La Digitale — 29 avril 2015 — Aucun commentaire
La bonne pub au bon endroit selon Integral Ad Science

Integral Ad Science, spécialiste de la mesure et de l’optimisation de la qualité média, vient de rendre public son premier rapport européen de la qualité média. Celui-ci, à l’image de sa version américaine, analyse des centaines de milliards d’impressions pour en dégager les indices significatifs concernant la visibilité, la fraude, le contexte de diffusion et la qualité du contenu…

A l’aide de son TRAQ Score (TRue Advertising Quality Score, ndlr), un indice qui permet de mesurer l’évolution de la qualité média de manière globale, au fil des trimestres, le rapport relève que la France est le meilleur élève de l’Europe à 632 points, contre 623 pour le Royaume-Uni et 607 pour l’Allemagne. « Rapporté à un maximum de 1 000 points, le chemin reste cependant encore long », relativise l’enquête. Par ailleurs, la part d’impressions considérées comme visibles s’élève à 47,8% en France, ce qui place la France devant l’Allemagne mais derrière la Grande-Bretagne. Pour leur part, les impressions frauduleuses, c’est-à-dire générées par des robots, représentent environ un dixième des impressions publicitaires en France. La France est proportionnellement mieux lotie dans ce domaine que l’Allemagne (11,2%) et surtout la Grande-Bretagne (12,9%).

En outre, les contextes de diffusion problématiques, représentant un risque modéré, élevé ou très élevé pour la marque de l’annonceur, concernent presque 11% des impressions en France, un niveau équivalent à celui de la Grande-Bretagne. En Allemagne le risque est nettement plus élevé, avec un taux de 17,4% des impressions diffusées dans des environnements risqués. En volume, « ce sont les contextes risqués de type pornographie et violence qui sont les plus fréquemment rencontrés », souligne Integral Ad Science. Enfin, après avoir analysé 35 campagnes publicitaires mobiles in-app au cours du trimestre et mesuré environ 1 milliard d’impressions mobiles in-app, l’étude n’a comptabilisé « que » 80,1% d’annonces in-app visibles, « contrairement à ce qu’annonce la plupart des sociétés dans ce secteur », indique-t-elle. Elle invite ainsi à l’élaboration « cruciale » de standards internationaux et « de mesurer et optimiser activement la visibilité effective in-app ».

Infographie Ad Science

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Rédaction CB News

CB News Le Magazine est le mensuel référent du business de la communication & des médias. CB News "La matinale" ( 39 000 abonnés) et CB News "La digitale" réalisée avec WebMarketing & Co'm complètent l'offre d'informations de la marque. Enfin, le site cbnews.fr s'appuie sur un moteur de recherche d’agences/ annonceurs/ informations utiles au marché.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *