E-commerce — 21 juillet 2015 — 1 commentaire
Les secteurs d’activité de l’économie collaborative en 2015

L’économie collaborative ou « sharing economy » est un sujet tendance, il représente une nouvelle façon de créer, produire ou consommer des richesses (produits ou services) en se basant sur les échanges entre les individus ou les organisations…

Des secteurs très variés sont impactés par cette nouvelle économie : transports, cuisine, voyages… En Europe, nous trouvons un grand nombre d’entreprises et de startups liées aux domaines de l’économie collaborative et certains acteurs français sont aujourd’hui très connus comme Blablacar ou KissKissBankBank que l’on ne présente plus. D’autres, plus récents, commencent à faire parler d’eux. Par exemple: Wiki for home, autour de la maison, du bricolage et de la décoration, une initiative soutenue par Castorama.

wiki-for-home-logo

Les acteurs du marché selon Jérémiah Owyang

Un des spécialistes du sujet, Jérémiah Owyang, a réalisé une infographie représentant les différents acteurs du marché dans le monde.

Cette infographie comptait, dans une précédente édition, 6 grandes catégories d’acteurs : les produits, l’alimentation, les services, le transport, l’espace et l’argent. Récemment, Jérémiah s’est senti obligé de réaliser une nouvelle version avec une mise à jour importante basée sur de nouvelles catégories et de nouveaux domaines d’activité.

collaborative-economyLes 6 nouveaux domaines d’activité

Santé et Bien-être. Par exemple : Helparound.co qui permet de partager dans le domaine du diabète.

Logistique. Par exemple, Postmates qui permet de faire des demandes de livraison.

Corporate. Par exemple, LocalMotion pour permettre aux entreprises de trouver des voitures comme Uber.

Utilitaires. Par exemple, Fon avec le partage de Wifi.

Municipales. Par exemple, Munirent pour partager des véhicules de nettoyage des rues.

Apprendre. Par exemple, Chegg pour partager des livres et des formations en ligne.

Le marché et les secteurs d’activité selon PwC

Selon une étude de PwC, le marché de l’économie collaborative qui compte aujourd’hui environ 15 milliards de dollars, pourrait atteindre près de 335 milliards de dollars en 2025 aux Etats-Unis. Ce qui correspond à une croissance annuelle de 63%.

Autres informations données par cette étude : 44% des personnes interrogées sont familières avec les nouveaux usages de consommation. Détaillons ces usages par secteurs:

secteurs-economie-collaborative

Transport

8% des Américains ont déjà bénéficié d’un service de transport collaboratif et 56% d’entre eux choisissent ce type de transport pour bénéficier des meilleurs prix.

Biens de consommation

L’économie collaborative réduit les déchets des biens de consommation selon 76% des personnes interrogées et est bénéfique pour la société dans son ensemble pour 79% d’entre eux. Mais 48% émettent des inquiétudes sur la qualité des produits proposés par les acteurs de l’économie collaborative.

Hébergement

6% des personnes interrogées ont déjà bénéficié d’un hébergement collaboratif, tandis que 1,4% d’entre eux en a déjà été prestataire. Cependant, 34% préfèrent faire confiance à une chaîne d’hôtels, leader du marché plutôt qu’à un nouvel acteur tel qu’Airbnb.

Loisirs

46% des américains partagent leurs identifiants de connexion avec des proches ne vivant pas au même domicile. Ils préfèrent une consommation collaborative pour un meilleur prix, un plus large choix, un meilleur accès et des expériences de consommation plus originales.

Ces données relatives aux consommations collaboratives des Américains sont issues de l’étude « Consumer Intelligence Series: The Sharing Economy » publiée par PwC en avril 2015.

L’économie collaborative en vidéo

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Invité

Retrouvez ici, les articles rédigés par les invités de Webmarketing & co'm, si vous aussi vous souhaitez nous soumettre un article en tant qu'invité ou co-rédacteur, contactez-nous !

 


1 Commentaire

  1. Bonjour,

    Je me permets d’ajouter webikeo.fr, site de visioconférences collaboratives.

    Et c’est français !

    Merci,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *