Best Of Référencement naturel — 02 décembre 2015 — Aucun commentaire
Travailler son référencement grâce à la relation presse

Les directives des moteurs de recherche évoluent avec le temps, surtout en ce qui concerne le netlinking, mais les 3 piliers du référencement restent : l’optimisation technique, la rédaction de contenus de qualité et la mise en place d’une stratégie de liens de qualité et naturels. Et dans ce cadre, la relation presse (ou blogueur) reste une technique qui porte ses fruits… Voyons voir ensemble comment mettre en place une relation presse efficace à la fois en termes de notoriété et de SEO…

Pas besoin de le rappeler, on oublie la publication de CP bas de gamme à la va-vite sur une multitude de sites. Si on ne souhaite pas passer du temps sur sa stratégie de relation presse, on peut se tourner vers certains services spécialisés, mais attention à ne pas se faire avoir.

Pour ce type de service, on veillera à vérifier ces points importants :

  1. La qualité du contenu ;
  2. La qualité des sites sur lesquels le contenu est publié ;
  3. La diversité du contenu (chaque contenu doit être unique) ;
  4. Et la non optimisation ou encore la sur-optimisation des liens.

Si ces 4 points sont respectés, on peut envisager de déléguer cette partie à des services comme boostermonseo.fr par exemple. Si on a le temps, on préférera tout de même mettre en place une stratégie de relation presse en respectant ces étapes :

  1. Le choix des bons supports ;
  2. La prise de contact personnalisé de ces supports ;
  3. Le suivi de ces derniers.

Voyons voir ensemble comment s’organiser.

1 : Choisir les bons supports

D’abord, qu’est-ce qu’un bon support en matière de relation presse ? C’est un support qui va toucher ma cible et qui va donc parler de sujets qui l’intéressent. On oublie donc les sites hors contexte même s’ils sont populaires.

Pour trouver des sites dans notre thématique, des recherches sur Google ou sur des outils listant des sites par thématique (comme le regretté classement Teads) permettront de trouver nos premières pistes. Google News vous permettra également d’être à peu près sûr de la qualité des sites en question, Google faisant une sélection manuelle de ces derniers.

Au-delà de la thématique, nous allons regarder quelques critères pour faire notre sélection :

  1. La qualité des contenus : en lisant les derniers articles, on voit très vite la qualité générale du site. Si on a un doute, c’est que le site n’est pas à retenir ;
  2. La fréquence des contenus : le dernier article publié date d’il y a un an ? On oublie ce site, on préférera les sites publiant de façon régulière ;
  3. Les critères SEO : pages indexées, mozrank, ancienneté du site (cf. archive.org)… étudiez les critères qui caractérisent le référencement du site que vous souhaitez contacter.

Si les critères sont tous au vert, bingo, on sélectionne le support.

2 : Contacter de façon personnalisée les sites

On a repéré une dizaine de sites, passons maintenant au contact. Gardez en tête les conseils suivants :

  • Personne n’a envie de recevoir un énième mail type. Les sites éditoriaux reçoivent une multitude de sollicitations, pensez à personnaliser votre approche pour ne pas les embêter ;
  • Choisissez un sujet qui pourrait vraiment les intéresser. Tout le monde se fiche de votre nouveau site, essayez de trouver un sujet qui donnera envie au journaliste ou au blogueur de rédiger ;
  • Toujours dans la même veine, n’envoyez pas le même sujet à une multitude de sites, essayez d’avoir plusieurs sujets et de réserver une exclusivité à chacun des supports. Non seulement les journalistes / blogueurs se sentiront appréciés, mais en plus, cela vous permettra d’avoir des articles vraiment différents d’un site à l’autre (et ça, Google apprécie).

Vous avez ces conseils en tête, lancez-vous !

3 : S’organiser pour être efficace

Si vous souhaitez avoir une vraie relation presse sur le temps, il va falloir vous organiser. Et votre meilleur ami dans l’histoire, c’est ce bon vieux Excel ou Google Docs pour les plus connectés ! Créez-vous un fichier de suivi pour bien avoir en tête :

  • Les différents médias contactés ;
  • Les propositions envoyées ;
  • Les différentes dates importantes pour le suivi (date de contact, date de relance, date de mise en place…).

Ainsi, vous serez paré et organisé.

Veiller à un profil de liens naturel

Dernière recommandation, veillez à un profil de lien naturel. Ne pensez pas Google, pensez utilisateurs, ne cherchez pas à optimiser vos ancres, mais plutôt l’ergonomie des liens pour vos visiteurs. Toujours dans une logique de rendu naturel, ne cherchez pas que des liens en follow, mais partagez vos acquisitions de liens entre follow et no-follow. Dernière recommandation en termes de rendu naturel : diversifiez les types de supports.

Pensez également à surveiller les guidelines de Google, elles changent fréquemment, mettez-vous à jour ! Si vous souhaitez être sûr de ne jamais avoir de problème, pensez toujours qualité et besoins de vos lecteurs.

Et vous, quelles techniques utilisez-vous pour votre référencement ? Utilisez-vous la relation presse ?

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *