Best Of Editorial Web Mobile Marketing Référencement naturel — 17 novembre 2015 — 1 commentaire
Êtes-vous préparé au Mobilegeddon ?

Le téléphone mobile a pris une importance considérable depuis ces dernières années. Il s’est développé à une vitesse ahurissante et a peu à peu envahi tous nos foyers. Qui ne possède pas de smartphone aujourd’hui ? À vrai dire, il est compliqué de ne pas en acheter un puisqu’il n’existe presque plus que ça en rayon. Le smartphone est devenu plus qu’un simple outil, c’est un symbole de réussite sociale et d’intégration dans la société. Le constat est simple : le smartphone est devenu un bien essentiel, incompressible, quitte à se serrer la ceinture sur d’autres postes de dépenses…

C’est un exceptionnel engouement dont les plus grandes entreprises ont rapidement compris l’intérêt. Les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple et autres), pour désigner les plus grandes entreprises du monde digital, ont toutes rivalisé d’imagination pour rendre leurs plateformes les plus abordables possible pour les smartphones. C’est pourquoi on connaît aujourd’hui des stratégies et des technologies qui se sont standardisées, comme le responsive design, le géofencing et la collecte de données au travers des applications mobiles mises à disposition des mobinautes.

Néanmoins, les grandes firmes ne sont pas les seules à devoir s’adapter. Toutes les entreprises doivent aujourd’hui être en capacité d’utiliser les smartphones à leur avantage et de rendre l’expérience utilisateur mobile efficace. Quand on sait que 1,2 milliard de smartphones ont été vendus en 2014, on comprend rapidement la nécessité de travailler l’aspect mobile de sa stratégie. Mais la question qui se pose est : êtes-vous prêts ?

Le Mobilegeddon : l’apocalypse au sein du SEO

Au mois d’avril, le monde du digital s’est soulevé suite à une annonce passée par Google. Comme je vous le disais plus tôt, les grandes entreprises font en sorte de rendre le web mobile facilement accessible et de le populariser. Le Mobilegeddon est l’exemple le plus frappant de la direction prise par les grandes firmes. Google définit le web, et la firme de Mountain View voit plus d’opportunités dans le mobile. C’est pourquoi le monde du référencement et du web va devoir suivre la politique du moteur de recherche : l’adaptation d’un site sur les supports mobiles. Il fait même maintenant partie officiellement des critères de référencement. Bienvenue dans l’ère du mobile-first !

google-mobilegeddon

Le SEO, Search Engine Optimization, est l’ensemble des méthodes pour optimiser son référencement. On joue avec les algorithmes de Google pour remonter dans les pages de recherche afin d’augmenter sa visibilité. Le moteur de recherche utilise plusieurs critères pour établir son ranking, notamment les mots-clefs, le nombre de visites, les liens, la structure informatique et même les données des réseaux sociaux. Cependant, le géant a introduit un nouveau facteur qui va bouleverser tout le classement : le mobile-friendly.

Google a décidé d’accélérer le développement du mobile-first : aux entreprises de s’adapter !

La compatibilité mobile est dorénavant comptée dans l’établissement du ranking. C’est une modification qui change en profondeur tout le travail qui avait été fait jusqu’ici par tous les webmasters du monde. Certains sites ont effectivement vu leur positionnement chuter. 64 % des sites en France ne sont pas adaptés à une navigation sur smartphone ou tablette, ce qui peut vous donner un aperçu de l’étendue de l’impact de la mise à jour.

Il est dorénavant crucial de s’intéresser à l’aspect mobile de sa stratégie au risque de grandement réduire sa visibilité sur Internet. Certes, Google n’est pas le seul moteur de recherche existant, mais il reste de très loin le principal (95% de PDM en France). Ce serait donc un risque inconsidéré de décider de ne pas s’adapter aux changements effectués par le géant du web.

Comment devenir mobile-friendly ? À vrai dire, il n’y a pas 36 solutions. Soit vous créez une version mobile de votre site web, soit vous le rendez disponible sur tous les supports en utilisant le responsive design (dont Bootstrap est devenu le porte-étendard) . S’il parait compliqué de créer un site au design dynamique qui se transforme en fonction de la taille d’écran, il est en réalité plutôt simple techniquement de le mettre en place. Les langages informatiques HTML5 et CSS3 ont adopté des normes qui rendent ce système plutôt facile et rapide à mettre en place. En tout cas, peu importe la difficulté de la chose, votre présence sur le web et donc votre ROI sont en jeu.

Le mobile, un pavé jeté dans la mare du marketing

Globalement, le Mobilegeddon correspond à une profonde modification du SEO comme je vous le disais plus tôt. Néanmoins, on pourrait facilement étendre le concept au comportement des consommateurs et aux stratégies marketing associées. En effet, le mobile a amené une véritable mutation des actions marketing et de leur diversité. La manière d’aborder les campagnes a dû être reconsidérée puisque les standards se sont vu être totalement chamboulés. Mais les smartphones et tablettes ont aussi permis de récolter de nouvelles données auparavant inaccessibles… et de les utiliser dans le cadre des campagnes.

Du fait de l’effritement de la frontière entre le offline et le online, on peut accéder à de nouvelles informations sur les consommateurs qui s’avèrent extrêmement intéressantes. Puisque les clients ne sont quasiment jamais déconnectés, on peut récolter des renseignements sur leur vie quotidienne et sur la manière dont ils se comportent en dehors du web. On peut ainsi connaître leurs besoins, leurs envies, leurs goûts et bien d’autres aspects qui permettent de rendre les stratégies marketing bien plus pertinentes.

Le mobile entre dans le concept de l’Internet of Things, le nouvel eldorado de la donnée. Nous pouvions jusqu’ici récupérer des renseignements relativement basiques tels que le nom, le prénom, le mail, etc. Néanmoins, c’est aujourd’hui terminé. Nous pouvons désormais accéder à des informations bien plus complètes et intéressantes dans une volonté de séduire le client. De l’automatisation à la personnalisation, les processus marketing gagnent en performance.

Il est désormais primordial d’intégrer le mobile dans le marketing, l’enrichissement des données, l’automatisation de processus marketing : tout doit devenir mobile-friendly.

Parmi les nouveautés majeures dans le monde de la Data, on retrouve la géolocalisation et d’un point de vue plus commercial, le géofencing. C’est tout simplement l’utilisation de la situation géographique du consommateur transmise par son téléphone, à des fins marketing. On peut par exemple automatiser un message promotionnel en fonction de l’endroit où il se trouve. C’est néanmoins une méthode qui peut rapidement s’avérer effrayante pour le client, il peut se sentir traqué, surveillé, voire espionné. Tous les commerciaux vous le diront, ce n’est pas le climat idéal pour vendre. C’est pourquoi c’est une pratique à manier avec subtilité pour éviter les désagréments de ce type.

C’est surtout le moyen d’améliorer l’expérience utilisateur. Grâce aux données récoltées, on peut aisément imaginer de nouveaux systèmes pour rendre l’expérience en magasin plus agréable, voire inoubliable pour les gros budgets. Ce sont des informations assez sensibles, car elles sont puisées directement dans la vie du consommateur et il faut les manier avec doigté. Leur exploitation semble plus judicieuse dans une volonté de faciliter la vie du client plutôt que de le mitrailler de messages promotionnels dans sa sphère privée.

Armez-vous face à l’imposante déferlante mobile…

… parce qu’elle arrive et que si vous n’êtes pas prêt, vous risquez de rapidement vous faire submerger. Le mobile prend de plus en plus d’importance. Aussi, il est aujourd’hui essentiel d’axer une partie de sa stratégie marketing sur les nouvelles technologies et notamment les smartphones et les tablettes. Le Mobilegeddon n’est cependant pas à considérer uniquement comme une adaptation forcée, il ne faut pas le prendre comme une modification parasite des processus marketing. C’est avant tout la possibilité d’accéder à de nouvelles données et de nouvelles informations sur les consommateurs qui permettent d’optimiser vos campagnes marketing. Tout ce qu’il faut savoir, c’est en tirer parti.

Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à consulter ce livre blanc sur le multicanal ou celui-ci sur la gestion des données. Ils complèteront à coup sûr la lecture de cet article.

Source Image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Nora Loulidi

Spécialiste des outils de Marketing Automation, DMP et Marketing Cloud, j'ai une connaissance précise des outils de lead generation à destination des entreprises. Riche d'une expérience au sein de plusieurs entreprises créatrices de softwares B2B, je suis actuellement en charge de la promotion des outils de Marketing Cloud chez Oracle.

 


1 Commentaire

  1. C’est vrai que le 21 avril n’a refroidit personne, ce devait être la fin des sites non mobiles friendly…
    Résultat = rien, walou !
    Il faut avoir un site mobile pour ses clients et non faire zizir à Google.
    Officiellement, les backlinks ne servent à pas grand chose, le NSEO n’existe pas… mais le monstre du Loch Ness oui, vas comprendre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *