Best Of Blogosphère Editorial Web Inbound Marketing — 26 mai 2016 — 8 commentaires
Vous hésitez à lancer votre blog ? 6 points à savoir pour franchir le cap !

Si vous êtes arrivé(e) sur cet article, c’est que l’idée de bloguer vous a déjà traversé l’esprit, et pas qu’en vous rasant (elle était facile, mais tellement irrésistible). Vous vous êtes déjà donné mille raisons pour franchir le cap et à peu près autant pour ne pas le faire

Pendant 2 ans au moins, l’idée de bloguer m’a hantée, sans pour autant que je passe à l’action. Je pense avoir changé des dizaines de fois de projet, et si j’avais tout mis en route, il est vrai que j’aurai une flopée de blogs à gérer. J’ai écumé des dizaines d’articles comme celui-ci, des idées de lancement pas à pas, des modes d’emploi, des articles sur les pièges à éviter, sur comment augmenter son trafic (notez que je regardais comment augmenter le trafic d’un blog inexistant), sur les optimisations SEO, sur la productivité…

Je sais bien qu’il en existe plein, mais je vais apporter ma pierre à l’édifice sur la question de créer son blog et j’espère que mon expérience pourra être utile à certaines personnes. J’en profite pour truffer copieusement ce post de liens vers des articles qui traitent des différentes thématiques abordées, des liens choisis parmi ceux qui m’avaient fait avancer dans ma réflexion.

#1 Faites le ménage dans vos excuses

bloguer excuses

Vous aimez écrire et vous aimeriez bien avoir un blog. C’est la seule chose à retenir. Pour le reste, il y a de grandes chances pour que ce soit une longue énumération d’excuses habilement travesties en « raisons ». Pour vous décider, il va donc falloir les démasquer. Et pour faire fuir les excuses, rien de tel que leur apporter des réponses !

Par exemple, vous devez considérer que vous n’avez peut-être pas assez de temps. C’est la star des excuses, et plus vous le répéterez, moins vous aurez de temps. C’est un état d’esprit.

Souvent, quand je me dis ça, je pense à Bruce Dickinson, le leader d’Iron Maiden (si vous ne connaissez pas Iron Maiden, c’est étonnant, mais pas désespéré, allez ici). La biographie Wikipedia de Bruce commence comme suit « Paul Bruce Dickinson (7 août 1958) est un chanteur, compositeur, pilote de ligne, escrimeur, animateur radio, et ancien directeur marketing britannique, célèbre pour être le vocaliste du groupe de heavy metal Iron Maiden. » Pensez-vous vraiment que ce type se soit dit à un moment « Je ne peux pas faire ça, je n’ai pas le temps » ? Et Bruce vit bien dans le même espace-temps que nous. Ses journées font donc 24h, comme les miennes, comme les vôtres et comme celles de Beyoncé.

Il ne s’agit pas d’avoir ou non le temps, il s’agit de prioriser vos besoins en fonction de vos contraintes. Donc avoir son blog prend du temps, mais si c’est vraiment ce que vous voulez, alors vous arriverez certainement à bloquer des plages horaires pour vous en occuper. Il m’arrive d’écrire mes articles depuis mon téléphone, dans le train par exemple !

Idem pour la question de l’argent. Démarrer un blog ne vous coûtera quasiment rien : un nom de domaine avec un hébergement et éventuellement un thème que vous allez acheter vous-même, mais ce n’est même pas obligatoire. Vous aurez tout le temps de voir venir et de le pimper ultérieurement si vous l’estimez nécessaire.

Et l’idée ? Vous avez envie d’écrire, mais vous ne savez pas sur quoi ? Rassurez-vous, c’était pareil pour moi. J’ai changé d’idée 50 fois, j’ai même commencé à écrire des articles qui ne verront probablement jamais le jour pour des projets enterrés loin, loin dans mes dossiers Google Drive. Commencez par vous écouter vraiment, faites des listes, lisez (des trucs totalement différents de vos habitudes), informez-vous, soyez ouvert, parlez avec le maximum de personnes et écoutez leurs problématiques. L’idée va finir par arriver et vous surprendre vous-même.

Par contre, si vous décidez de ne rien faire et de ressasser votre envie de blog « mais c’est ballot, j’ai pas d’idée », eh bien, elle préférera sans doute fricoter avec quelqu’un qui est plus open pour l’accueillir et qui lui a balisé le chemin (tant qu’à faire). Ne restez pas passif, mais n’en faites pas non plus une maladie si vous n’avez pas d’idée tout de suite. Vous connaissez ce dicton qui dit « Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis » ? Avec l’idée de votre blog, c’est pareil. Plus vous allez courir après, moins vous risquez de l’attraper. Ah, et un dernier conseil : NOTEZ tout ce qui vous passe par la tête !

#2 Soyez très attentif aux détails « techniques »

bloguer blog details
L’idée, le temps et l’argent, c’est plié. Ça y est, vous vous lancez. C’est super, mais ne sautez pas sur la première solution venue. Personnellement, j’ai choisi WordPress et je connais Blogger ou Tumblr de loin donc je ne vais pas vous recommander un outil en particulier. Il y a plein d’articles qui vous proposent des comparatifs sur Internet. Faites-vous votre propre idée.

Pensez à regarder à quoi ressemblent les back-office. Généralement, ils ont tous plus ou moins les mêmes fonctions, mais le feeling passe mieux avec certains. Et comme vous allez y passer du temps, autant que ce soit agréable pour vous.

Consultez les plugins disponibles, la communauté utilisatrice, les avis des personnes qui ont opté pour ces solutions. Il faut aussi vous interroger sur l’utilité que vous souhaitez avoir pour votre blog. Inutile de prendre une arme de guerre pour une utilisation loisir pas trop prise de tête. Soyez plus prudent si vous envisagez dans l’immédiat ou plus tard de vivre de votre blog et d’y passer beaucoup de temps.

J’ai pris WordPress parce que le blog est plutôt aisé à faire évoluer, qu’il y a plein de thèmes différents et gratuits, une grande communauté d’utilisateurs et parce que je connaissais bien ses back-office. Ce sont des critères qui étaient importants pour moi, mais vous pouvez en avoir d’autres.

L’important c’est que vous les déterminiez et que vous pesiez le pour et le contre de chaque solution pour choisir celle avec laquelle vous serez le plus en phase. Ne vous précipitez pas.

Prenez un nom de domaine, ça fait toujours plus pro. Vous pouvez en acheter pour pas très cher. Réservez-le en .fr et .com au moins, ça pourra vous éviter quelques déconvenues. Je caricature, mais imaginez que vous réserviez www.lesptitschats.fr pour bloguer sur votre passion des chats et qu’une boutique de vêtements en fourrure prenne www.lesptitschats.com. Vous aurez l’air malin(e) ! Si le blog a vraiment une vocation commerciale et/ou que c’est un blog d’entreprise, inutile de vous dire qu’il est préférable d’acheter les principales extensions a minima. En plus, avec un nom de domaine dédié, vous aurez souvent la possibilité d’avoir une messagerie afférente.

Le thème est souvent un gros sujet de prise de tête. Mon ordinateur a frôlé le vol plané un certain nombre de fois. Armez-vous de patience et acceptez de tout changer du jour au lendemain si vous ne le sentez pas. Quand vous ouvrez votre navigateur et que vous arrivez sur la page d’accueil de votre blog, vous devez pouvoir vous exclamer « Waw, c’est beau ». Vous devez être fier, au moins esthétiquement, de votre blog, ce qui vous aidera pour le point 5 de cet article.

#3 Préparez-vous à écrire. Beaucoup.

blog blogging ecriture
C’est génial : vous avez votre idée, votre blog, votre nom de domaine ! Le plus dur est fait, l’aventure ne fait que commencer ! Vous aimez écrire et il va falloir y aller à fond ! Je vous conseille d’ailleurs de prévoir un planning éditorial. Ne le voyez pas comme une contrainte, mais plutôt comme un fil rouge : libre à vous de le faire évoluer et/ou de le modifier. Le planning éditorial a aussi pour avantage de conserver vos idées sous le coude, surtout si vous le projetez loin dans le temps.

Ensuite, écrivez au maximum. Rentabilisez toutes les opportunités que vous avez d’écrire : dans les transports, pendant vos pauses déjeuner, le soir ou le matin, etc. Écrivez beaucoup même si vous ne publiez pas ou pas tout de suite vos articles. Cela vous permettra d’avoir toujours quelque chose à publier si vous traversez un passage à vide pour X ou Y raison. Cela vous fera également pratiquer régulièrement et ne pourra qu’être bénéfique à votre style.

Imposez-vous un rythme de publication minimum, et j’ai bien dit minimum. Vous étofferez en fonction de votre temps. Beaucoup écrire ne veut donc pas dire beaucoup publier.

Pour écrire, vous aurez aussi besoin de vous aérer l’esprit, de faire autre chose, voire de couper un moment avec la thématique de votre blog pour retrouver l’inspiration. Si vous me suivez, c’est aussi pour parer à cette période que vous allez constituer votre manne d’articles pendant que vous êtes encore tout euphorique. Ainsi, pas d’interruption, et vos lecteurs vous imaginent en train de travailler comme un forcené alors que vous sirotez des cocktails vegan sur une plage à Balì pour retrouver votre raison d’être.

Ça a déjà été dit environ un million de fois sur de multiples blogs, mais : NOTEZ VOS IDÉES ! Sinon elles s’échappent (peut-être à Balì elles aussi) et vous n’êtes pas près de les retrouver.

En cas de panne totale et d’épuisement de votre réserve d’articles, il existe plein de conseils sur la toile pour se reprendre. Ici, et aussi . Pensez notamment aux interviews qui vous permettent de faire un contenu attractif en peu de temps, tout en vous faisant connaître, ce qui nous amène directement au point suivant.

#4 Libérez du temps pour promouvoir

parler de son blog promotion
C’est forte de cette ébouriffante transition que je vous propose d’aborder notre 4ème point, le nerf de la guerre après l’écriture : la promotion de vos articles et de votre blog en général. Vous aurez beau avoir une plume en or et des écrits pertinents, si vous n’en faites pas la promotion, il y a des chances que vous prêchiez dans le désert.

Pour vous faire connaître, les réseaux sociaux sont un point d’entrée intéressant. Cependant, ne vous éparpillez pas sauf si vous avez vraiment du temps, car y animer un compte peut vite devenir très chronophage. En effet, si vous vous imaginez qu’ouvrir un compte Twitter et y partager vos articles va suffire, redescendez sur terre.

Déjà, ne partagez pas QUE vos articles. Apportez une valeur ajoutée à vos lecteurs en faisant une veille de qualité sur une thématique précise en rapport avec votre blog. Ensuite, si vous utilisez plusieurs réseaux sociaux, ayez une ligne éditoriale différente sur chacun d’eux, en fonction des types de communautés présents. Ça vous donne déjà moins envie d’être sur 50 plateformes, hein ? Et ce n’est pas fini : repérez les influenceurs et faites-en des relais en les mentionnant sur les contenus qui les concernent ou sur les vôtres si c’est susceptible de les intéresser (allez-y avec parcimonie).

Rappelez-vous la raison d’être des réseaux sociaux qui n’est pas de faire votre pub éhontément, mais de connecter les gens entre eux : IN-TE-RA-GI-SSEZ. Remerciez, dites bonjour, donnez votre avis, posez des questions… N’attendez pas passivement que le bon contact vous retweete et vous apporte 150 followers sur un plateau. Et enfin, ne cherchez pas la quantité, mais la qualité.

Pour faire votre promo, vous pouvez aussi investir dans la pub sur Adwords ou via les régies pub des réseaux que vous utilisez. Mais cela doit venir après une présence qualitative. Parlez de votre blog autour de vous, tout ne se passe pas que sur la toile !

#5 Nouez des partenariats intelligents

partenariat blog
Voyez votre blog comme une opportunité pour rencontrer des gens dans le même état d’esprit que vous et travaillez en synergie avec eux en repérant ce que vous pouvez leur apporter de complémentaire.

Nouer des partenariats vous demandera du travail parce que vous serez quand même obligé de vous engager un minimum, mais ça peut aussi être l’occasion d’optimiser votre énergie en limitant le temps que vous passez à faire votre promotion seul(e) dans votre coin. Pour autant, ne vous jetez pas au cou du premier partenaire venu et ne spammez pas tous vos contacts pour nouer des liens. Soyez sélectif, identifiez les opportunités pertinentes, et laissez-vous du temps, vous n’avez pas un train à prendre !

#6 Assumez votre blog !

blog bloguer conseil
Quand j’ai démarré mon blog, j’étais vraiment aux anges tellement le truc me tenait à cœur depuis longtemps. J’y avais passé du temps, je l’avais bichonné avant de le mettre en ligne. J’avais dû passer au-dessus de mes tendances control freak et perfectionniste pour le sortir avant 2045. Bref, c’était un peu mon petit événement du début 2016 !

Et paradoxalement, je n’en parlais pas beaucoup. Avec du recul, je l’ai même un peu planqué, comme une connaissance un peu gênante. Je ne lui ai pas accordé la place qu’il méritait. Comme nous l’avons vu aux points précédents, même si on blogue pour le loisir, ça reste une activité dans laquelle on s’investit. Tenir un blog prend du temps et si on fait le choix de lui en accorder, au détriment d’une autre activité ou tout simplement au lieu de ne rien faire, ça signifie aussi quelque chose.

Alors si comme moi, vous êtes un peu timide avec votre blog, sortez du bois ! (Sinon vous pouvez sauter ce point et passer à la conclusion). Parlez de votre blog, soyez-en fier : c’est votre bébé ! Car si vous ne le rendez pas visible, personne ne le fera à votre place. Et si des portes se claquent sur votre nez, si vous n’avez pas de retours de personnes qui comptaient pour vous, persévérez ! Vous n’êtes pas seul sur terre et les gens ont d’autres préoccupations à un moment T. Eux aussi ont une vie trépidante. Alors, il ne faut pas leur en vouloir ou vous dévaloriser, mais persévérez dans vos démarches. Tôt ou tard, vous serez récompensé.

Dites que vous êtes blogueur même si c’est à temps partiel, ajoutez l’adresse de votre blog dans la signature de votre mail, affichez-le sur les réseaux sociaux et OUI, même sur vos profils LinkedIn ou Viadeo. Ne faites pas l’autruche : vous avez un blog, assumez-le !

Conclusion

Pour conclure, réfléchissez avant de lancer votre blog, mais pas trop non plus ! Bloguer est une aventure formidable qui va vous ouvrir à plein d’expériences et de choses géniales si vous la prenez à cœur (et il le faut !). Il y a aussi de grandes chances pour que vous en appreniez beaucoup sur vous-même et que ça vous ouvre de nouvelles perspectives personnelles ou professionnelles.

D’ailleurs, j’invite les lecteurs qui bloguent à témoigner : qu’avez-vous appris sur vous-même en bloguant ?

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Coraline De Garcia

Happée par le web, je démarre ma carrière dans la marque employeur en 2012, grâce à un tweet ! Aujourd'hui consultante en digital marketing, je travaille à réunir mes passions que sont la gastronomie, le webmarketing et l'écriture sur lewebcestfood.fr. L'objectif de ce blog ? Conseiller les restaurants qui souhaitent se lancer sur les réseaux sociaux.

 


8 Commentaires

  1. Bonjour Coraline, je pense que le plus important, et avant tout le reste, même si tu as raison ça rentre en ligne de compte, c’est de pouvoir écrire si possible tous les jours. Il y a des blogs qui sont très suivis et qui sont finalement assez amateurs…

  2. Bonjour Ronnie,

    Ce n’est pas ma philosophie 🙂 en dehors des blogs collaboratifs comme celui-ci, je suis souvent déçue par ceux qui publient quotidiennement car les contenus manquent souvent de fond voire carrément d’intérêt. Je préfère lire des contenus derrière lesquels il y a un vrai travail et le souci d’apporter une info utile aux lecteurs plutôt que ceux qui n’ont que leur referencement en tête ! Ceci dit, il est tout de même nécessaire d’avoir un rythme de publication le plus régulier possible.

  3. Je blogue depuis novembre 2005 et j’ai l’occasion de traverser des périodes sur un petit nuage et de périodes de déprime totale dans cette activité !

    Les commentateurs comptent beaucoup et il faut savoir dépasser les trolls et leur perversité.

    Si on est convaincu d’avoir des choses à dire, il faut tenir le coup et le cap !

  4. Merci pour ce super article ! Je me retrouve totalement dans ce que tu dis : mettre du temps à le sortir, le cacher un petit par gêne et surtout le temps que cela peut prendre.
    J’ai crée mon blog il y a 1 an et demi et je l’ai abandonné beaucoup plus vite que l’idée m’est venue d’en créer un…. Depuis peu je me décide enfin à lui consacrer le temps qu’il mérite car j’adore ça. J’ai envie de travailler du mieux que je peux à ce petit bébé et voir ce que l’avenir me réserve.

    • Bonjour Emilie, merci pour ton commentaire ! Bon courage pour la reprise de ton blog, avec de l’envie et de la motivation, je suis sûre que ça ira comme sur des roulettes 😉

  5. Je blog depuis octobre 2015. Je suis passionné par mes articles pour donner de bon plan astuces mode et beauté. Mais ce n’est pas evident de se faire connaitre.

    • Salut Déborah, pense aux réseaux sociaux comme Twitter ou Instagram qui peuvent t’apporter une visibilité plus grande que ta page Facebook (le réseau casse le reach des pages donc pas si évident que ça d’avoir de la visibilité avec).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *