils apprécient et dans lequel ils se reconnaissent. Si les Pure Players sont attractifs naturellement, il y un risque d’autant plus important de décevoir les candidats une fois intégrés dans les équipes.

L’attractivité des entreprises du Web

C’est cool, c’est fun, c’est flexible

Les entreprises du Digital tranchent avec les autres secteurs d’activité : elles dégagent une image plus jeune et dynamique qui se rapproche de l’employeur idéal des jeunes générations. Le cadre de travail et l’image de l’entreprise prennent de plus en plus de poids dans les aspirations professionnelles. Les tables de ping-pong dans les bureaux et les baby-foot permettent, par exemple, d’attirer plus facilement les nouveaux talents.

Les services proposés par les Pure Players sont souvent innovants et adaptés aux nouveaux besoins des consommateurs. Travailler pour une entreprise dont le service plait est donc valorisant socialement.

Un exemple avec les locaux parisiens décontractés et cosy d’Airbnb. L’entreprise affiche sans détour la réussite de son service de location entre particuliers avec une décoration à l’image de son business.

airbnb

Airbnb affiche sa réussite à travers le design de ses locaux

Décalage entre image attractive et réalité du marché : risque de décevoir les nouvelles recrues

Des objectifs de travail tournés vers la performance

Chez les Pure Players la concurrence est rude et les faibles marges imposent de faire de gros volumes. Cela impacte les équipes qui sont sous pression. Par exemple, dans l’entrepôt français d’Amazon, la productivité est poussée à son maximum : les salariés sont surveillés chaque seconde et doivent répondre à des objectifs très élevés.

De plus, pour évoluer au rythme de leur marché, les entreprises du Digital doivent innover constamment. Les employés travaillent alors énormément pour maintenir le cap. Des sources de stress ont notamment été identifiées chez les professionnels du Web. 63% parlent des délais à tenir, 58 % de la charge de travail élevée et 34% évoquent les difficiles relations avec leur hiérarchie.

sous pression

Les Professionnels du Web sous pression pour soutenir la compétitivité de leur entreprise

Le risque que les salariés partagent leur déception auprès de leurs réseaux

La déception des salariés peut avoir des conséquences négatives sur l’image naturellement positive des Pure Players. Comme des clients insatisfaits d’un produit ou service, les nouveaux recrutés risquent de partager leur mécontentement autour d’eux.

Un site de notation comme Glassdoor peut donc s’avérer menaçant si les employés ont la possibilité d’ainsi exprimer leur déception. C’est pourquoi une trop grande transparence est synonyme de danger pour les Pure Players qui risquent de perdre en crédibilité et de décourager les candidats qui auraient envie d’y postuler. Effectivement 29% des salariés français déclarent ne pas avoir envie de postuler dans une entreprise où les employés en parlent négativement.

Les salariés ayant les moyens de communiquer facilement sur leurs conditions de travail, les Pure Players ont donc tout intérêt à garder le contrôle sur leur image interne grâce à une politique RH adaptée. Par exemple, en compensant le travail souvent stressant et la dureté du secteur avec un environnement interne apaisant. C’est effectivement en soignant l’Expérience de leurs employés que les Pure Players auront le plus de chances de fidéliser leurs Talents du Digital.

A noter que la solution Emploi de Webmarketing & Co’m s’intègre dans un réseau plus large de partenaires médias spécialisés dans le Digital. Ce réseau a pour vocation de faire vivre l’écosystème de l’emploi digital en France. Il permet aux recruteurs de diffuser leurs offres auprès d’audiences qualifiées et aux candidats de bénéficier d’une large palette d’offres du digital.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *