Best Of Entreprendre Startup — 03 février 2016 — 2 commentaires
Faut-il garder son projet confidentiel avant de se lancer ?

Vous pensez avoir une idée d’application révolutionnaire et vous avez peur qu’on vous la vole ? Faut-il pour autant laisser cette idée confidentielle ? Comment pouvez-vous protéger votre idée ? Il existe plusieurs moyens de le faire comme appliquer ce que l’on appelle l’accord de confidentialité. Toutefois, est-il toujours judicieux de vouloir garder secret son projet ?

Comment protéger mon idée ?

En France, il n’est pas possible de protéger légalement une simple idée. Seuls les procédés techniques peuvent être protégés. Dans le cas d’une idée d’application qui ne rentre pas dans ce cadre, il vous est toujours possible de signer un accord de confidentialité.

Un accord de confidentialité est un accord obligeant les signataires à ne pas communiquer sur un projet ainsi que les informations privées le concernant. Vous pouvez le signer avec vos associés, votre développeur, ou plus généralement avec l’ensemble de vos partenaires, actuels et envisagés. Quand vous signez un accord de confidentialité, deux clauses sont particulièrement importantes :

  • L’intitulé de votre idée. Il est primordial de définir avec précision ce que vous souhaitez garder secret. Il ne faut pas qu’il puisse y avoir d’ambiguïté sur cette définition. Une définition trop large sera très contraignante pour les signataires puisque presque toutes les informations relatives au projet seront considérées comme confidentielles ;
  • La durée de la confidentialité. On vous conseille de mettre une durée longue, mais limitée dans le temps. Vous ne savez pas à l’avance quand votre projet sera véritablement lancé donc autant ne pas prendre de risque.

Pour en rédiger un, vous pouvez faire appel à un avocat spécialisé dans votre domaine, il saura vous conseiller.

Pourquoi ne devrais-je pas protéger mon idée ?

Quand un entrepreneur est persuadé d’avoir une idée de boîte révolutionnaire, sa plus grande crainte est de se la faire voler. Dans la réalité, cette crainte est peu fondée.

En effet, ce n’est pas l’idée qui fera le succès de l’entreprise. L’idée ne représente qu’une infime partie de la réussite d’un projet. Le business model, la connaissance du marché, de la concurrence, et surtout l’équipe qui va développer le projet sont beaucoup plus importants que l’idée de base. Des centaines d’applications sortent chaque jour et ce ne sont pas celles qui semblaient partir d’une meilleure idée qui réussissent le mieux !

La nécessité de communiquer sur son idée

Ce qui pose problème avec la confidentialité de votre idée est que vous ne pouvez pas communiquer dessus. Or, il est très important pour les entrepreneurs qui se lancent dans leur projet de se faire connaître. Cela peut être par :

  • Des concours d’entrepreneurs, de business plan ;
  • Des investisseurs ;
  • Des leveurs de fonds ;
  • Des Business Angels ;

Tout ce travail de communication pourra vous ouvrir des portes par la suite, par exemple si vous souhaitez lever des fonds. Un investisseur qui reçoit votre business plan sur son bureau le lira avec davantage d’entrain s’il connaît déjà le projet.

En plus de cela, cette communication vous aidera à pitcher de mieux en mieux votre projet, ce qui sera utile lorsque vous devrez convaincre des clients, des partenaires ou encore des banquiers.

Le besoin d’avoir des retours sur son projet

Le véritable souci avec le secret de votre idée est que vous ne pouvez pas avoir de retours dessus. Même si vous êtes deux, trois ou quatre à travailler sur un projet, il est nécessaire de récolter des avis extérieurs. Lorsque vous travaillez longtemps sur un projet, vous n’avez plus le recul nécessaire. Des potentiels clients pourront challenger votre idée et la mettre en perspective avec leur propre expérience de consommation.

Si votre projet est de lancer une nouvelle application, il peut être intéressant de faire tester à quelques personnes cibles une première version de cette application, une version bêta. Vous pourrez alors adapter cette version selon les retours que vous aurez.

Il y a deux raisons qui expliquent pourquoi certains entrepreneurs refusent de dévoiler leur idée :

  • Soit ils considèrent qu’ils sont capables de connaître intuitivement les besoins et les attentes de tout un marché ;
  • Soit ils ont peur de recevoir des critiques négatives sur leur projet.

Dans les deux cas, c’est une erreur de leur part.

Bref, n’ayez pas peur d’aller sur le terrain, de pitcher votre idée ou de la montrer si c’est possible. Cela vous permettra d’adapter votre projet à votre marché pendant qu’il en est encore temps !

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Gaétan Baudry

Passionné d’entrepreneuriat et notamment de la création de start up et lancement de site web, j’aide les entrepreneurs à rédiger leur business plan et à lever des fonds et à réfléchir à leur stratégie d’acquisition de clients sur le web.

 


2 Commentaires

  1. Bonjour,

    Article très intéressant ! Néanmoins, il faut savoir qu’aujourd’hui il existe des solutions numériques permettant de communiquer tout en se protégeant. La société MaPreuve en est un bel exemple (www.mapreuve.com) !

    Il faut évidemment communiquer autour de son projet, en parler, discourir et avoir des retours sur celui-ci. Mais, l’entrepreneur, notamment en incubation, se doit d’être maître de sa communication. Les accords de confidentialité sont une solution. Cependant, la rédaction requiert une attention toute particulière. Cela peut aussi être un frein à toute négociation. Mais, il y a aussi mapreuve.com qui permet d’obtenir une preuve d’intégrité et d’antériorité sur tout projet.

    Naturellement, il faut communiquer sur son projet ! Par contre, il n’est pas antinomique de se protéger en amont et ainsi effectuer des économies en aval…

    Certes l’idée ne fera pas le succès de l’entreprise, elle n’est qu’une infime partie de la réussite d’un projet. Mais, le projet peut-il aboutir avec un projet contrefait ab initio ? Bien plus, le business model et toute la documentation stratégique pour le développement de l’entreprise peuvent et doivent être également protégés.

    En somme, il peut être judicieux de se protéger avant de communiquer sur un projet. Ce qu’il faut réellement comprendre, c’est qu’il existe aujourd’hui des solutions juridiques simples et peu coûteuses pour les jeunes entrepreneurs et les petites entreprises innovantes.

    Dans tous les cas, merci pour cet article utile et fort intéressant ! Nous œuvrons dans le même sens !

  2. Article intéressant effectivement en plus je viens grâce au commentaire de découvrir le service mapreuve.com merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *