Best Of Community management Facebook Instagram Social Media Twitter — 10 novembre 2015 — 1 commentaire
Restaurateurs : investissez les réseaux sociaux !

La gastronomie n’a jamais été aussi glamour que ces dernières années. Fooding, émissions de télé-réalité, applications dédiées… La cuisine est partout ! Sur les réseaux sociaux, de véritables communautés se sont créées autour du phénomène. N’avez-vous pas au moins une connaissance qui ne jure que par ce qu’elle mange et ne passe pas la porte d’un établissement avant d’avoir consulté au moins trois plateformes de notation ?

Enjeux sur la réputation des restaurants

À côté des chefs étoilés et des vedettes à la tête d’établissements ultra-cotés, une kyrielle de restaurateurs talentueux se battent au quotidien pour faire vivre leur établissement et lui donner ses lettres de noblesse. Rappelons-le, en 2014, plus de 7800 établissements d’hébergement et de restauration étaient en défaillance. En parallèle, les applications d’évaluation sont rentrées dans notre quotidien. En 2013, 80 % des Européens consultent les avis des clients avant de réserver un produit touristique.

La réputation des restaurateurs est donc un enjeu fort, sur le terrain et sur la toile.

La réalité du terrain

Si la réputation en salle est depuis longtemps entrée dans le B.A. BA du parfait établissement, la visibilité en ligne va beaucoup moins de soi. L’exemple du Mariette est pourtant frappant : si une application comme TripAdvisor peut faire la réputation d’un établissement, encore faut-il garder en tête qu’elle peut aussi la défaire !

Aujourd’hui, trop peu se préoccupent de cet aspect de leur communication. Et pour cause : vus comme chronophages ou trop abstraits, les réseaux sociaux ne passionnent pas les restaurateurs. Pour ceux qui s’intéressent au sujet, encore faut-il en avoir la maîtrise. Et souvent, les comptes s’ouvrent et sont laissés à l’abandon faute de savoir-faire, de contenus à publier ou tout simplement de temps.

Quelques pistes pour démarrer

Voici quelques pistes pour démarrer en douceur sur les réseaux sociaux.

Listez ce que vous allez pouvoir partager : les contenus

  • Les images

Vous avez la chance d’avoir une activité dans laquelle le visuel est important. Un joli dressage, un plat qui a l’air gourmand, le moelleux d’un gâteau : mettez l’eau à la bouche de vos clients potentiels !

Si vous avez un bel appareil photo ou même un smartphone avec une bonne résolution et l’œil aguerri pour prendre vos plats sous leur plus bel angle, ne cherchez plus ! Si ce n’est pas le cas, essayez de savoir si vous n’avez pas un talent caché parmi votre brigade ou vos proches.

L’astuce : si votre budget est trop limité pour prendre un photographe et réserver un shooting de star à vos plats, rusez. Vous pouvez par exemple organiser un concours auprès de vos clients en proposant un menu à gagner. Si vous répétez l’opération à chaque changement de carte, l’opération pourrait se transformer en rendez-vous intéressant avec votre clientèle.

Les assiettes ne sont pas les seuls sujets qui méritent un cliché : votre brigade, vos produits, le marché sur lequel vous faites vos courses sont aussi envisageables pour varier les contenus.

  • Les changements de carte

Comme nous l’avons vu précédemment, les changements de carte sont l’occasion idéale d’interagir avec vos (futurs) clients. Certains se sont même pris au jeu et les font voter pour élire les plats de la saison. C’est le cas de Resto Gillio à Grenoble. Voyez ici l’opportunité de mettre l’un de vos producteurs en avant en lui donnant la parole ou encore de conter l’histoire d’un plat ou d’un produit. Si votre carte ne change pas fréquemment, pourquoi ne pas sonder vos clients pour savoir ce qu’ils aimeraient manger de différent chez vous ?

  • Raconter son quotidien

jean francois piege brigade cuisine

Le quotidien des chefs cuisiniers passionne les foules. Alors, surfez sur cette vague ! Photo avant le service, de votre équipe en action, présence sur des salons ou des événements dédiés, produits avant qu’ils ne soient cuisinés, arrivée d’une nouvelle recrue… Bref, partagez la vie du restaurant auprès de votre audience, elle adorera en voir les coulisses !

Déterminer une stratégie minimaliste

Si vous faites le choix de vous lancer sur les réseaux sociaux sans passer par un prestataire, vous devrez jongler avec un emploi du temps serré. Cela ne vous dispense pas d’établir une stratégie, bien au contraire : c’est la garantie de gagner du temps.

  • Commencer petit

Première règle quand on se lance sur les réseaux sociaux : ne soyez pas partout. Elle s’applique plus que jamais si vous démarrez seul.

D’une part, parce qu’animer un compte sur les réseaux sociaux demande du temps (moins que ce que vous imaginez, mais du temps quand même !). D’autre part, parce qu’être omniprésent n’est pas forcément pertinent. Pensez qualitatif. N’hésitez pas à regarder ce qui se fait ailleurs si vous manquez d’inspiration.

Généralement, les pages Facebook traitent du restaurant de manière globale. Un compte Twitter sera plus « individuel » et concernera plus un chef qui livre sa vision du métier par exemple. Quant à Instagram, c’est le réseau incontesté des photographies d’assiettes. Il s’agit bien sûr de grandes tendances que rien ne vous empêche de prendre à contre-pied, la preuve avec les exemples sélectionnés à la fin de cet article.

  • Planifier

Planifier, c’est le meilleur moyen d’assurer une animation régulière et de ne pas passer trop de temps sur la question. Partons du principe que vous êtes très très court en temps. Vous pouvez prendre plusieurs photos de vos plats en une fois et les répartir sur le mois en préparant un commentaire pour les accompagner. C’est tout à fait possible sur Facebook qui propose directement un planificateur.

Si vous êtes sur un réseau qui ne le propose pas, il existe des plateformes comme Hootsuite. Vous vous inscrivez, connectez le réseau de votre choix et pouvez planifier sans limites sur le ou les mois qui viennent. Si vous avez connaissance d’événements à venir, c’est aussi l’occasion de les intégrer dans votre planning.

Même s’il faut vérifier régulièrement les interactions qui pourraient se produire et relayer les informations de dernière minute, planifier vous permet d’avoir une animation continue de votre page ou de votre profil.

  • Impliquer vos salariés

Si vous avez quelques personnes à l’aise avec ce genre d’outils dans votre brigade, pourquoi ne pas en profiter ? Vous pourriez répartir l’animation d’un ou de plusieurs comptes. Utiliser des ressources internes allégera votre emploi du temps, à condition qu’elles soient volontaires et moteurs pour ce genre d’activités.

  • Répondre aux critiques

Il est très important (et c’est peut-être même le début de toute entreprise sur les réseaux sociaux) d’apporter une réponse aux interactions, vous pourriez avoir avec des clients. Ces derniers s’expriment, comme vous le savez certainement, sur des plateformes dédiées : Trip Advisor en tête, mais aussi la Fourchette ou encore Food Reporter. Ils peuvent vous interpeller directement sur vos profils en ligne. Pas si virtuels que ça les réseaux sociaux !

De plus en plus de restaurateurs apportent une réponse aux critiques ou remercient les clients qui ont déposé un avis positif. Vous devez donc, en restant objectif et factuel, en reconnaissant vos torts si besoin, apporter une réponse à des personnes qui auraient pu être insatisfaites de leur passage dans votre établissement.

Quelques exemples

Pour finir, je vous propose de découvrir quelques comptes qui ont su tirer leur épingle du jeu sur les réseaux sociaux !

Sur Facebook

Facebook est LE réseau tendance pour les restaurateurs. Il n’est pas difficile d’y trouver des pages inspirantes et très bien animées. J’ai donc choisi deux restaurants et un établissement de restauration rapide testés et approuvés, histoire de joindre l’utile à l’agréable !

  • Resto Gillio

Resto Gillio est un restaurant grenoblois réputé, mais abordable, qui a su nouer des partenariats locaux intéressants. La page Facebook est animée de manière régulière et pertinente et le chef fait voter les changements de carte.

  • La table de Suzanne

La table de Suzanne est un restaurant lyonnais qui relaie principalement son menu du midi et les événements du restaurant. La page Facebook est animée de manière régulière, on y retrouve notamment des photos de l’équipe et de certains plats.

  • Elle’s Kitchen

La page Facebook de Elle’s kitchen à Grenoble, pour une pause déjeuner courte ou l’envie de manger un bon petit plat maison, relaie le menu du midi et prévient des fermetures exceptionnelles.

Sur Twitter

Peu de restaurants s’aventurent sur Twitter et les nombreux comptes qui ont tenté l’aventure sont loin d’être optimisés. Pourquoi ? Bonne question, car une grosse communauté de foodies sévit sur le réseau. Les bars sont plus audacieux et la capitale est plus représentée.

  • Le Maguey

Restaurant parisien à l’esthétique léchée et aux plats délicieux, le Maguey s’est aventuré avec un certain succès sur Twitter. Vidéo, photo et retweets : l’outil est maîtrisé. On regrette cependant un tweet épinglé en décalage avec la saison et une animation qui pourrait être plus régulière !

  • Le bar à burger

Une animation régulière, mais surtout basée sur les retweets des clients : c’est malin, car Le bar à burger fait d’une pierre deux coups en fidélisant et en mettant en avant son établissement. C’est dommage, car on aimerait voir un peu plus de contenus propres !

  • Fabien saveurs

Chef de restaurant éphémère et chroniqueur gastronomique, Fabien partage ses coups de cœur et ses coups de gueule, l’actu de sa région et même des recettes en live !

Sur Instagram

Comme sur Twitter, Instagram semble être le paradis des foodies sans que les restaurants se soient vraiment emparés du réseau. C’est dommage, car il y a de belles possibilités pour promouvoir son établissement. Pizza Hut ou Subway l’ont bien compris, eux.

  • Jean-François Piège

Le compte de Jean-François Piège sur Instagram est un compte comme on les aime : des photos de plats qui font saliver, de produits colorés qui font rêver, de sa brigade, de ses repas entre amis. L’animation est régulière, les contenus variés. Bref, à suivre !

  • Table Ronde

Table ronde met surtout ses assiettes et ses produits en scène sur Instagram et on adore : c’est joli et ça donne envie. Tout ce qu’on peut attendre d’un restaurant sur ce réseau.

  • Mauro Colagreco

Des plats et des produits, mais surtout la famille, les amis, les voyages. Le compte de Mauro Colagreco, chef du Mirazur, sent bon la convivialité.

États des lieux et opportunités pour les restaurateurs

Facebook a été investi par les restaurateurs avec un certain succès et une vraie représentativité de toute la diversité des restaurants français, du quatre étoiles à l’établissement de quartier. En revanche, peu ont osé s’aventurer sur Twitter ou sur Instagram qui sont l’apanage de poids lourds du secteur et de célébrités.

C’est dommage, car les possibilités sont multiples sur ces deux réseaux ! Et surtout, les fans de gastronomie n’ont pas attendu pour s’y rendre : les communautés qui pourraient promouvoir la marque sont déjà sur place.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Coraline De Garcia

Happée par le web, je démarre ma carrière dans la marque employeur en 2012, grâce à un tweet ! Aujourd'hui consultante en digital marketing, je travaille à réunir mes passions que sont la gastronomie, le webmarketing et l'écriture sur lewebcestfood.fr. L'objectif de ce blog ? Conseiller les restaurants qui souhaitent se lancer sur les réseaux sociaux.

 


1 Commentaire

  1. La gastronomie rassemble et les idées unissent.
    Restaurateurs, devenez partenaires sur mybusymeal.com et invitez nos entrepreneurs et professionnels à découvrir vos tables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *