Applications mobiles Mobile Marketing — 27 octobre 2015 — Aucun commentaire
Quelle solution de tracking adopter pour votre application mobile ?

Qu’est-ce qu’un outil de tracking ? Le terme « outil de tracking » est parfois confondu avec « outil analytique », car ces deux types d’outils servent à remonter des informations sur les utilisateurs. Et pourtant, ils ont une finalité différente…

Différence entre outil de tracking et outil analytique

Un outil de tracking (en anglais Mobile Measurement Partner – MMP) comme Tune, Adjust, Appsflyer, Kochava, sert principalement à :

  • Faire l’attribution, c’est-à-dire définir la provenance d’un nouvel utilisateur : non payé (organique) ou payé (source d’acquisition X ou Y) ;
  • Mesurer des évènements pour chaque utilisateur : ouverture de l’application, pages vues, inscription, achats réalisés, etc. Mesurer ces évènements sert à mesurer la performance et la rentabilité de vos campagnes marketing mobile : coût par inscrit, coût par lead, etc.

Un outil analytique quant à lui sert à étudier le parcours utilisateur en vue d’améliorer son expérience. Il permet par exemple de faire des tests A/B sur des boutons de couleurs différentes, de mesurer des taux de clics sur certaines pages ou boutons de l’application. La démarche analytique permet de répondre à des questions du type « mon utilisateur va-t-il dans telle partie de mon application » ? ou bien « en moyenne, combien de fois l’utilisateur va-t-il dans ce menu ?», etc.

Pourquoi est-ce indispensable d’intégrer un outil de tracking à son application mobile ?

Dès lors qu’on veut mener des campagnes d’acquisition mobile, intégrer un SDK de tracking à son application est indispensable pour deux principales raisons :

  • Beaucoup de sources d’acquisition sont rémunérées au CPI (coût par installation, c’est-à-dire coût par téléchargement de l’application). Elles se basent également sur les données de l’outil de tracking pour mesurer les téléchargements qui leur incombent et qu’elles facturent ;
  • L’outil de tracking permet de mesurer l’usage, l’engagement ou la monétisation des utilisateurs : informations qui permettent de piloter le ROI des campagnes d’acquisition.

En fonction de quels critères faut-il choisir son outil de tracking ?

  • Neutralité : intégrer le SDK de tracking appartenant à une société (agence ou régie publicitaire) qui vous revend du trafic vous met dans une position où vous ne pouvez vous appuyer que sur leurs données et leur faire confiance. Ils sont à la fois juges et parti, donc le risque est élevé. Optez pour des sociétés spécialisées sur le tracking, neutres ;
  • Fiabilité : il faut que le SDK de tracking ait de l’expérience à gros volumes avec de nombreuses sources d’acquisition et beaucoup de clients. Leurs données doivent également être fiables, sans bugs. Il vaut donc mieux s’appuyer sur des outils réputés ;
  • Connexion à de nombreuses sources : sur mobile, l’acquisition est beaucoup plus fragmentée que sur desktop. Il existe de nombreuses autres sources au-delà de Google Search et des ad exchanges : régies publicitaires locales et globales, régies vidéos, réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), affiliés, réseaux incentivés, apps en direct, etc. Il est indispensable de diversifier ses campagnes sur de nombreuses sources d’acquisition, donc d’avoir un outil de tracking connecté à de nombreuses sources ;
  • Puissance des données collectées : certains outils permettent d’accéder à plus ou moins de données (notamment l’identifiant de l’appareil, ID), les sauvegardent assez longtemps ou de manière différente. Il est ainsi possible d’aller loin dans les analyses de données et de performance des campagnes ;
  • Bonne interface : elle permet d’exploiter et de lire les informations de manière efficace et rapide ;
  • Bon support technique : il est important d’avoir des interlocuteurs qui répondent rapidement en cas de question/problème technique.

3 outils de tracking dominent le marché actuellement et répondent à tous ces critères pré-listés : Tune (ex-MAT), Adjust, Appsflyer.

Comment bien intégrer son outil de tracking ?

Au-delà du choix de l’outil, l’important est d’intégrer correctement l’outil de tracking : bien préparer son plan de taggage (installation, évènements in-app) sans oublier de tracker les installations et les revenus… Dans la mesure où la rémunération de l’outil de tracking est calculée selon le volume d’évènements remontés, on se concentrera sur les évènements importants pour le pilotage des campagnes marketing.

Enfin, il est nécessaire de vérifier que les évènements trackés remontent bien dans l’interface de l’outil de tracking !

À propos de l’auteur :

Claire Calligaro est co-fondatrice d’Addict Mobile, la première plateforme média mobile 100 % dédiée rentabilité. Forte de plus de 5 ans d’expérience, Addict Mobile fournit une technologie de gestion de campagnes mobiles dans le monde entier : aide à la stratégie, création et traduction des visuels, optimisation des campagnes (pré-ciblage, A/B testing, post-ciblage), reporting en temps réel. Grâce à sa technologie propriétaire, Addict Mobile permet d’acheter sur plus de 500 sources d’acquisition du marché de façon centralisée et d’optimiser le ROI pour le garantir positif. Elle génère plus de 1 million $ de campagnes mensuelles dans le monde pour des applications du Top Rentable ainsi que pour des marques d’envergure internationale.

Source image : Shutterstock

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Invité

Retrouvez ici, les articles rédigés par les invités de Webmarketing & co'm, si vous aussi vous souhaitez nous soumettre un article en tant qu'invité ou co-rédacteur, contactez-nous !

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *