Best Of Facebook Native Advertising Social Media — 08 avril 2016 — 4 commentaires
Les 5 tendances du social média en 2016

Les médias sociaux font désormais partie de notre écosystème, les intégrer à une stratégie globale de l’entreprise apparaît alors comme une nécessité. Cependant, il n’est pas toujours facile de les adopter. En effet, la prolifération des canaux et des réseaux sociaux complexifie la gestion des interactions entre les marques et les consommateurs…

De nouveaux réseaux sociaux et de nouveaux formats apparaissent. Aussi, est-il nécessaire de se poser les bonnes questions : comment entrer en conversation avec sa communauté sur les réseaux sociaux ? Comment instaurer les bonnes pratiques au sein de l’entreprise ? En quoi les professionnels du Marketing devraient-ils changer leur approche ? C’est au travers de toutes ces questions que la marque doit travailler sa présence sociale.

Lors d’un webinar fort intéressant animé par Yann Dirheimer, Marketing Manager chez Hootsuite et Isabelle Mathieu, Consultante Médias Sociaux, formatrice réseaux sociaux, 5 grandes tendances pour l’année 2016 ont été soulignées…

1 – L’essor du Social Ad

Aujourd’hui, la publicité en native sur les réseaux sociaux est un des canaux les plus utilisés par les marques. Selon une étude emarketer, marketingland et recode, « 70% des annonceurs ont augmenté leur budget publicitaire sur les médias sociaux en 2015″.

Publicité souvent innovante et immersive, la publicité sociale capte facilement le regard du consommateur. En outre, elle offre un tracking multi-device. En effet, comme le précise Isabelle Mathieu, les réseaux sociaux ont implémenté un système d’identification unique. Lorsque la personne se connecte depuis son mobile sur Facebook, elle est également reconnue sur sa tablette, mais aussi sur son desktop. Le suivi du consommateur sur les réseaux sociaux depuis son mobile est facilité et permet alors aux marques de suivre la personne dans son expérience utilisateur jusqu’à son acte d’achat quel que soit le device. A contrario, sur le web, le tracking via un cookie devient obsolète dès lors que le consommateur passe sur tablette et/ou mobile.

En outre, les Social Ads offrent une personnalisation des messages grâce à un ciblage beaucoup plus fin de ses membres. Une campagne de publicité sur les réseaux sociaux va donc permettre de délivrer le bon message à la bonne personne et au bon moment. Sans oublier que l’analyse des conversations offre aux professionnels du marketing une meilleure compréhension des besoins de l’utilisateur et donc une livraison d’un message qualifié.

2 – Le Social Business

On distingue 2 formes de Social Business : Le Social Selling et le Social Commerce.

Le Social Selling consiste à prospecter et développer vos ventes sur les médias sociaux. Il permet de détecter les opportunités et de les saisir quel que soit votre domaine, c’est une pratique de plus en plus utilisée. Le Social Selling est plus adapté à du contenu B2B et donc à des plateformes spécialisées comme LinkedIn ou Viadeo. L’objectif ici est d’être le plus visible possible et perçu comme un expert dans son activité afin que votre communauté pense à vous quand elle en a besoin.

Le Social Commerce est plus orienté B2C. Auparavant, les marques utilisaient les réseaux sociaux pour générer du trafic sur leur site. Avec l’arrivée des nouvelles fonctionnalités sur les plateformes sociales, les marques vont permettre aux utilisateurs de faire directement leurs achats depuis les réseaux sociaux. Aujourd’hui, Pinterest, Facebook, Instagram, Twitter ont tous un bouton « acheter », offrant aux utilisateurs de payer directement depuis la plateforme sociale de la marque. Il existe des conditions à respecter pour faciliter l’achat depuis la page Entreprise Facebook :

  • Avoir un achat en un minimum de clic ;
  • Avoir un stock en temps réel ;
  • Utiliser les données des profils pour remplir les bons de commandes ;
  • Rendre le paiement sécurisé sur la plateforme sociale.

3 – Le Social Employee

Le Social Employee ou Employee Advocacy est le fait de sensibiliser les employés aux médias sociaux dès la phase de recrutement. C’est d’autant plus important que selon Hootsuite, « 47 % de la génération Y estime que la réputation en ligne d’un employeur potentiel est aussi importante que l’offre d’emploi ».

Aussi, encourager vos salariés à parler de la marque au sein de leur propre communauté confère une image attractive de l’entreprise. Selon Scott Monty, spécialiste des médias sociaux chez Ford, « le fait de s’appuyer sur les salariés est plus efficace que d’ouvrir un autre canal pour communiquer avec la clientèle ». Par ailleurs, l’entreprise pourra bénéficier d’une plus forte visibilité et espérer élargir sa cible. En effet, 92 % des followers des employés ne connaissent pas votre marque.

Pour y parvenir, il est essentiel de les accompagner, mais aussi d’établir une charte d’utilisation des réseaux sociaux. Par exemple, si un employé découvre une conversation négative au sujet de votre produit sur LinkedIn, doit-il défendre l’entreprise ou alerter l’équipe en charge des médias sociaux ? Rédigez clairement votre charte et responsabilisez vos employés pour que leur voix représente votre marque. Proposez des formations et des enseignements sur l’utilisation professionnelle des médias sociaux. Attention, la participation des collaborateurs doit se faire sur la base du volontariat. En effet, tous les employés n’ont pas vocation à partager leur contenu sur les réseaux sociaux. Il faut donc identifier les ambassadeurs les plus concernés et surtout faire confiance aux collaborateurs, leur laisser la main afin qu’ils puissent conserver un échange sincère, authentique avec leur communauté.

4 – La vidéo domine les médias sociaux

L’adoption de la vidéo a fortement augmenté en 2015 grâce à des performances élevées en termes de retour sur investissement. Aujourd’hui, 8 milliards de vidéos sont visionnées sur Facebook chaque jour, la lecture automatique contribuant largement au nombre de visionnages (source : Hootsuite). À noter que 50 % du trafic mobile est désormais issu de la vidéo. Pour Isabelle Mathieu, si la vidéo domine Internet et surtout les réseaux sociaux, il s’agit pourtant d’un vrai challenge pour les marques en termes de créativité. En effet, le consommateur doit pouvoir comprendre l’histoire même sans le son pour capter son attention, son efficacité va donc se jouer sur sa capacité à être créatif.

Par ailleurs, avec l’essor du live streaming ou de la diffusion en direct sur mobile, on accède à une forme de communication plus dynamique et interactive. Facebook Live tout comme Periscope de Twitter permettent à chaque utilisateur de partager une vidéo en direct. D’après Ashu Garg, partenaire général chez Foundation Capital : « À l’avenir, les publicitaires exploiteront davantage le contenu généré par les utilisateurs que les publicités réalisées par des professionnels. »

5 – Les influenceurs

Selon une étude Nielsen : « 92 % des consommateurs se fient avant tout au bouche-à-oreille et aux recommandations de leurs proches pour les guider dans leurs achats ». On le voit, le marketing d’influence est en pleine effervescence, mais pour que ça marche, il faut :

  • Bien définir sa stratégie ;
  • Identifier les influenceurs pouvant adhérer aux objectifs de la marque ;
  • Travailler avec les influenceurs, les inclure dans vos campagnes.

Selon Isabelle Mathieu, blogueuse et classée dans le TOP 10 des influenceurs européens en médias sociaux par Salesforce, les marques ne savent pas toujours travailler avec les influenceurs. Pour elle, l’une des plus grosses erreurs commises par les marques est de confondre la portée avec l’influence. Les marques sont nombreuses à se référer à la taille de la communauté et donc à la portée alors que la véritable mission d’un influenceur est de générer de la conversation. Isabelle Mathieu préconise d’associer directement l’influenceur à la campagne de la marque afin de rendre la campagne efficace. Le cas de la campagne Osons avec Nicolas Hulot en est un très bon exemple.

Conclusion

On le voit, toutes ces tendances prouvent la puissance des plateformes sociales et la nécessité de les inclure dans une stratégie globale à l’entreprise. Selon Yann Dirheimer, « il y a plus de pages Facebook Entreprise que de sites web dans le monde ». Bien sûr, il est essentiel d’aligner au préalable les médias sociaux sur des objectifs stratégiques clairement définis. Par exemple, les équipes de service client vont les utiliser comme indicateurs de suivi de clientèle alors que les ressources humaines les utiliseront pour améliorer l’implication des salariés. En outre, le marketing d’influence est en passe de devenir le nouveau média de demain, car avoir du contenu qualitatif n’est plus suffisant. Aussi, travailler de façon professionnelle avec les influenceurs permet d’offrir une image dynamique à la marque et d’élargir sa cible. D’après Isabelle Mathieu, « 81 % des partenariats avec des leaders d’opinion ont été fructueux ».

Source image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvie Corlay-Knaff

Consultante en Marketing Digital, j’ai travaillé près de 15 ans au sein d’agences et de régies publicitaires. Passionnée depuis toujours par le web, j’accompagne les entreprises à développer leur image sur internet (définition d'une stratégie de communication, production & partage de contenus, conception de sites web, analyse des données, etc). Le digital étant en constante évolution, j’assiste avec beaucoup d’intérêt aux conférences données par les acteurs du marché, ex : Microsoft TechDays, Hubforum, Digital Marketing Symposium organisé par Adobe, etc

 


4 Commentaires

  1. Merci pour ces infos. « Une image vaut mille mots » alors il est facile d’imaginer la puissance d’une vidéo. L’utilisation de la vidéo est donc un indispensable dans chaque stratégie marketing. Pour améliorer l’engagement ce média est devenu la clef. Je partage.

  2. Bonjour Sylvie,

    Merci pour ce récap’ très instructif ! Les réseaux sociaux font partie de notre quotidien, et une marque peut difficilement s’en passer.
    Les tendances que vous présentez là sont le reflet de l’évolution actuelle des réseaux sociaux : on va vers plus de personnalisation, de contenus multimédia et de marketing d’influence pour séduire les consommateurs internautes.
    De la même façon que les salariés font partie de cette mutation, car ce sont des ambassadeurs de premier choix pour parler de votre marque !

  3. Bonjour Simon,

    Merci pour ton message. Oui, la vidéo est un support très efficace. D’ailleurs, une étude d’Aberdeen Group mentionnait que « le taux de conversion moyen d’un site web est 2 fois plus important qu’un site web sans vidéo » (voir mon article à ce sujet). Associée à l’ensemble des plateformes sociales la vidéo ne peut donc être que bénéfique !

  4. Bonjour Jennifer,

    Merci pour votre commentaire. Le marketing d’influence semble de plus en plus en vogue, il s’agit là d’un nouveau support qui séduit de plus en plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *