Best Of Social Media Twitter — 19 juin 2015 — 3 commentaires
Periscope : ce réseau dont tout le monde parle

Le live streaming. Si ce néologisme anglais est en train de s’imposer dans les agences de communication, dans les bureaux des dir’coms et chez les community managers, c’est parce qu’il représente une petite révolution dans le monde des réseaux sociaux…

Encore une, me direz-vous ? Oui, mais pas seulement. Car derrière l’émergence de Periscope, c’est l’usage de la retransmission vidéo en direct qui vient bousculer les règles du marché. Or, qui dit nouveaux usages, dit aussi nouvelles attentes et nouvelles habitudes. Si Periscope, tout comme Meerkat, son concurrent direct, n’ont pas inventé la retransmission vidéo en direct, ils ont toutefois créé un moyen de le faire simplement et gratuitement. Un moyen qui gagne en popularité, et dont l’adoption massive pourrait bien arriver dans les prochains mois sur le vieux continent. Pour comprendre, anticiper et savoir comment vous pourriez l’utiliser dans votre activité, on fait le point ensemble.

Le tour du propriétaire

Periscope-screenAvant toute chose, il faut s’entendre sur cette notion de live streaming. Concrètement, Periscope est une application permettant de diffuser en temps réel ce que vous filmez avec votre téléphone ou votre tablette. Votre communauté peut ainsi vous suivre, commenter en direct ce que vous filmez et interagir avec vous.

L’application est d’une simplicité déconcertante et fonctionne en proximité immédiate avec Twitter, puisqu’elle appartient aux services du petit oiseau bleu. Cela signifie que vous devrez préalablement avoir un compte Twitter pour pouvoir vous connecter sur Periscope (même s’il est aussi possible de s’inscrire à partir de son numéro de téléphone).

Une fois connecté, Periscope fonctionne comme un réseau parallèle à celui de Twitter. C’est à dire que même si vous pouvez retrouver vos abonnés facilement, la démarche n’est pas automatique et vous pouvez ainsi avoir une liste de suivi différente.

D’abord disponible sur IOS, elle est depuis peu téléchargeable sur Android. Bien qu’utilisable sur tablette, l’application est d’abord pensée pour téléphone et s’utilise très facilement.

Periscope vs Meerkat

periscopevsmeerkatBien que cet article se concentre principalement sur Periscope, il n’est pas inutile de parler de son concurrent principal : Meerkat.

Pour faire simple, les fonctionnalités principales sont identiques et les différences présentes au niveau des applications concernent l’usage qui en est fait.

Voici un résumé non-exhaustif des principales différences entre les deux concurrents :

  • Twitter : Meerkat ne vous laisse pas le choix de poster votre retransmission sur Twitter. Chez Periscope, cela reste optionnel.
  • Rediffusion : Meerkat ne vous permet pas de revoir votre stream une fois qu’il est terminé. Periscope vous permet de le revisionner pendant 24 heures.
  • Audience privée : Meerkat ne dispose d’aucun filtre ou système privé de visionnage. Periscope vous permet de sélectionner les personnes avec qui vous voulez partager un flux vidéo privé en direct.
  • Commentaires : Meerkat vous permet de poster un commentaire si vous êtes l’organisateur de la retransmission, ce qui n’est pas le cas de Periscope.
  • Modération : impossible de couper le flux de commentaires depuis Meerkat, alors que Periscope vous permet de le désactiver.
  • Compatibilité : les deux systèmes fonctionnent sur IOS et Android, mais seul Meerkat dispose d’une application native pour iPad (Periscope se contente d’afficher l’interface iPhone en la grossissant, ce qui est fonctionnel mais pas très pratique).

Des exemples d’utilisation

Un nouveau réseau, c’est bien, mais encore faut-il savoir quand et comment l’utiliser.

C’est évidemment le rôle du community manager de s’impliquer dans cette démarche, mais avec l’émergence des nouveaux réseaux dont certains ne dépassent pas le stade de l’effet de mode, il est difficile de savoir quels investissements en temps et en énergie il faut anticiper.

Periscope semble toutefois différent de ce qu’on a pu connaître par le passé. Il ne s’agit pas d’une copie d’un réseau existant, mais bien d’une nouvelle offre. Une application qui met la vidéo et le direct à l’honneur et ce, de manière simple et gratuite. Bien que les usages soient encore à inventer, on reste clairement dans un mode événementiel. Il faut avoir quelque chose à dire et à montrer. Nous ne sommes pas dans une relation communicationnelle à temps plein avec sa communauté comme pourraient l’être Facebook et Twitter. On utilise Periscope pour valoriser un moment précis ou offrir un moment unique ou exclusif. Voici quelques idées :

  • Complément d’un live-tweet : Twitter est notamment utilisé pour retransmettre des événements en direct. Avec une retransmission Periscope couplée à un live-tweet bien dosé, on a ici le meilleur des deux mondes : l’ambiance et les images pour Periscope et le contenu essentiel pour Twitter.
  • Côté coulisses : vous pouvez emmener Periscope là où votre communauté n’aurait pas accès spontanément. Profitez-en ! Faites visiter les coulisses de votre entreprise ou de votre activité. Que ce soit un plateau de télévision, une fabrication industrielle d’un produit, une réunion de brainstorming, un nouveau design en réflexion… vous pouvez même demander leur avis à ceux qui vous regardent. On est dans le participatif exclusif qui créé un vrai lien entre la marque et ses (futurs) utilisateurs.
  • Informations exclusives : imaginez révéler un nouveau produit ou une information en exclusivité pour Periscope. Vous chérissez votre communauté et participez ainsi à renforcer le sentiment d’appartenance en valorisant les personnes qui vous regardent.
  • AMA (ask me anything) : organisez une session de questions-réponses en direct. Les internautes peuvent vous poser des questions en avance (sur votre site web ou Twitter via un hashtag dédié) ou en direct via Twitter ou dans les commentaires de Periscope. Il ne vous reste plus qu’à y répondre en direct. Utile pour les personnes ayant un fort capital image mais aussi pour les entreprises réparties sur plusieurs sites. Imaginez le directeur général qui se prête au jeu des questions-réponses de ses salariés présents partout dans le pays ou une courte session de formation en direct pour vos collaborateurs et consultants. Les possibilités sont infinies.

Les points de vigilance

Periscope est l’application dont tout le monde parle, mais il est illusoire de penser qu’elle va détrôner Facebook et Twitter en quelques semaines. C’est un usage complémentaire mais surtout encore émergent qui impose de nouvelles contraintes.

Si l’application fonctionne de mieux en mieux en Amérique du Nord, elle gagne en popularité en France. Nul doute que les usages des “early adopters” américains vont essaimer dans les services communication français. Et le jour où ça va arriver, il vaut mieux être prêt. C’est donc l’occasion de tester Periscope par petites touches. Se familiariser avec son interface, ses codes et construire une communauté sur ce réseau. Il faut aussi faire preuve de pédagogie en interne et à l’externe : expliquez comment ça fonctionne, quels sont les intérêts de l’application, etc.

Au moment de tester Periscope, on se rend rapidement compte qu’il faut un minimum de matériel pour ne pas faire trop amateur. Personne n’a envie de voir une retransmission en direct avec des images floues, tremblantes et un son inaudible. Chaque prise de vue nécessite un peu de préparation avec au moins un trépied et un adaptateur pour téléphone/tablette si vous souhaitez faire de belles images fixes (interviews, plan larges, retransmission d’un événement…). La question du son est essentielle. Il existe aujourd’hui des micros qui peuvent se brancher sur votre iPhone ou votre téléphone Android et qui pourront capter le son à la source, avec, à la clé, une vraie belle qualité sonore et un meilleur confort pour votre auditoire. En fonction de ce que vous filmez, on peut aussi apprécier un événement “live” avec les inconforts visuels et sonores qui sont liés. Définissez bien vos objectifs et les attentes de votre communauté avant de vous lancer.

Enfin, le live streaming nécessite de travailler en amont sur sa communauté. Qu’allez-vous filmer ? A quel moment et pourquoi ? Est-ce que votre communauté sera disponible au milieu de la journée par exemple ? Vos clients aiment les belles images et sont disponibles le soir ? C’est à vous de vous adapter. Organisez votre tournage avec professionnalisme et faites le savoir. Il vous faut un titre clair et précis, une communication préparée en amont sur différents supports (annonce sur votre site web et votre page facebook à J-7, rappel à J-3, annonces sur twitter à J-1 et le jour J…) et la capacité de se connecter pour suivre les commentaires et y répondre en direct.

Il est toujours utile de donner le lien de l’application pour ceux qui ne connaîtraient pas Periscope, ainsi que le lien direct pour ceux qui préfèrent voir la vidéo dans un navigateur internet sans avoir besoin de télécharger l’application.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur cette nouvelle application, c’est le moment de vous lancer et de nous faire part de vos retours d’expérience. Qu’est-ce qui s’est bien passé ? Comment l’avez-vous utilisé ? Qu’en a pensé votre communauté ?

Pour vous aider à bien utiliser Periscope, un nouvel article évoquera prochainement quelques conseils utiles et pratiques.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Julien Redelsperger

Avec dix ans d'expériences dans la communication et le marketing, je suis passionné par le web, le transmédia storytelling, les réseaux sociaux et les nouvelles technologies. Après avoir dirigé le service communication d'une business school française, je me suis envolé pour Ottawa (Canada) pour travailler dans la gestion de projets techno-pédagogiques. Je peux également intervenir pour vous conseiller et vous accompagner dans vos activités quotidiennes, à distance ou en face-à-face.

 


3 Commentaires

  1. Un article assez complet pour parler de l’outils (j’apprécie particulièrement la comparaison avec Meerkat que j’utilise). Savez-vous combien coûte un abonnement Periscope ?

    • Bonjour Elise,
      Periscope est une application gratuite qui ne vous coutera rien à l’usage. Le seul coût sera éventuellement votre forfait « data » si vous filmez dans une zone non couverte en wifi.
      Bonne journée.

  2. C’est un outil qui peut venir en complément, pour enrichir le dispositif, mais personnellement, je préfère minimiser autant que possible la part d’improvisation. D’ailleurs comme le dit l’article, le côté « live » donne l’impression qu’on appuie sur un bouton et hop ça filme, alors qu’en réalité il faut largement anticiper et préparer ce direct. Le ROI de Twitter est déjà faible pour beaucoup de marques, alors Periscope c’est vraiment un marché de niche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *