Best Of Marketing viral Social Media — 01 mars 2016 — 1 commentaire
10 idées pour rater son événement connecté

En tant que bon chef de projet ou manager, vous savez à quel point il est important de rendre son évènement digital et impactant et qu’il est aussi très facile de passer à côté des choses essentielles. Après s’être assuré de quelques éléments (Invitations : OK ; Communiqué de presse : OK ; Réservation du lieu : OK), et d’avoir même prévu de faire une publication sur votre compte Twitter, vous ne devez néanmoins pas oublier certains points essentiels pour réaliser le plus gros de votre impact digital. Nous vous livrons donc les 10 points clés qui pourraient vous faire rater l’organisation de votre événement !

1. Négliger les réseaux sociaux comme leviers d’interactivité avec vos clients

C’est le principal moyen pour communiquer avec vos invités, surtout si votre dispositif se veut d’être aussi digital. Ne le négligez pas !

Une phase de « teasing » en amont de l’événement est une bonne chose, mais le post-événement est également très important puisqu’il permet de fidéliser l’utilisateur.

Quelques exemples d’actions à réaliser : demander aux participants de s’inscrire au préalable, poser des questions pour connaître leur avis sur l’évènement, créer des jeux-concours, les remercier de leur participation… Voilà autant d’éléments essentiels pour garder le client réceptif à votre événement.

2. Oublier les influenceurs

Ils constituent une source précieuse de recommandations pour votre marque (54 % des Etats-Uniens sont influencés par ces personnes dans leurs décisions d’achat). Il serait dommage de passer à côté.

La solution ? Faire écho à votre événement en faisant appel à des influenceurs digitaux : blogueurs, Instagrameurs, YouTubers, mais aussi des entrepreneurs qui conviendront à la thématique de l’évènement. Ils pourront alors relayer l’événement sur leurs comptes sociaux et créer de la notoriété autour de votre marque.

Des agences spécialisées vous aident à trouver les personnes adéquates pour intervenir lors de vos évènements, comme le partenaire de Headoo.

3. Ne pas créer de #hashtag spécifique

Référencez vos publications de manière à avoir plus de visibilité sur les réseaux sociaux, mais également pour que vous puissiez tracker certains contenus en créant un #hashtag spécifique à l’événement (Exemple : #colorrunparty).

Astuces :

  • Evitez de choisir des noms génériques (ex : #equipedefrance) ;
  • Rajoutez des dates pour des événements récurrents (#sia2015, #sia2016, etc.) ;
  • Vérifiez avant sur les réseaux sociaux que le #hashtag n’existe pas déjà (exemple : #marketingtuesday).

4. Avoir un #Hashtag, mais ne pas communiquer dessus

Avoir un #Hashtag, c’est bien, mais il ne faut pas oublier de le communiquer au maximum autour de vous : tant du côté digital (sites web, comptes sociaux, publicités, posts sponsorisés), que du côté physique (signalétique, affichage, flyers, dossiers de presse…).

5. Occulter l’effet du temps réel et de toutes les personnes qui ne sont pas physiquement présentes

En créant un live pour l’événement, vous pourriez tout d’abord toucher toutes les personnes non présentes physiquement, mais également créer une interaction avec des milliers d’utilisateurs : live tweets, retranscription d’une vidéo live de l’événement avec Facebook, Periscope ou Meerkat…

6. Avoir une mauvaise connexion (4G et/ou Wifi) sur le lieu de l’événement

Danger ! Cela peut paraître banal, mais il est primordial de s’assurer d’une bonne connexion Internet pour que l’événement fonctionne, sauf si vous ne tenez pas à digitaliser votre événement et à le rendre accessible à tous.

Les contenus photos/vidéos sont généralement partagés deux fois plus vite s’ils sont reçus en temps réel. La connexion est donc essentielle si vous souhaitez donner à votre événement la plus forte visibilité possible sur les réseaux sociaux.

7. Ne pas rendre les participants acteurs de l’événement

Mettez en scène vos invités. Faites-les participer et montrez-leur de l’importance en diffusant leurs contenus en live sur des écrans ou « social wall » comme a pu le faire Syfy France.

8. S’appuyer sur des matériels qui ne sont pas ceux des participants, et qui nécessitent une identification (type Facebook Connect)

Demander à des participants de se connecter à Facebook depuis un dispositif qui n’est pas le leur (comme une tablette ou une borne photo) pourrait être contre-productif pour plusieurs raisons :

  • La plupart des personnes ne souhaitent pas utiliser leur login Facebook et leur mot de passe sur un appareil qui n’est pas le leur (encore faut-il s’en rappeler J) ;
  • Par mesure de sécurité, Facebook pourrait bloquer le compte de la personne lorsque le réseau social détecte que la personne ne s’est pas connectée sur son appareil habituel.

L’email reste encore aujourd’hui la façon la plus simple et fluide de toucher un maximum d’utilisateurs.

À titre d’exemple, il est possible d’organiser un concours photo sur une borne ou une tablette lors de l’événement et de recevoir automatiquement son contenu par email avec des boutons de partage Facebook. La personne sera beaucoup plus encline à partager ce contenu sur ses comptes sociaux, puisqu’elle consultera son email sur son propre appareil (probablement son Smartphone), et sera déjà connectée à Facebook.

9. Ne pas réutiliser les contenus photos/vidéos créés par vos invités (User Generated Content)

Les contenus UGC sont un levier puissant pour augmenter la notoriété de votre marque et vos ventes. En effet, 65 % des consommateurs recherchent des contenus UGC sur le web avant d’effectuer un achat (Elon University). Facilement accessible et détenant un fort taux de prescription, il serait dommage de ne pas utiliser ce type de contenu !

Bien sûr, vous avez besoin au préalable de l’accord explicite de votre invité. Mais une fois que vous l’avez, vous pouvez diffuser toute sorte de contenus sur votre site web et/ou vos comptes sociaux. C’est par exemple le cas de la Société Générale avec l’agence Magic Garden pour la Coupe du Monde de Rugby.

10. Ne pas collecter de données sur vos invités

La donnée concernant vos invités est précieuse. Sans y prêter attention, des prestataires pourraient la détourner. Il faut à la fois pouvoir la collecter et en prendre le contrôle. Cette donnée permet de mieux connaître et de contacter ses invités pendant et après l’événement, et aussi de toucher leur entourage.

Attention tout de même à respecter les droits des invités et de toujours leur demander l’autorisation explicite d’utiliser leur email pour l’envoi d’une newsletter par exemple ou pour utiliser leur image dans une galerie photos.

A propos de l’auteur :

ABCAlexia Belle-Croix : Étudiante en Master Innovation à l’ESP, Alexia Belle-Croix travaille actuellement chez Headoo, plateforme de Visual Content Marketing. Chargée de projet digital, elle alimente les contenus média, contribue à la stratégie webmarketing et assure, avec l’équipe commerciale, la pré-prod et la post-prod d’opérations d’activations de marque. N’hésitez pas à consulter le site web d’Headoo pour découvrir les nombreux avantages et solutions que la plateforme propose : www.headoo.com

Facebook Twitter Instagram Linkedin Google+

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Invité

Retrouvez ici, les articles rédigés par les invités de Webmarketing & co'm, si vous aussi vous souhaitez nous soumettre un article en tant qu'invité ou co-rédacteur, contactez-nous !

 


1 Commentaire

  1. Trés bon article Alexia !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *