E-commerce — 03 mars 2015 — 2 commentaires
Directive Amazon sur la gestion des retours

Amazon souhaite améliorer la qualité du service pour ses utilisateurs et oblige les marchands présents sur ses plateformes internationales à proposer une adresse de retour locale ou à prendre en charge les frais de retour…

Adresse de retour ou prise en charge des frais

Dans un e-mail envoyé aux vendeurs des plateformes Marketplace internationales, Amazon écrit : « Les clients qui achètent sur Amazon souhaitent pouvoir renvoyer leurs produits sans complication. Afin de garantir une procédure de retour uniforme, il est demandé à tous les vendeurs de 1) proposer une adresse de retour dans le pays de la plateforme Marketplace correspondante, ou de 2) prendre en charge les frais d’expédition des retours. Si vous vendez sur Amazon.de, par exemple, vous devez ou bien fournir une adresse de retour en Allemagne, ou bien proposer un retour gratuit aux acheteurs. » Les vendeurs présents sur Amazon peuvent soit télécharger un bon de retour pour chaque demande correspondante, soit mettre à jour l’adresse de retour dans les paramètres de leur compte Marketplace.

Amazon lance un ultimatum

Il est demandé à tous les marchands de se conformer à ces règles, même s’ils proposent des produits à la vente hors de leur pays de résidence. Tous les vendeurs ont jusqu’au 12 mars 2015 pour se soumettre à ces nouvelles exigences, faute de quoi ils risqueraient de perdre leur contrat de licence. Dans l’e-mail envoyé aux vendeurs présents sur sa plateforme Marketplace, Amazon précise : « Tous les vendeurs, y compris ceux vendant des articles depuis un pays différent de celui associé au site Marketplace sur lequel ils sont présents, doivent se conformer à ces directives. Si ces exigences ne sont pas satisfaites à la date du 12 mars 2015, les vendeurs s’exposent à une suspension de leur contrat de licence. ».

Épargnez-vous les mauvaises surprises…

Les marchands internationaux présents sur Amazon peuvent choisir de faire sous-traiter la prise en charge des retours de leurs produits afin de faciliter et de simplifier la procédure qui y est associée. Dans cette optique, les e-commerçants doivent fournir une adresse de retour locale et un service de gestion des retours dans tous les pays concernés : L’Italie, l’Allemagne, le Royaume Uni, l’Espagne et la France.

Il est donc important de trouver une solution (un prestataire) pour prendre en charge le service de retour international sur Amazon et d’enregistrer dès maintenant une adresse de retour locale sur la plateforme.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Cyril du Plessis

Spécialiste du développement digital, j’ai acquis depuis 15 ans une expertise forte dans le déploiement de projets web d’envergure. Engagé dès 1999 dans la création de start-up Internet, j’ai participé au lancement du premier comparateur de prix en France, Buycentral.com. J’ai ensuite piloté, pendant de nombreuses années, le déploiement international de l’offre e-banking chez BNP Paribas. Aujourd’hui, en tant que Directeur Marketing & Business Development chez Salesupply, je suis au service des e-commerçants pour les accompagner dans l’internationalisation de leur activité.

 


2 Commentaires

  1. Bizarre, je n’ai pas reçu cet email de la part d’amazon.
    En tous les cas, je vais couper mes ventes à l’international dans ce cas..
    Et voyons le coté positif de la chose : les vendeurs allemands vont peut être arrêter de vendre en France, on va donc pouvoir remonter un petit peu les prix

  2. Bonjour Florian,

    Effectivement, la communication d’Amazon est quelque peu discrète sur le sujet. Cependant, avant d’arrêter vos ventes sur Amazon.de, sachez qu’il existe sur le marché des solutions très peu onéreuses et adaptées à votre besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *