Réflexion : Est-il toujours nécessaire d’avoir un site lorsqu’on veut communiquer sur Internet ?

Entre les réseaux sociaux, notamment Facebook qui permet de toucher n’importe quelle cible, Google Maps qui permet de mettre en avant son ou ses points de ventes et des solutions telles « Instant Articles » Facebook, « Pulse » Linkedin ou autre Medium qui permettent de publier facilement du contenu avec un bon rendu que cela soit sur ordinateur ou mobile… Aujourd’hui on peut se poser la question de la nécessité d’avoir un site Internet…

La question de l’utilité d’un site

C’est en voyant une publication sur le Forum MYCm que j’ai été amené à me poser cette question.

Autant lorsqu’on a un site web déjà bien installé, la question ne se pose pas, le site reste le centre de la communication et les réseaux sociaux et autres medias non propriétaires viennent en appui au site. Mais lorsqu’on part de rien, la question mérite une réflexion plus approfondie.

Et oui, avant d’avoir des résultats, plusieurs mois peuvent passer et si on veut de l’audience rapidement, il faut souvent prévoir un budget média qui va avec au risque de passer pour une aiguille dans une botte de foin. Et lorsqu’on n’a pas, ou peu de budget, les choses se compliquent et il est tout à fait normal de se poser la question de l’utilité d’un site.

Alors certes, si on est débrouillard et qu’on a quelques compétences en webmastering, on peut facilement faire un site avec WordPress, Joomla ou autre CMS. Ces CMS demandent souvent des compétences techniques ou l’appel à un prestataire. Après il y-a aussi les solutions plus simples type Wix ou autre (cf. www.top10bestwebsitebuilders.com) ! Ce n’est pas l’idéal mais sans budget ni compétence, cela peut-être une solution pour commencer rapidement.

Adapter sa communication en fonction de son activité et de ses objectifs

Pour revenir à la question de cet article, je dirai que tout va dépendre de l’objectif de votre présence sur Internet. S’il s’agit de faire du e-commerce, la question ne se pose pas, il vous faut un site et un site vraiment professionnel, l’appel à une agence web ou un développeur accompagné d’un webdesigner sera obligatoire. Attention, faire un site e-commerce lorsqu’on n’a pas les compétences peut très vite être catastrophique (cf. cet article de l’Express)

S’il s’agit de faire la promotion de votre activité sans objectif de vente en ligne, là on peut potentiellement plus se poser la question. Est-ce qu’un chanteur a besoin d’un site ? Pas forcément, une chaine Youtube, un compte Facebook alimenté avec des Instant Article et une présence sur les autres réseaux sociaux peuvent faire l’affaire. De la même façon un restaurant peut très bien générer du business via une présence dans Google Maps associée à des comptes Facebook et Twitter et pourquoi pas une newsletter sans forcément de site (avec un formulaire d’abonnement dans un onglet Facebook, par exemple). Dernier exemple, une startup en cours de lancement, peut très bien présenter son projet sur les réseaux sociaux et Youtube en attendant la finalisation de sa campagne de crowdfunding ou de sa levée de fonds pour ensuite mettre en place un site dans un second temps en cas de succès !

Et le mobile dans tout ça ?

mobileVous devez également être au fait que désormais le mobile représente une part non négligeable de l’audience web. Chez nous, par exemple, il représente 25%, chez d’autres sur des thématiques plus grand public, cela peut facilement monter à 60%. Donc autant vous dire, que votre stratégie en ligne, qu’elle intègre un site web ou non doit être mobile.

Si vous optez pour un site, pensez responsive design, ou site mobile adapté. Il est impossible de faire l’impasse sur la version mobile aujourd’hui, ce n’est pas Google qui vous dira le contraire 🙂

Si votre stratégie ne comprend pas de site mais une présence adaptée sur les réseaux sociaux et plateformes de création de contenus, dans ce cas, vous n’aurez pas à vous soucier de cet aspect puisque l’ensemble de ses plateformes sont adaptées au mobile, elles sont même souvent pensées pour (Instant Articles de Facebook par exemple).

Alors, site ou pas site ?

Il est donc envisageable selon l’activité de ne pas avoir forcément de site, ce qui ne vous empêche pas d’avoir une stratégie de communication en ligne et un budget associé. Après il est tout de même bon de rappeler que quelle que soit votre activité, le fait d’avoir un site web professionnel rassure vos potentiels clients.

En bref, il ny-a pas de réponses types, tout va dépendre de votre stratégie de communication et là quels que soit vos moyens et avec ou sans site, on ne peut pas passer outre la mise en place d’une stratégie pour avoir une communication sur le web cohérente.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Est-ce que le site web représente toujours une valeur sûre ? Ou est-ce que les solutions alternatives peuvent définitivement remplacer un site web lorsqu’on est une entreprise ? A vous la parole.

Source Image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


6 Commentaires

  1. Très étonnant le nombre d’articles de cet ordre que je vois depuis quelques jours…
    Sans doute parce que j’ai à me poser la question.

    Personnellement, j’ai la conviction depuis longtemps qu’avoir une stratégie digitale durable et solide c’est aussi et peut-être avant tout être maître de son contenu.
    Certes les GAFA sont maîtres du jeu, la question n’est donc pas de se passer d’eux mais de se servir d’eux tout en gardant une certaine indépendance.

    Economiquement il est certain que ce n’est pas sans conséquence. Mais au vu du nombre d’évolutions dans les règles d’utilisation, les outils, les conditions légales, etc chez Facebook, Google, LinkedIn et tous les autres, je ne parierai jamais sur la pérennité d’une audience et d’un dispositif totalement « offshore ».

    • Effectivement le site web reste une valeur sûre on est d’accord 🙂 Merci pour ton commentaire.

  2. Je reste convaincu que le site reste un élément essentiel pour bâtir son image en ligne. Les réseaux sociaux sont là pour gérer ses communautés et diffuser les informations pérennes que le site internet contient.
    Je conseille pour le petit entrepreneur de commencer un site sur une plateforme CMS genre Jimdo et en parallèle de construire et animer sa page facebook. A terme, lorsque le business fonctionne, le gestion du site peut être externalisée et gérée par des pro, tout comme la page facebook !

    • Merci Simon pour ton avis éclairé 🙂

  3. Un site n’est pas indispensable dans une stratégie de communication online. Nous avons créé notre société en 2008 et notre site seulement en 2010, après avoir dépassé la barre des 10 salariés (le comble, c’est que nous sommes une agence digitale). Ce qui semble essentiel à mes yeux c’est d’avoir un nom de domaine qui porte sa marque. Une société pourra y mettre derrière une page sociale et en changer dans le temps selon l’évolution de sa stratégie. L’avantage d’y mettre derrière un site c’est de le placer au centre de sa présence online et de façon indépendante des réseaux sociaux.

  4. Bonjour, moi aussi je pense qu’il faut être maitre de son contenu alors je dis oui à un site mais oui à du budget pour faire connaitre, faire venir…
    Vu les algorithmes des réseaux sociaux, mieux vaut maitriser son contenu… Nombreuses sont les possibilités de donner un sens au site web même si ce n’est pas toujours le premier outil développé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *