E-commerce — 18 janvier 2016 — 2 commentaires
Quand la communication print s’empare du web

La communication print, que l’on compare souvent à la communication web, a également de beaux arguments pour séduire. Les initiatives en print, notamment marquées par la personnalisation du support, prouvent que ce canal fonctionne encore aujourd’hui…

L’association du print et du digital permet la création de campagnes de communication cross-canal percutantes. Les deux supports peuvent être utilisés ensemble pour créer du contenu enrichi, ce qui est le cas par exemple des imprimés connectés NFC ou encore de la reconnaissance d’image de Shazam. Par ailleurs, une campagne de communication, qui intègre à la fois du print et du web en cohérence avec ses cibles et ses objectifs, permettra d’obtenir de meilleures retombées.

Rapidité d’acquisition, formats multiples, facilité de diffusion, coûts réduits : les supports numériques ne sont pas les seuls à posséder des arguments attractifs.

À l’ère du « tout digital », la communication print ne doit pas être négligée dans sa stratégie de communication globale. La mémorisation semble être le facteur majeur qui maintient la crédibilité de ce média.

Le web-to-print

Avec les pratiques en communication print qui se réinventent et de nouveaux formats qui émergent, beaucoup d’imprimeurs ont su adapter leurs offres en utilisant le web pour promouvoir leurs services. C’est ce que l’on appelle le web-to-print. Cette technique n’est pas nouvelle, mais son paysage se modifie.

Les imprimeurs en ligne

Vistaprint (maison mère : Cimpress) est l’acteur qui nous vient à l’esprit quand on évoque l’impression en ligne de produits promotionnels et commerciaux petit format (carte de visite, dépliant, flyer, etc.). Mais il n’est pas le seul : Veoprint, Illicopresse, le magasin du print, copy-top, easy flyer, Gotprint, 1primeur.fr est une liste non exhaustive des acteurs proposant l’impression de supports promotionnels en ligne.

La qualité d’impression (offset ou numérique), le format (petit imprimé, grand format, objet) ou encore la cible (BtoC et BtoB) sont autant de paramètres qui différencient ces offres.

L’impression de livres en ligne

D’autres acteurs se sont spécialisés dans l’impression en ligne de formats particuliers. Le livre est un bon exemple. Plusieurs sites présentent une offre adaptée aux particuliers et auteurs débutants grâce à l’autoédition comme le site Blurb (service créé aux États-Unis) ou encore imprimermonlivre.com.

D’autres acteurs misent sur une personnalisation plus grande du produit final. C’est le cas de Book Spirit qui propose l’impression en ligne d’ouvrages reliés et cartonnés en qualité offset, dès 100 exemplaires. Ces « beaux livres » concernent différents usages : livre d’art, bande dessinée, catalogue, livre d’événementiels ou promotionnel, etc. Le livre-objet personnalisé devient alors accessible au plus grand nombre : éditeurs, entreprises, artistes, associations et collectivités, galeries d’art, agences de communication et graphistes indépendants, etc.

Les imprimeurs en ligne font de la personnalisation leur principal atout. Le futur client (particulier ou professionnel) peut choisir sur Internet l’offre qui permettra de répondre à ses besoins en termes de qualité d’impression, de technique de brochage de l’ouvrage, de nombre de pages et nombre d’exemplaires, des options de personnalisation et de finitions disponibles, du délai de livraison et, bien sûr, du prix.

Faire du print sur le web : des enjeux techniques à ne pas négliger

L’offre d’impression en ligne est donc très large puisqu’elle concerne de nombreux formats et différents supports de communication. Du simple flyer au beau livre personnalisable, les possibilités de création sont multiples et permettent de s’adapter à chaque besoin.

Print et web ne sont donc pas incompatibles. Ici, le premier représente le produit final et le second est le vecteur. Faire du print sur le web n’est pas si facile, car le rendu promis sur le site internet et espéré par le client doit pouvoir correspondre à la version finale de l’imprimé. Les éléments de réassurance, essentiels en e-commerce, le sont d’autant plus dans le web-to-print.

Par ailleurs, il existe plusieurs critères fondamentaux qui permettent la création d’un service de qualité, personnalisé et sécurisant pour le client :

  • L’outil de réalisation du devis ;
  • L’échelle de personnalisation ;
  • Le calcul en temps réel du prix final ;
  • Le système d’envoi de fichiers ;
  • Les outils d’aide à la création de fichiers ;
  • La validation du Bon à tirer ;
  • Les solutions d’assistance et de contact.

Le web-to-PRINT

Internet permet aux acteurs de l’impression de réinventer leurs offres grâce à des outils techniques performants. La personnalisation du support, l’aide à la création de l’imprimé, la vérification et validation de la commande, l’expérience de l’imprimeur font partie des critères de décision des utilisateurs finaux.

Ainsi, les imprimeurs en ligne doivent intégrer l’étendue de la dimension « web » dans leurs offres sans oublier la proposition de valeur finale : du print sur le web. Oui, mais du print quand même !

Source image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Elodie Swiatek

Diplômée en communication et spécialisée dans le digital, j'évolue dans ce domaine riche en expertises et en découvertes. Mes activités principales sont la rédaction web, la gestion de contenus, le référencement naturel, l'analyse web et les médias sociaux. Je m’intéresse également au graphisme et plus globalement au marketing, à la communication interne et aux nouvelles technologies.

 


2 Commentaires

  1. Article très intéressant. Merci bien !

  2. Nous avons lancé notre service de web-to-print, justement parce qu’on s’est rendu compte qu’il y avait un vide à combler sur le marché de l’impression. Très bel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *