Best Of La Digitale — 15 juillet 2015 — 5 commentaires
Médias sociaux, bienvenue en enfer !

Sont apparus ces derniers mois pas mal d’articles sur le thème « Les médias sociaux nous rendent-ils malheureux ? », chiffres scientifiques à la clé. J’irai plus loin aujourd’hui : amis internautes fuyez les médias sociaux, lieux diaboliques ou nous sommes constamment appelés à commettre les 7 péchés capitaux !!

L‘Orgueil sur FACEBOOK.

Mes vacances au soleil au bout du monde sont formidables. Ma réussite professionnelle est spectaculaire. Je passe des soirées de dingue tous les soirs entourés de préférence de gens célèbres. Admirez-moi. Likez-moi.

Voici l’exemple type de la photo de vacances paradisiaque avec le commentaire faussement désinvolte mais fait en réalité pour narguer tout le monde :

vacances sur Facebook

Sur l’autopromotion de sa vie professionnelle j’ai un exemple en or dans mon réseau (pardon d’avance s’il se reconnait !!). Voici le déroulé du 1er semestre 2014 en 3 épisodes :

1°) une année qui commence bien : un nouveau poste dans une ville qui fait rêver

Succès au travail 3

2°) Quelques mois plus tard les nouveaux collègues sont en admiration

Succès au travail 2

3°) Et la promotion ne tarde pas bien-sûr !

Succès au travail

Et vous, où avez-vous passé vos vacances ? Où en êtes-vous de votre job ?

L’Envie sur INSTAGRAM

Instagram est un réseau principalement féminin où l’on aime à partager nos vies parfaites, déclenchant forcément la jalousie de nos comparses. Mais comment fait-elle pour avoir un intérieur aussi parfait ? Ses enfants sont toujours propres et souriants alors que le mien est tout poisseux et hurle accroché à ma jambe, comment ça se fait ? Tiens elle a encore cuisiné un plat de dingue et ici au menu c’est pâtes au beurre. La vie est injuste.

Car oui tout à fait on peut être jeune, mince, belle et mère d’une famille nombreuse où tous les enfants sont lookés tous les jours de l’année. Pas de problème sur Instagram…

mère parfaite instagram

… ce monde merveilleux où les enfants s’occupent tout seul et ne font pas de bruit.

mère parfaite instagram 2

Vous en crevez de dépit ? Parfait c’est fait pour ça.

La Gourmandise sur PINTEREST.

C’est le mal, la preuve en images  avec un panel de recettes pour vous mettre en appétit…

pinterest donne faim

Des amateurs de chocolat ?

Chocolat Pinterest

Abandonnez vos bonnes résolutions et courrez acheter quelque chose à manger. Gras et sucré de préférence.

La Colère sur TWITTER.

Râleurs de tous les pays unissez-vous et venez déverser votre haine dans ce lieux de tourmente. Fini le monde des bisounours tentateurs, ici on met ses gants de boxe et on attaque !

Sur Twitter on peut se plaindre d’être en France

je râle sur Twitter 1

On peut se plaindre des politiques

je râle sur Twitter 4

On peut se plaindre de n’importe quoi en fait

je râle sur Twitter 3

Et le mieux c’est de le faire avec un langage fleuri.

je râle sur Twitter 2

L’essentiel étant d’être en colère et de venir le partager avec les autres en 140 caractères.

La Paresse… PARTOUT !!

Où êtes-vous en train de traîner quand vous avez du travail ? Le pouvoir d’attrait des médias sociaux est sans limites. Même en pleine rédaction passionnant de cet article j’ai été irrésistiblement attirée par ça :

la paresse sur les médias sociaux

L’Avarice avec LE DECOMPTE DU NOMBRE D’ABONNES.

Point d’avarice me direz-vous : c’est gratuit. En revanche de la cupidité oui : tel Picsou qui amasse les pièces d’or (oui, je diversifie mes références culturelles dans cet article) nous en arrivons bien souvent à comptabiliser et à nous réjouir du nombre de fans, followers, likes et autre commentaires sur nos publications…

grande-épopée-picsou

La Luxure… à vous de voir !

(et je termine sur celui que vous attendez tous : quelle pirouette va-t-elle faire pour s’en sortir avec la luxure ?) C’est facile ! Il existe des applis et des sites spécialisés pour ceux qui souhaitent s’y livrer. Je ne ferai donc pas l’insulte d’indiquer à un public averti où aller… il suffit d’ailleurs de lire les pubs très suggestives à l’arrivée de l’été dans le métro et sur les bus pour connaître les « bonnes adresses ».

Alors pour cet été que pensez-vous de quelques jours déconnectés ? Je teste ça pour cet été… on en reparle à la rentrée !

Bryan Busovicki / Shutterstock.com

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Perrine Carpentier

Après plusieurs années de direction de clientèle en agence web et en agence webmarketing j'ai créé l'agence Online With You, spécialisée dans la communication sur les médias sociaux. J’aide particulièrement les entrepreneurs et les dirigeants d’entreprise à développer leur notoriété et leur business sur Twitter, en leur nom propre ou au nom de leur marque. J’accompagne mes clients dans la prise en main de cet outil et je les aide à profiter des formidables opportunités qu’il offre.

 


5 Commentaires

  1. Aucun intérêt de publier cet article ne serait-ce que pour critiquer l’espèce humaine dans sa globalité !
    Personne n’a attendu les réseaux sociaux pour faire des photographies de leur plat, de familles parfaites et de vacances. Revoyez votre jugement cher auteur, si vous avez l’esprit critique, adressez-vous à K. Marx et commencez un essai sur la société de consommation ! Mais je ne vous garantie absolument pas son succès.
    Sachez qu’à la base les réseaux sociaux sont fait pour partager avec ses proches, nous connaîtrons toujours les débordements mais si ça se limite ça, je pense qu’on peut souffler, nous sommes encore loin de l’enfer.
    Si pour vous l’enfer c’est les autres, déconnectez-vous, oui.
    Ici, on préfère parler stratégie digitale et tendance marketing.

    • Un peu de second degré ne vous ferrai pas de mal 🙂 Bonne journée à bientôt sur les réseaux sociaux 🙂

    • C’est un point de vue intéressant et même si nous ne sommes pas d’accord, il n’est pas juste d’émettre un jugement du type « aucun intérêt » plutôt qu’une ouverture au dialogue. Cet article, même s’il semble écrit au soleil et en tong, ne mérite pas votre réquisitoire particulièrement sans humour. Je vous invite à relire « Le Petit Prince » de St-Ex.

    • « Personne n’a attendu les réseaux sociaux pour faire des photographies de leur plat »
      Non, mais les réseaux sociaux permettent un accroissement exceptionnel et une valorisation sociale des traits narcissiques et consommateurs de l’individu.
      Il ne s’agit pas de dire que tout est problématique dans ceux-ci mais un début de réflexion sur comment ces réseaux changent l’humanité serait le bienvenu.

      « Ici, on préfère parler stratégie digitale et tendance marketing. »
      Raison de plus d’initier un questionnement éthique, social voire politique pour que la société de demain ne soit pas plus problématique d’hier.

    • Mon commentaire était virulent je le conçois.

      J’aurais trouvé ça plus logique que l’on y aborde les aspects stratégiques sur le site webmarketing-com.com plutôt que d’associer les réseaux sociaux à l’enfer.

      N’oublions pas une chose, ce qui peut irriter (narcissisme, « pornfood ») n’est pas propre aux réseaux sociaux mais à l’utilisation que nous en faisons.

      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *