Best Of E-Publicité Facebook Social Media Web Analytics — 03 septembre 2015 — 2 commentaires
5 techniques méconnues pour rendre vos pubs Facebook 80 fois plus rentables

Comment prendre une campagne Facebook qui perd de l’argent et la rendre largement rentable en seulement 4 semaines ? C’est la question à laquelle j’ai répondu il y a quelques jours avec ma dernière étude de cas. Celle-ci illustre comment j’ai pris une campagne générant 2 € de profit par semaine (une perte sèche étant donné le coup de la main d’œuvre !) et ai multiplié les profits par 80,5 en 4 semaines. Cliquez ici pour découvrir l’étude de cas complète. Aujourd’hui, je vais revenir avec vous sur 5 techniques méconnues pour rendre vos propres campagnes de publicité sur Facebook (largement) plus rentables…

1 – Si vous devez ne tester qu’une chose…

… alors testez les images !

Exemple d'une campagne avec les images triées par CPA (Coût par aquisition) - Les coûts varient du simple au triple !

Exemple d’une campagne avec les images triées par CPA (Coût par acquisition) – Les coûts varient du simple au triple !

Une publicité Facebook comporte de nombreux composants que vous pouvez tester : image, titre, texte, cible… Si vous voulez tester l’ensemble de ces éléments, vous pouvez rapidement vous retrouver avec une campagne très complexe. À titre d’exemple, nous lançons régulièrement 500 variations d’une publicité en parallèle quand nous débutons une nouvelle campagne.

Mais que faire si vous ne voulez pas gérer une telle complexité ? Testez un seul élément ! Selon mon expérience, tester 20 à 40 images est le meilleur moyen de booster rapidement la rentabilité de votre campagne. Si vous n’avez pas beaucoup de temps ou de budget, commencez par là.

Il y a trois raisons pour cette recommandation :

  1. Les images ont un impact démesuré sur vos résultats : comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessus, le coût par conversion varie fréquemment du simple au triple selon les images.
  2. Tester les images est facile : il suffit de charger plus d’images dans votre éditeur de publicité. Par rapport à des techniques puissantes, mais plus avancées comme la segmentation, c’est un jeu d’enfant !
  3. Il est impossible de déterminer à l’avance quelle image va gagner : quand il s’agit de texte ou de titre, mon expérience et les bonnes pratiques me permettent de deviner le gagnant dans 75 % des cas. Mais en matière d’image, les résultats sont véritablement imprévisibles… d’où l’importance de les tester !

2 – Desktop ou mobile ?

Il y a 3 types de placement possibles pour vos publicités sur Facebook :

  • Colonne de droite ;
  • Flux d’actualité sur ordinateur ;
  • Flux d’actualité sur mobile.

Vos résultats varieront grandement selon le placement :

  • La colonne de droite est moins chère, mais le taux de clic est beaucoup plus faible ;
  • Le flux d’actualité sur ordinateur a un bon taux de clic et un bon taux de conversion sur votre page ;
  • Le flux d’actualité mobile a un taux de clic encore supérieur, et un coût par clic souvent inférieur… mais l’utilisateur mobile peut être moins disposé à l’achat.

Si vous ne regardez pas les performances de vos publicités selon chaque placement, vous risquez de faire de grosses erreurs de jugement.

Pour vous donner une idée de l’impact que le placement peut avoir, ce screenshot tiré de l’étude de cas mentionnée plus haut montre la différence massive entre Desktop et Mobile sur la campagne :

desk vs mobile

Ici, le coût par conversion est 2 fois inférieur sur le Desktop. Un résultat massif pour un test simple à mettre en place.

3 – Ayez un processus de test itératif… et documentez tout !

boucle aht

La Boucle AHT, la méthode d’optimisation créée par Marketing Mania

En matière d’optimisation, la différence entre l’amateur et le professionnel ne réside pas dans l’expérience ou les outils… mais dans le processus.

L’amateur observe les résultats de sa campagne et prend des décisions dans le moment selon ce qu’il remarque. Le professionnel, lui, utilise un processus rigoureux pour ne rien manquer et documente tous ses résultats pour ne jamais répéter le même test deux fois et mieux apprendre de ses succès.

Le processus d’optimisation que j’ai créé pour mon équipe sur Marketing Mania s’appelle la Boucle AHT. Vous pouvez découvrir la description détaillée de la Boucle AHT en cliquant ici.

4 – Éliminez les segments non rentables

Reprenons l’exemple donné plus haut de la segmentation Desktop vs Mobile :

desk vs mobile

Si vous regardez la moyenne des résultats de cette campagne, le bilan serait mitigé avec un coût par conversion moyen de 8,719 $ (dans ce cas particulier, cela correspond à peu près au CA généré, ne laissant aucune marge de profit). Mais si vous séparez les placements Desktop et Mobile, vous découvrez quelque chose de très différent : le segment Desktop est rentable et le segment Mobile est déficitaire. Autrement dit, il suffit d’arrêter les pubs Mobile pour rendre la campagne rentable du jour au lendemain. Un changement simple… mais facile à manquer si vous ne segmentez pas vos résultats. (Raison de plus pour employer une procédure d’optimisation !).

5 – Optimisez pour la bonne metric

Quand vous lancez une campagne, il est important de savoir ce que vous cherchez optimiser. Est-ce que vous voulez générer :

  • Un maximum de clics ?
  • Un maximum de conversions quel que soit le coût ?
  • Un maximum de Retour sur Investissement ?

Selon votre réponse, vous optimiserez pour une mesure différente (respectivement Taux de clic, Nombre de conversions et Coût par conversion).

Reprenons notre exemple précédent – gardez en tête que le but de cette campagne est de maximiser le ROI.

desk vs mobile

Dans ce cas :

  • Si je regarde le Taux de clic, la version Mobile est gagnante ;
  • Si je regarde le Coût par clic, la version Mobile est (très largement) gagnante ;
  • ,Mais si je regarde le Coût par conversion (la seule mesure qui m’intéresse), alors la version Desktop est gagnante.

Si je n’étais pas clair sur mes objectifs, j’aurais pu conclure que ces deux segments se valent (ou même que le Mobile est supérieur). Mais comme je sais que le but est de maximiser le ROI, il est clair que la version Desktop est largement supérieure.

À vous de jouer !

Vous voulez utiliser ces techniques pour créer vos propres campagnes ultra-rentables sur Facebook ? J’ai créé une Checklist d’optimisation de pubs Facebook qui vous guide pas-à-pas à travers les étapes à suivre. C’est la même méthode que je donne à mon équipe pour ne rien manquer quand nous optimisons une campagne.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger la checklist :

Télécharger « la Checklist d’optimisation de pubs Facebook »

PS : Cet article pourrait aider votre réseau ? Partagez-le !

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Stanislas Leloup

Stanislas Leloup (aka "le Maniaque des Conversions") vous aide à convertir plus de visiteurs en acheteurs.Il est le fondateur du site Marketing Mania et le présentateur du podcast du même nom sur le webmarketing, la psychologie et les conversions.

 


2 Commentaires

  1. Une petite question concernant le placement desktop/mobile etc.: si j’ai un canal qui me coûte 4 fois moins cher que les 4 autres canaux, est-ce que je dois supprimer les 4 autres canaux et me concentrer uniquement sur celui qui me coûte moins cher? Merci d’avance pour la réponse!

    • Tout dépend de la rentablité des canaux, et de la taille de l’audience.

      Si l’audience n’est pas saturée, alors il fait sens de tout concentrer sur le placement le plus efficace.

      En revanche, si l’audience est saturée, et tous vos canaux sont rentables, alors je les garderait tous actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *