Best Of Entreprendre Marketing viral Startup — 22 décembre 2015 — 1 commentaire
5 conseils pour vous lancer dans l’économie collaborative

La success-story d’AirBnb vous fait rêver et vous n’êtes certainement pas le seul. Aujourd’hui, de nombreux entrepreneurs tentent l’expérience dans l’économie collaborative. Mais parvenir à lancer un projet qui vous tient à cœur sans budget ni expérience sur ce mode de consommation n’est pas toujours évident…

Au départ, il est difficile de saisir les rouages des premières phases de développement d’un business CtoC (de consommateur à consommateur). Il faut d’abord comprendre comment marche l’économie collaborative. Imaginez : c’est comme si vous décidiez de louer ou prêter votre perceuse à votre voisin pour arrondir vos fins de mois. C’est aussi simple que cela, et cela peut s’appliquer à tous les domaines : c’est une mise en relation entre particuliers.

En consommation collaborative, l’usage prédomine sur la propriété. Un client qui n’est pas consommateur type d’un service peut donc se laisser tenter par un usage ponctuel. Même s’il peut être difficile à atteindre et à convertir, c’est loin d’être impossible.

Voici donc quelques conseils à suivre au début de votre aventure collaborative :

1 / Le bouche-à-oreille vous boosterez !

Les premiers particuliers qui offrent leurs services seront vos ambassadeurs. J’ai moi-même été un ambassadeur, et comme vous, j’ai de nombreuses anecdotes à raconter sur différents services auxquels j’ai eu recours. Imaginez votre chauffeur de covoiturage qui vous raconte qu’il a déjà fait un Paris-Nantes avec un furet dans le coffre de sa voiture pour le ramener à ses propriétaires. Apparemment, le furet bougeait constamment. C’était une expérience horrible, mais c’était l’histoire la plus « bizarre » que Jean avait en 152 trajets sur Blablacar. L’expérience de l’utilisateur doit être au cœur de vos intérêts. Il est donc indispensable que vous-même vous sachiez ce que va vivre l’utilisateur.

Faire vivre une expérience unique, c’est avant tout l’idée de l’économie collaborative et c’est l’une des clés du succès. En développant certaines pratiques dans ce sens, vous devriez de vous-même parvenir à peaufiner votre concept et offrir un moment unique que l’utilisateur racontera ensuite à son entourage.

2/ De « vraies » histoires vous raconterez !

Votre stratégie de contenu doit être en accord avec votre vision de votre concept. Personne ne vous connaît, et pourtant, votre petit noyau d’utilisateur apprécie déjà beaucoup votre service. Ce noyau doit vous servir : les interviewer et les prendre en exemple vous aideront à montrer et à prouver que le service est réel et sérieux. Raconter et commenter l’expérience du service permet d’imager l’expérience vécue et booste l’envie de tester le service. Voici un bel exemple de storytelling autour de l’expérience utilisateur engagée par Airbnb qui a bien marché. Ce sont des histoires vécues qui génèrent un sentiment d’appartenance envers la communauté.

Connaître vos utilisateurs et les mettre en avant à travers l’expérience de vos services devraient vous donner de la visibilité. Surtout, partagez ce contenu sur votre blog et sur les réseaux sociaux.

3/ Community Manager vous serez !

Il est indispensable d’utiliser les réseaux sociaux dans votre stratégie. Savoir animer sa communauté est primordial. Engagez vos fans sur des thématiques particulières dans votre secteur et surtout dans une approche très simple. Interagissez avec eux sur vos comptes avec des photos de l’équipe, des interviews, des meetups entre particuliers.

Nightswapping, la 1ère plateforme de troc de nuits entre particuliers, est très actif dans l’animation de sa communauté : c’est ce qui fait sa force. Par exemple, il n’est pas rare de voir l’équipe Nightswapping se mettre en avant à travers des défis proposés par la communauté sur Facebook.

Il semble donc indispensable de faire de son service une véritable plateforme d’échange sur laquelle chacun de vos usagers pourra partager ses expériences sur les réseaux sociaux. L’aspect « communauté » est un atout majeur pour les entreprises éco-solidaires.

4/ Les journalistes vous ciblerez !

Si les réseaux sociaux et la stratégie de contenu sont indéniables dans la logique marketing d’une startup de l’économie collaborative, les journalistes le sont tout autant. Évidemment, c’est un cercle très fermé auquel il n’est pas toujours facile de se confronter. Mais quoi qu’il en soit, vous devez prendre le temps de contacter les journalistes. Cela vous sera bénéfique, surtout si votre service est précurseur et original.

Depuis quelques années, les médias s’intéressent de près à l’économie sociale et solidaire. Beaucoup de reportages et de papiers se sont arrêtés sur des startups en plein développement. Ce qu’ils cherchent : des projets originaux et novateurs. À partir de ce moment-là, vous aurez votre place dans le paysage médiatique.

5 / Certaines Metrics, vous ne suivrez pas !

L’économie collaborative est une petite révolution. Il y a quelques années, personne n’avait jamais entendu parler de ces quelques entreprises qui aujourd’hui dominent certains secteurs comme le logement ou le transport. Sachez que vos premières metrics analytics ne reflèteront pas forcément le potentiel du marché que vous ciblez. Si au début, Brian Chesky, fondateur de Airbnb, avait seulement suivi Google Analytics pour se développer, il aurait certainement arrêté son activité après 6 mois. Le développement de ce type de plateforme prend du temps, d’accord de l’argent, mais aussi beaucoup de créativité dans votre stratégie de communication.

Source image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Simon Godreau

CMO @boaterfly - Autodidacte et passionné de voyage, j'ai créé plusieurs plateformes marketing dans l'affiliation et le social media. Aujourd'hui, je m'occupe de la communication et du marketing de Boatertfly, 1er site de location de bateaux entre particuliers. Entrepreneur web depuis 8 ans, je conseille aussi plusieurs pure player dans leur stratégie marketing et communication.

 


1 Commentaire

  1. Bonjour,
    Décidément rien de nouveau n’apparait sur le web sans que quelqu’un en parle! C’est effectivement le fait de cet article. Une stratégie sous-entendue pas forcément maitrisée par les grandes entreprises et voilà, un article. Belle trouvaille en tout cas.
    Côté contenu, je dirai que ces stratégies confirment l’humanisation du marketing qui se fait entendre un peu partout. Et dans cette voie je crois que l’économie collaborative a sa place auprès de la native advertising et de ses frères.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *