Développement Web — 25 janvier 2016 — 1 commentaire
Quel est l’intérêt d’avoir un site écologique ?

Le « vert » est une tendance en forte croissance dans le domaine du marketing. Tout le monde s’y intéresse, et l’univers du web est d’autant plus impliqué. Il faut croire qu’Internet ou le réseau immatériel par excellence altère l’environnement de la planète. Pour y remédier, il est important de créer un « site internet vert »…

Quels sont les 2 axes de dépense d’énergie d’un site web ?

La consommation énergétique des infrastructures ou dispositifs du web tels que les serveurs, les data centers et sites internet pourraient se présenter en 2030 comme l’équivalent de la dépense énergétique mondiale de 2008. Côté utilisateurs, un aspect moins habituel est l’usage d’énergie à travers l’ordinateur, les Smartphones, les tablettes et le site lui-même. À première vue, un site web ne semble pas polluer l’atmosphère, il est même difficile de penser qu’un clic puisse autant polluer qu’une voiture. Cependant, un site web émet bel et bien du gaz carbonique de deux manières :

  • En consommant de l’électricité 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 depuis le serveur qui l’héberge ;
  • En naviguant tout simplement sur le site internet, car il influe directement sur la quantité d’énergie épuisée par les serveurs.

serveur web

Pourquoi créer un site web écologique ?

Certains sites entrainent une dépense d’énergie de 8,3 GWh en une année soit l’équivalent de la consommation en énergie de 3 077 foyers. L’impact de ces sites côté serveur est de 0,58 GWh soit 10 fois moins.  Il est donc nécessaire de créer un site internet écologique pour attirer les internautes et augmenter la chance d’un « retour à la recherche ». Cela permettra en même temps de les fidéliser et d’accroitre la possibilité qu’ils reviennent acheter sur le site, notamment s’il s’agit d’un site e-commerce.

Alors, si les internautes demandent de l’écologique, il faut leur donner de l’écologique ! D’un point de vue économique, un site web vert permet de diminuer l’utilisation abusive d’énergie. Un environnement bien conçu se doit de tenir compte de l’écologie, d’autant plus que les milieux épurés optimisent notre manière de travailler. Un site internet doit résulter d’un design écolo afin de rendre facile d’un côté son utilisation, et d’un autre d’atteindre ses objectifs commerciaux.

site web ready

Comment réduire l’empreinte carbone de son site ?

Créer un site écologique contribue à son développement durable. Dans ce cas, afin de réduire les émissions de CO2 engendrées par son site internet, je vous propose les solutions suivantes.

Les pages web devront avant tout se charger rapidement pour que les appareils des utilisateurs consomment moins d’énergie. Il faudra donc soustraire les animations inutiles et du point de vue de l’« expérience utilisateur », les visiteurs apprécient spécialement un affichage instantané des pages web.

expérience utilisateur

Et si vous êtes en France, mieux vaut éviter un hébergeur qui se trouve à l’autre bout du monde. L’énergie dépensée pour acheminer les informations baissera ainsi, car la distance entre les visiteurs et les serveurs est réduite.

Par ailleurs, pensez à alimenter les serveurs avec de l’énergie renouvelable. L’achat de certificats d’électricité verte se réalise en fonction de l’absorption globale. Il est aussi possible d’acheter des crédits CO2 depuis des opérateurs spécialisés.

Enfin, si vous avez l’intention de créer un site web vert, faites toujours appel au service d’agences spécialisées dans ce secteur.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Enrico Ramasy

Passionné du web et dévorant des articles sur le webmarketing depuis des années, j’en ai fait mon métier en me tournant vers le SEO. Responsable SEO au sein de l’agence Primo Référencement qui comme son nom l’indique excelle dans le Référencement (qu’il s’agisse de SEO, SEA et même de SMO), j’use de mon savoir et de mon expérience pour écrire des articles en relation avec mon domaine d’activité.

 


1 Commentaire

  1. Concernant les dépenses d’énergie sur le web, on a certes d’un côté les utilisateurs et de l’autre les data centers. Un troisième axe est à prendre en compte également, tout aussi gourmand en énergie : le réseau, où comment connecter les utilisateurs aux serveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *