Best Of Entreprendre Monétisation — 24 mars 2015 — Aucun commentaire
E-commerçants : Cinq points à ne pas oublier quand on  lève des fonds

Vous avez lancé ou vous allez lancer votre site internet ? Vous estimez avoir besoin d’investisseurs externes car votre banque refuse de vous accorder un prêt comme pour beaucoup de sites e-commerce ? Voici 5 points à garder en tête lorsque vous vous lancer dans un processus de levée de fonds…

Comme pour un bébé, cela peut prendre 9 mois !

Faire une levée de fonds demande du temps et de l’implication. Le monde de l’Internet va peut-être vite, mais celui de la levée de fonds n’est pas aussi rapide.  Lever des fonds, c’est comme passer un concours : il y a beaucoup de candidats, mais très peu d’élus à la fin. Le temps est un facteur qu’il faut prendre en compte et chaque étape du parcours mérite une réflexion approfondie.

Le parcours d’une levée de fonds peut durer entre 3 et 12 mois en fonction du projet, des montants à lever et de la période. Il faudra d’abord identifier des investisseurs qui correspondent à votre projet. Rien ne sert d’envoyer une demande à un fonds spécialisé sur l’e-commerce dans le textile si votre projet est de lancer une application de dating ! Chaque fonds d’investissement a son cahier des charges d’investissement avec des critères bien précis :

  • Fourchette d’investissement ;
  • Taille de l’entreprise (minimum de chiffre d’affaires…) ;
  • Secteur.

Identifier les fonds et s’informer sur leur fonctionnement, leurs priorités d’investissement est donc indispensable.

Après ce stade d’identification, vous passerez à la phase d’approche des fonds, l’organisation du premier rendez-vous, du second rendez-vous, jusqu’au passage devant le comité.

Chaque phase de la levée de fonds mérite une implication.  Prendre votre temps pour vous concentrer sur chaque phase sera la clé du succès de votre levée de fonds. S’il le faut, n’hésitez pas à anticiper les phases et vous préparer à toute éventualité. Gardez en tête que le temps que vous consacrez à la levée de fonds est du temps que vous ne mettez pas à développer votre site e-commerce ! La levée de fonds peut être un marathon. Calibrez donc bien le temps que vous être prêt à y consacrer.

Bien se préparer en rédigeant un dossier solide

Le dossier en question est composé notamment de votre business plan. Il est bien évidemment conseillé de bien rédiger votre business plan. C’est un document qui vous sera demandé par tous les investisseurs.  Il s’agit d’un véritable outil de communication auprès de vos différents interlocuteurs.

Mieux que votre carte de visite, le business plan vous ouvrira des portes afin de décrocher des rendez-vous. Il est alors capital de prendre le soin de rédiger ce document avec le plus de sérieux possible. Attention notamment à ne pas négliger votre executive summary. C’est la première partie du business plan que vous enverrez à vos investisseurs. Ce dernier contient un résumé attractif, clair et précis de votre projet en 2 pages. Attention à vous montrer concis ! C’est ce document qui doit donner envie d’aller plus loin dans la lecture de votre business plan voire de vous proposer un rendez-vous pour que vous lui parliez de votre projet de vive voix.

Préparer les questions des investisseurs

Nous partons de l’idée que votre business plan a été assez convaincant pour vous permettre de décrocher un rendez-vous. Vous avez fait une partie du parcours… mais, la plus grande partie reste à faire. En effet, pour le moment, vous devrez vous préparer à faire le meilleur pitch possible.  Tout comme un footballeur doit s’entrainer pour réussir son match, un entrepreneur doit garder en tête que la clé de réussite d’un pitch réside dans sa préparation !

Préparer en équipe et anticiper les questions que pourraient vous poser les investisseurs est indispensable. Dans la majorité des cas, les investisseurs vous questionneront  sur le marché que vous visez, sur votre stratégie d’acquisition de clientèle, son coût et son ROI, sur l’état des sites concurrents et sur votre particularité par rapport à cette concurrence. Ils voudront aussi savoir combien d’argent vous investissez ou avez investi vous-même dans votre site, quelle somme vous cherchez auprès d’eux et comment vous comptez utiliser cet argent. Est-ce pour des opérations de communication ? De l’adwords? Pour vos stocks ? Il vous faudra être précis ! « Je souhaite lever 300 000K€ dont 100K€ seront investis dans des opérations Adwords, me permettant d’attirer 100 000 visiteurs ciblés dont 3 000 deviendront des clients avec un panier moyen de XXX et une récurrence d’achat de Y »

Avoir un rendez-vous est un signe favorable. C’est une preuve que votre projet plait aux investisseurs. Dans tous les cas, il faudra rester clair dans vos slides. Il ne vous servira pas d’avoir un PowerPoint chargé d’informations.  Une illustration accompagnée de vos explications verbales suffira. Il est aussi important d’être convaincant dans les réponses que vous donnerez.

Networking : Se faire recommander, un accélérateur

Lever des fonds, ne se joue pas que sur le business plan et les documents papiers ! C’est aussi et surtout affaire de relations interpersonnelles. Le networking est un parfait moyen de faire des échanges, de se faire connaitre et de se faire recommander. En effet, les fonds d’investissement recevant beaucoup de dossiers, vous faire recommander par une personne est un vrai plus (vous pouvez alors passer par un leveur de fonds ou vous faire connaitre lors d’un concours ou un évènement entrepreneur). S’il ne faut pas tomber dans l’excès inverse qui consiste à participer à tous les évènements existant pour entrepreneur, il ne faut surtout pas négliger le networking lorsque vous cherchez à lever des fonds. Pour trouver un emploi, le CV et la lettre de motivation sont indispensables, mais la recommandation par votre ancien employeur ou une personne en interne sont des accélérateurs. Pour lever des fonds, la recommandation par une personne du milieu, par un autre entrepreneur ayant réussi sa levée ou par un leveur de fonds ayant fait ses preuves est un vrai plus.

Une seule chance à ne pas rater

La levée de fonds est une opération complexe qu’il ne faut jamais prendre à la légère. Il faut prendre la décision de la faire après une réflexion aboutie.

Il est conseillé de s’assurer de la solidarité de l’équipe, mais aussi de s’assurer que l’entreprise est prête à 100%. On ne lève pas des fonds pour le plaisir de lever des fonds mais pour passer une étape bien précise. Trop de sites ou start up s’engagent dans une course à la levée voire à la plus grosse levée de fonds comme si lever des fonds était un gage de succès. La levée est un moyen et non une fin. Gardez en tête que l’on n’a qu’une seule chance de faire une bonne première impression. Mieux vaut bien se préparer et viser quelques fonds ciblés que de tenter de multiplier les contacts en espérant que le volume de candidatures vous sera favorable à long terme ! Mieux vaut repousser sa levée de fonds si elle n’est pas indispensable et atteindre un palier minimum (X visiteurs uniques, X€ de CA, X abonnés, etc..) avant de s’engager dans ce processus. Posez-vous toujours cette question : Ma levée de fonds fait-elle sens ? Fait-elle passer à mon site un palier ? Quel autre moyen de financement puis-je utiliser ? Suis-je prêt et ai-je vraiment besoin de cette levée de fonds ?

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Gaétan Baudry

Passionné d’entrepreneuriat et notamment de la création de start up et lancement de site web, j’aide les entrepreneurs à rédiger leur business plan et à lever des fonds et à réfléchir à leur stratégie d’acquisition de clients sur le web.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *