Best Of Entreprendre — 09 avril 2015 — 1 commentaire
Devenir entrepreneur : quelles études ?

C’est un constat récent puisqu’il a eu lieu lors du dernier CES de Las Vegas en janvier 2015. 7 entrepreneurs de la French Tech sur 10 sont passés par de grandes écoles. Exit les idées reçues qui voudraient que tous les patrons de l’informatique et des nouvelles technologies se soient construits seuls, pour réussir aujourd’hui en tant qu’entrepreneur, avoir un diplôme ou suivre une formation est souvent nécessaire !

Les écoles d’ingénieurs

Les écoles d’ingénieurs sont très plébiscitées par les nouveaux bacheliers. Elles proposent des formations générales et complètes auxquelles s’ajoutent des spécialités qui font la différence au moment d’entrer sur le marché du travail.

On y suit un cursus en 5 ans (ou 3 ans selon les parcours) à l’issu duquel il est possible d’obtenir un diplôme de master. Les étudiants qui terminent la formation sont des professionnels polyvalents capables de s’adapter mais aussi d’innover.

Chaque année est axée autour d’un programme spécifique, tout d’abord général afin d’acquérir les connaissances fondamentales, puis plus précis (sciences économiques, mathématiques, électronique…) ; le tout s’achève par un stage, dans une université partenaire ou en entreprise.

On compte, en France, 368 écoles d’ingénieurs et plus de 2000 formations dispensées dans ces établissements ( Source Diplomeo )

Les grandes écoles

HECLes grandes écoles font rêver de nombreux élèves, aussi bien en ce qui concerne la formation reçue, particulièrement haut de gamme en raison des intervenants et des moyens dont disposent les établissements, que pour les opportunités offertes à chaque diplômé.

Pendant ces années d’études, les élèves ont la possibilité de se forger un solide réseau et d’effectuer des stages ou des échanges au sein de grandes entreprises ou de prestigieuses université.

HEC et l’ESSEC sont régulièrement classés parmi les meilleurs établissements pour la qualité de leurs enseignements et de leurs programmes.

MINES

La sélection à l’entrée est rigoureuse mais les futurs entrepreneurs acquièrent les compétences nécessaires à leur réussite.

Il est possible de rejoindre l’ESSEC dès la prépa et de commencer son cursus en France ou à Singapour, une vraie chance !

L’Ecole Centrale ou l’Ecole des Mines sont tout aussi passionnantes, le slogan de la première est d’ailleurs « leader, entrepreneur, innovateur », tout un programme qui s’adresse aux dirigeants de demain !

D’autres parcours à privilégier

Outre les grandes écoles et les écoles d’ingénieurs, réussir en tant qu’entrepreneur passe aussi par la maîtrise de certaines qualités essentielles et un état d’esprit. 12% des dirigeants sont des autodidactes qui détiennent des compétences tels que la faculté d’adaptation et la capacité à s’organiser, des savoirs qui ne s’apprennent pas sur les bancs de l’école.

Il est également possible de suivre d’autres cursus, particulièrement indiqué pour ceux qui n’ont plus un profil d’étudiants.

EMLYONL’EM Lyon propose ainsi des parcours destinés aux créateurs et repreneurs, avec le programme Start-Up-Relève par exemple ou au travers de formations d’accompagnement (Boost, Mentorship) qui s’adressent à des candidats qui ont déjà de l’expérience.

Des bac+5 « manager d’entreprise » à l’IFAG permettent également de devenir entrepreneur, ou le Master 2 CREE de l’IAE de Bordeaux et le diplôme d’Université « création acquisition reprise transmission d’entreprise » accessibles aux salariés, demandeurs d’emploi et étudiants constituent d’autres possibilités.

Le choix de la formation

Devenir entrepreneur peut également se faire au travers de formations précises. On peut ainsi choisir d’acquérir les bases de la comptabilité qui font partie des connaissances essentielles, apprendre à rédiger un contrat, connaître sa responsabilité juridique grâce à des formations de quelques jours en droit social ou bien se perfectionner en informatique, dont certaines notions permettent de gagner un temps précieux surtout quand il s’agit de monter une petite structure.

Des modules de formations sont aussi destinés à approfondir la rédaction de business plan. Tous ces programmes permettent d’appréhender le projet de manière plus sereine, et donc d’avoir toutes les chances de réussir.

Se lancer en tant qu’entrepreneur

Certes l’entrepreneuriat est un état d’esprit. Les grandes écoles dispensent une formation de qualité que certains étudiants ne pourront jamais mettre en pratique. Pourtant, il semblerait qu’un diplôme soit presque indispensable aujourd’hui pour réussir en tant qu’entrepreneur. Une fois le sésame en poche, il n’y a plus qu’à se lancer, comme auto-entrepreneur si on le souhaite pour commencer, ou directement en créant sa société.

Consulter le site de l’APCE est très utile pour récolter les informations nécessaires notamment concernant l’accompagnement de la création d’une entreprise ou se tenir informé des secteurs qui fonctionnent.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Matthieu Espaze

Jeune entrepreneur, je suis passionné de nouvelles technologies et du Web en général. Je travaille essentiellement dans le développement de sites internet et leur référencement. J'édite également de nombreux sites que je monétise grâce à différents moyens ( Publicité, affiliation, vente...). J'effectue une veille régulière sur les start-up, le domaine de entrepreneuriat et les différents leviers d'acquisition de trafic.

 


1 Commentaire

  1. BOF !
    Quand on est en veille faut être au minimum réveillé parce que si être entrepreneur c’est faire HEC et Mines la France des frileux, des conservateurs en tous genres et des tires la gueule a encore beaucoup d’avenir…
    Donc triple BOF…
    En général on apprend des choses en vous lisant mais là c’est comme si vous avez été dans l’obligation de sortir quelque chose dans les 5 minutes….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *