Social Media — 21 juillet 2015 — Aucun commentaire
BEME, le réseau social qui nous re-connecte pour de bon ?

Les réseaux sociaux sont censés être une version digitale et virtuelle de ce que nous sommes en tant qu’individus. Mais à la place de cela, nous ne partageons qu’une version sculptée et calibrée de nous-mêmes. Nous utilisons des filtres qui rendent nos yeux plus bleus, nous choisissons précieusement certaines photos plutôt que d’autres pour promouvoir une seule facette de nous. Mais au fond, ça ne ressemble pas vraiment à la réalité des choses…

Casey Neistat et son équipe viennent de passer un peu plus d’un an à proposer un nouvel axe aux réseaux sociaux, une nouvelle façon de partager, une qui remplirait le fossé qui sépare actuellement la vraie vie des réseaux sociaux.

Dans toutes les applications sociales, quand on souhaite partager une photo, on doit tendre le bras et mettre le smartphone entre nous et le spectacle que nous souhaitons partager. Ce qui fait qu’au lieu de voir le monde avec nos yeux, nous le voyons avec notre téléphone. Ou bien quand on souhaite prendre un selfie, on s’observe dans le reflet du téléphone et on attend de trouver le profil idéal avant de capturer notre image.

Résultat, ce n’est pas nous, mais une image de nous.

beme-obstacle

BEME souhaite changer les choses, permettre aux gens de garder le contact visuel avec la beauté qui les entoure, d’apprécier le couché de soleil en face de nous au lieu de gâcher le moment avec nos téléphones, de profiter du concert… Et ce, tout en gardant la possibilité de partager.

La solution ? Poser nos smartphones sur l’organe qui nous fait sentir les émotions, notre cœur. Pas besoin de regarder le mobile, il faut simplement le tenir contre soi. Et dès que l’on relâche la pression, c’est posté. Aucun aperçu, aucune modification, aucun moment perdu à regarder le smartphone.

beme-coeur

Envie d’un selfie ? Il faudra « coller » le smartphone contre un mur.

bemeapp-selfie

Comment est-ce possible techniquement ?

La clé est l’utilisation du capteur de proximité comme un bouton d’enregistrement ou un déclencheur pour les photos.

Pour voir les contenus de nos contacts, nous aurons face à nous une liste de contributeurs, à nous de choisir celui que nous souhaitons voir en maintenant notre doigt dessus pour y accéder.

Une fois que la lecture est terminée, le contenu « BEME » disparaît pour toujours. Tout ce que nous voyons, nous le voyons pour la première et dernière fois. Pour envoyer une émotion, il n’y a ni pouce en l’air, ni cœur en émoji. Pour réagir, nous pouvons seulement prendre un selfie en temps réel (ou plusieurs) de notre émotion durant la lecture. Une façon satisfaisante de voir comment les personnes avec qui nous partageons notre contenu réagissent vraiment.

bemeapp-reaction

Être capable d’immortaliser le moment sans avoir à regarder notre smartphone est une des sensations les plus libératrice que Casey déclare avoir eu depuis qu’il détient un appareil mobile.

Casey Neistat souhaite partager l’ambition positive et sincère son son équipe et de lui-même. Une équipe qui tente de faire disparaître cette « conscience de soi » trop développée quand nous partageons sur les réseaux sociaux.

Casey Neistat est un réalisateur de vidéo, mondialement connu pour sa chaîne YouTube sur laquelle il tient un Vlog quotidien et dont ses propos ont été extraits. Retrouvez la vidéo et sa chaîne en cliquant sur beme app casey neistat.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Rudy Turinay

Community manager depuis 2009, je suis en charge du développement de RMC Sport TV. Ayant vécu au Mexique, aux États Unis et au Brésil, j'ai une vision internationale de la profession. Je suis également podcasteur science et connaissance sur la chaine Savant Singe. La transmission est très importante pour moi car la connaissance c'est comme l'amour, elle grandit quand on la partage.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *