Community management Interviews — 05 mars 2015 — Aucun commentaire
Interview d’Emma Goble, Community Manager chez River Island

Le community management est un domaine encore récent. Bien qu’on en parle énormément depuis quelques années, il est difficile de se contenter de la théorie pour tout comprendre. C’est pourquoi nous avons décidé d’interroger Emma Goble, Community Manager pour la marque de prêt à porter River Island. Cette dernière est dominante sur les réseaux sociaux, avec notamment 2,5 million de fans Facebook. La marque n’hésite pas non plus à investir dans des applications plus innovantes comme Instagram ou Pinterest…

Pouvez-vous nous expliquer brièvement la journée typique d’un Community Manager ?

interview cmElle peut vraiment varier. A part parler à nos 3 million d’internautes connectés sur les réseaux sociaux, je peux planifier des campagnes, me retrouver sur un shooting photo, écrire un nouvel article pour notre blog ou un article pour notre magazine imprimé, ou encore assister à des événements tels que des festivals et avant-premières.

Au vu de la variété de mes missions, mes journées passent à une allure folle. Malgré la présence du  glamour, des strass et des paillettes, toutes les tâches ne le sont pas, comme la rédaction de rapport.

Quand avez-vous commencé votre carrière dans les réseaux sociaux ?

Eh bien, je suppose que c’était lors de mes stages à l’université. Le premier stage était en 2007. Lorsque j’ai terminé mes études en 2010, j’ai cumulé un certain nombre de stage, d’emplois à temps partiel et des rôles d’assistanat dans le secteur de la vente et des magazines. Cela fait maintenant 18 mois que je travaille à River Island.

Etes-vous allé à l’université ? Si oui, qu’avez-vous étudié et qu’est ce qui a été utile pour vous dans votre rôle actuel ?

« Notre dernier stagiaire avait réussi à convaincre un café local de lui verser 50 € par semaine pour gérer leurs réseaux sociaux ! »

J’ai étudié le journalisme dans le secteur de la mode à l’Université des Arts Créatifs. Le cours était vraiment bien et très utile pour mon rôle actuel. Avec le recul, je me rends compte que j’aurais dû me renseigner sur les autres cours qui étaient proposés en option, ils semblaient intéressants. J’ai commencé mes études en 2007 et les cours ciblés sur le numériques était bien moins nombreux qu’aujourd’hui.

Au cours de votre cursus scolaire, quels stages avez-vous réalisé ?

J’ai fait de nombreux stages au fil des ans. Mon premier était pour le magazine Bliss quand j’étais en  terminal. J’étais surtout là pour faire le café mais c’était une grande première expérience ! À l’université, j’ai fait quatre stages. A My Tights, une entreprise spécialisée dans la vente de collants, j’étais principalement en charge des tâches administratives et de la paperasse marketing. J’ai aussi aidé dans les échantillons et j’ai eu à choisir les collants d’un mannequin pour une vidéo promotionnelle. J’ai également travaillé à Jeepers Peepers (marque de lunettes de soleil) où j’ai fait un certain nombre de choses, y compris la rédaction des communiqués de presse. L’équipe était adorable, c’était un plaisir de travailler dans une telle ambiance et j’ai même fini par être payée ! J’ai brièvement travaillé pendant la Fashion Week de Londres où j’ai aidé des modèles à s’habiller. C’était très stimulant ! J’ai aussi travaillé au Buba Londres où j’ai eu beaucoup de missions intéressantes, comme la rédaction de communiqués de presse, la rédaction de contenu de site Web ou encore le choix des vêtements pour shooting.

Qui à votre avis est bon dans les réseaux sociaux – un individu ou une entreprise?

Burberry – ce sont les maîtres ! Rien ne leur échappe dans les nouveautés du numérique et leur exécution est toujours impressionnante. Innocent – ils sont vraiment sympathiques avec tout ce qu’ils font. Adidas – pour leurs idées novatrices y compris leur Brazuca Ball Twitter Feed. Cadburys – parce que tout ce qu’ils font est amusant et parce que j’aime le chocolat!

Selon vous, quel est le plus grand obstacle à l’adoption des réseaux sociaux ? Et que diriez-vous aux personnes / entreprises tentant de surmonter cela ?

Les gens font souvent l’amalgame entre le travail qu’une équipe de Community Manager doit accomplir et ce à quoi elle contribue. Certaines entreprises ont une manière de penser très traditionnelle. Il est donc assez difficile de comprendre cette nouvelle ère de l’engagement client en temps réel. Vous devez donc être l’expert et être prêt à enseigner en interne le rôle et les enjeux des média sociaux.

community manager

Comment l’interaction avec les consommateurs sur les réseaux sociaux affecte l’image de marque d’une entreprise ?

Il y a un impact massif. Les plates-formes de réseaux sociaux sont souvent l’une des premières choses que vous voyez quand vous faites des recherches sur une marque. Donc, si vous allez sur Twitter et que vous tombez dans un flux de plainte, pour le consommateur c’est un frein à l’achat.

Comment gardez-vous vos messages accrocheurs tout en informant votre public sur les dernières promotions et produits?

Raconter une histoire, c’est la clé pour les réseaux sociaux. Prenez un produit ou une tendance et mettez-le dans un contexte qui résonne.

Si vous aviez à choisir une plate-forme de réseaux sociaux, laquelle choisiriez-vous et pourquoi ?

Instagram bien sûr ! J’aime être en mesure de me rappeler des choses que je vois ou qui me stimule, et le faire d’une manière visuelle. C’est la plate-forme qui m’inspire le plus. Petite confession embarrassante, mon Instagram personnel est principalement plein de photos de chats !

Où voyez-vous les réseaux sociaux dans cinq ans?

Les grands acteurs actuels des réseaux sociaux seront toujours dans la partie et seront pionnés des campagnes les plus appréciées dans l’univers des réseaux sociaux. Je pense également que les médias sociaux et la télévision continueront à s’intégrer l’un à l’autre.

Pour ceux qui envisagent de poursuivre une carrière dans les médias sociaux, des conseils ?

Vivre, respirer et manger social. Soyez avertis et utiliser chaque plate-forme autant que vous le pouvez. Lancer un blog. Lire autant de contenu en ligne que vous pouvez et restez informés des nouveautés. Contactez des petites entreprises et portez-vous bénévoles pour les aider avec leur visibilité sur les réseaux sociaux. Notre dernier stagiaire avait réussi à convaincre un café local de lui verser 50 € par semaine pour gérer leurs réseaux sociaux !

Que recherchez-vous chez un candidat lors d’un entretien ?

Beaucoup des choses mentionnées dans la dernière question. Un véritable amoureux de la mode. Quelqu’un d’amusant et extraverti. Quelqu’un avec beaucoup d’énergie, parce que l’univers des réseaux sociaux ne dort jamais !

 

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sylvain Lembert

Depuis 2004 dans le webmarketing, j’ai pu mettre en place des campagnes e-marketing dans des domaines variés. J’ai participé aux référencements de marques reconnues et mis en place la stratégie de communication on-line d’un assureur. J’ai également élaboré une stratégie de search marketing au niveau européen et été responsable de l’acquisition via Facebook pour un groupe de média social. Je suis aujourd'hui consultant webmarketing, n'hésitez pas à me contacter pour vos projets de communication on-line.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *