E-commerce E-Publicité — 10 février 2016 — 4 commentaires
[Infographie] 30 acteurs de l’économie collaborative pour voyager en 2016

Fini le temps du billet de train Paris-Nantes à 75 €, fini la nuit d’hôtel à 90 € à Paris ! Eh oui, tout cela est révolu ! Le voyageur en 2016 utilisera de A à Z dans son périple vacancier les services moins chers que nous offrent les entreprises de l’économie collaborative. Des services qui, jusqu’à maintenant, couvrent l’ensemble des besoins du voyageur ordinaire…

Évidemment, tout le monde n’utilise pas ces services (on dit qu’un français sur quatre a déjà testé un service de l’économie collaborative), mais la tendance est bien là et elle devrait continuer son expansion. L’économie collaborative n’est pas un modèle économique éphémère, mais bien un service durable qui bouleverse notre façon de vivre et de voyager.

D’ailleurs, voici une infographie qui représente les principaux acteurs du secteur du voyage pour bien comprendre que l’économie collaborative a toute sa place dans ce domaine :

data_connecte_vcarre

La guerre entre les acteurs du PAP et les professionnels aura bien lieu.

Prenez les logements par exemple. Cette année, nous allons assister à une lutte entre les hôteliers et les plateformes de location de logements entre particuliers. La communication fait déjà rage. La dernière vidéo de Homeaway est particulièrement agressive :

Il n’est pas étonnant que Booking.com ait lancé l’année dernière sa première campagne de communication grand public en France après 14 ans d’existence sur ce marché. Booking.com, Abritel, Airbnb, qui remportera la bataille marketing en 2016 ?

Allons-nous avoir une mutation des services professionnels vers ce type de service ? Un service peut-être plus humain et une communication basée sur le partage et l’expérience vécue ?

De toute évidence, nous devrions avoir une présentation plus claire des services sur les plateformes comme Airbnb puisque aujourd’hui certaines offres présentent également des professionnels de l’hôtellerie. Une mention claire sur la nature de l’offre devrait donc voir le jour sur ces sites, ce qui évitera la déconvenue de payer pour un chalet privé et de se retrouver dans un cottage avec d’autres voyageurs qui ont, eux, payé sur booking.com.

Les avis et notations sont également légions sur ces sites. Une forme plus aboutie de notation, une fiche identitaire du service proposée pourrait à terme voir le jour. Vous saurez ainsi tout de votre hôte avant même de le rencontrer.

Conclusion

L’économie collaborative permet aujourd’hui à des millions de personnes à travers le monde de voyager essentiellement via des services entre particuliers. L’année 2016 devrait confirmer cette tendance et nous donner un excellent panorama de la puissance marketing des acteurs de ce marché.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Simon Godreau

CMO @boaterfly - Autodidacte et passionné de voyage, j'ai créé plusieurs plateformes marketing dans l'affiliation et le social media. Aujourd'hui, je m'occupe de la communication et du marketing de Boatertfly, 1er site de location de bateaux entre particuliers. Entrepreneur web depuis 8 ans, je conseille aussi plusieurs pure player dans leur stratégie marketing et communication.

 


4 Commentaires

  1. Merci Simon pour ce bel article sur les acteurs du voyage de la consommation collaborative, mais vous avez oubliez Opitrip.com qui permets de comparer l’ensemble des acteurs de la #consocollab du voyage 🙂

  2. Dommage que l’infographie ne soit pas très lisible, pour certains des acteurs, nous ne pouvons lire leurs noms…

  3. L’économie collaborative ne durera qu’un temps à mon sens et pars sur un postulat intéressant (partager qqchose) mais qui a été biaisé par des malins pour faire du business. Qui profite de la levée de fond en dizaine de millions € de Airb&b ? Certains ont une utilité (le bon coin) mais encore une fois, sans un réglement clair (arnaque, loi contournée), cela amènera à leur mort ou un encadrement trop important.
    Dernier ex en date : la vente des chiots qui est interdite pour particulier, ce matin sur RTL un témoignage d’une personne de la SPA où les particuliers déclarent donner leur chiot sur LBC et lors de l’appel le vendent. Pire, certaine mettent de faux num LOF (etc.), LBC est averti mais ne fait rien.
    Je pense que cela va leur pt à la tronche.
    Tout comme Airb&b où des proprios sur Paris (de plus en plus nombreux) préfèrent louer comme cela plutot qu’une location mensuelle normale (ils gagnent 3 fois plus)…
    Je mets un billet que ce genre de site ne passera pas 2018, on parie ?
    Et je ne parle pas de ceux qui remplissent un Espace 7pers pour les allers-retours Paris Lyon 😉

    • La confiance est la clé au développement des sites collaboratifs, pour exemple la mise en place du paiement en ligne sur blabla car a permis son décollage ! Airbnb est un modèle parfait ! Ils sont en train de construire un quasi monopole sur un marché qui explose. Pour LBC, ils devront évoluer, je suis d’accord, problème de confiance. L’économie collaborative, c’est maximiser la valeur d’un actif par un usage optimal dans un cadre de confiance et avec un seul intermédiaire, un tiers de confiance (Airbnb, blabla car, etc.) qui gère le paiement en ligne et l’identification des utilisateurs. Tout ça pour dire que je prends le parie de leur croisdance ! J’en suis persuadé. C’est mathématique. La seul rupture technologique qui pourrait casser ces modèles, c’est le block chain (qui permettrait de supprimer le tiers de confiance). Au sujet des sites sur le tourisme, je vous invite a aller voir trip drivers.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *