Best Of Community management Social Media Twitter — 25 février 2015 — 5 commentaires
10 astuces pour réaliser le parfait LiveTweet

Réaliser un livetweet ça a l’air simple comme ça. Il suffit juste de tweeter ce qu’il se passe en temps réel ? Un smartphone, du wifi et on est prêt ! Moui… ça c’est si on veut juste « faire le taffe ». L’usage s’est développé chez les community managers sans avoir été réellement remis en cause. Mais si vous souhaitez optimiser votre livetweet, il y a de nombreuses pistes à explorer…

1. Le choix du #Hashtag

Choisir le bon hashtag évite de se retrouver dans une situation où chacun tweet dans son coin avec un hashtag différent, dispersant ainsi les tweets et apportant de la confusion à la conversation. Un bon hashtag de livetweet doit être :

  • Unique, votre hashtag ne doit pas avoir servi durant un autre événement, sauf si c’est le vôtre. Cela évite la confusion pendant le LT mais aussi après lors de l’analyse ;
  • Court, de 5 à 15 caractères dans la mesure du possible. Bonne chance pour trouver un hashtag plus court que vous êtes les seuls à utiliser ! ;
  • Le plus logique possible en fonction du nom de l’événement. On peut soir choisir le nom de l’événement, son acronyme, ou encore le surnom le plus usuel. Mais il faut éviter les fantaisies pour ne pas que les gens se demandent « le hashtag c’est quoi déjà ? avec un « k » ou avec un « c » ? ».

N’hésitez donc pas à l’afficher IRL et à l’annoncer plusieurs fois.

hashtag-hashtag-generation-etude-bain-company

2. L’annonce du LiveTweet

Le flux Twitter est très chargé, vos followers peuvent donc passer aisément à côté de votre annonce. N’hésitez donc pas à tweeter plusieurs fois votre annonce : la veille, le matin, puis avec un compte à rebours (H-2, H-1, M-30…). Vous devez également annoncer votre livetweet sur vos autres réseaux sociaux ainsi que dans votre newsletter.

3. La préparation des visuels

Pour rendre votre livetweet plus agréable, plus graphique et plus qualitatif, il faut y ajouter du contenu multimédia. Si vous connaissez le planning, les sujets et voire même le contenu… Vous pouvez aisément préparer des visuels en avance, les garder sous la main et les poster de manière opportune afin de faire le plus bel effet.

Le club de foot du Paris Saint Germain a développé une application, nommée SoLive, de génération automatique de visuels lors des changements, des buts, et des actions marquantes afin d’être Top Tweets à chaque fois. En effet, un tweet rapide et graphique a beaucoup plus de chance d’être top tweet qu’un tweet classique.

livetweet-psg

Si vous n’avez pas le budget pour développer ou utiliser un tel outil, il vous faut préparer vos visuels à l’avance avec votre équipe graphique.

4. Le courant et l’internet

C’est un classique, on tweet, on tweet, puis on tombe en panne de batterie. Certains recommandent de prendre deux batteries et un chargeur afin de palier à ce problème.

Pour l’internet et le wifi, c’est aussi un classique. Les salles qui accueillent les événements ne sont pas toujours si bien équipées qu’elles devraient. Le wifi est parfois saturé, parfois il saute.

Problèmes résolus par le point suivants…

5. Le choix du device

Un bon livetweet ne se réalise pas sur un smartphone, mais sur un ordinateur portable ! Pensez-y. Avec un ordinateur portable les bénéfices sont :

  • Une autonomie de batterie beaucoup plus grande ;
  • La possibilité de se brancher à l’internet en filaire ;
  • La rapidité d’écriture. Aucun utilisateur de smartphone ne pourra tweeter plus vite que quelqu’un qui possède un clavier. Être le twitto le plus rapide de la conférence ou de l’event assure à coup sûr de remporter le plus de TopTweet. A quoi bon tweeter si les autres participants ont déjà partagé l’info ? ;
  • Les outils de graphisme (Photoshop…) pour rebondir rapidement sur le live et créer des visuels ;
  • Un client Twitter beaucoup plus complet que sur votre mini écran de smartphone.

Durant un livetweet, il arrive souvent qu’on oublie le compte Twitter d’un intervenant sur scène, ou bien qu’on souhaite partager avec le public une vidéo YouTube dont il parle… Avec un ordinateur portable, vous serez beaucoup plus rapide et efficace pour trouver facilement les informations ainsi que pour les partager.

1527027_10152152009702387_612262758_n

6. Le client Twitter

Utiliser un client Twitter vous permet en un clin d’œil d’avoir accès :

  • Au flux des tweets du hashtag pour voir ce que vous aurez raté ;
  • Aux mentions sur votre compte pro pour savoir qui souhaite converser ;
  • A vos messages privés pour la même raison ;
  • A votre propre profil afin de vérifier que vous n’avez pas fait d’erreur après coup ;
  • Au fil d’actu pour éventuellement rebondir sur l’actu chaude en la croisant avec le livetweet du moment.

7. Le live streaming

Ce point ne vous concerne que lorsque vous êtes l’organisateur de l’événement ou de la conférence. Si c’est le cas, afficher les tweets en live pendant l’événement permet de :

  • Rappeler le hashtag pour éviter la confusion ;
  • Informer sur ce que les participants et le public pensent de l’événement ;
  • Inciter à tweeter davantage.

8. La prise de photos/vidéos

Toujours dans l’idée d’apporter du contenu qualitatif, il est bon de tweeter des photos ou vidéos de l’événement. On entend souvent « sur internet on s’en fout de la qualité, l’important c’est le live, les gens comprennent ». Ce à quoi je réponds « C’EST FAUX ! ». Nous sommes en 2015, les internautes sont habitués à des images de plus en plus belles d’une résolution et une qualité d’image de plus en plus grandes. N’hésitez donc pas à vous doter d’un matériel efficace, comme un appareil photo reflex numérique. Si vous maîtriser votre matériel, vous pouvez en quelques minutes tweeter d’excellentes photos qui augmenteront significativement l’engagement de vos publications.

9. Les discussions avec les twittos actifs

Twitter est avant tout un outil conversationnel qui n’a de sens que si vous discutez. Prenez donc le temps de répondre à vos followers ou d’interpeller les autres twittos de l’événement via le flux du hashtag.

Aussi, soyez fair play, retweetez les autres, surtout s’ils vous ont devancé. Cela les encouragera peut-être à en faire de même avec vous.

10. Le compte-rendu

Après le livetweet votre travail n’est pas fini. Pensez à tous ceux qui n’ont pas pu se connecter sur Twitter pendant l’événement et à ceux qui n’iront jamais sur le hashtag après coup pour reprendre l’entièreté de l’event. Vos followers apprécieront que vous preniez le temps de « storifier » la conférence dans un article de compte rendu.

livetweet-android

Vous pourrez utiliser tout un tas d’outil comme Storify pour sélectionner les meilleurs tweets et raconter votre histoire de la plus belle des manières. A l’heure où les marques veulent développer leur story telling, c’est un point qui mérite d’être pris en compte.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Rudy Turinay

Community manager depuis 2009, je suis en charge du développement de RMC Sport TV. Ayant vécu au Mexique, aux États Unis et au Brésil, j'ai une vision internationale de la profession. Je suis également podcasteur science et connaissance sur la chaine Savant Singe. La transmission est très importante pour moi car la connaissance c'est comme l'amour, elle grandit quand on la partage.

 


5 Commentaires

  1. Supers conseils ! Merci Rudy.

  2. Bonjour et merci pour cet article très intéressant concernant Twitter.
    En effet, ce n’est pas forcément facile de poster un bon tweet avec beaucoup d’impact et de visibilité.

  3. Excellent article très pédagogique qui illustre à lui seul que les compétences digitales ne s’improvisent pas ! Une contribution vraiment utile !

  4. Merci Rudy pour tous ces conseils !
    Les suivre permet de faire la différence, en effet.

    J’ajouterais une astuce en cas de saturation du réseau wifi (on ne peut pas toujours trouver une prise réseau) : savoir et pouvoir partager la connexion Edge/3G/4G de son smartphone sur son portable (ordi). Point non nécessaire si votre portable peut utiliser une clé 3G évidemment, mais j’en vois très rarement !
    Car à quoi bon avoir tout préparé si finalement on ne peut rien envoyer ?

    Et il est très facile de prolonger l’autonomie du smartphone (qui ne sert ici que de connexion réseau) avec des batteries complémentaires. Cela existe aussi pour les portables, mais en plus encombrant.

    Ces deux astuces sont principalement valables pour celles et ceux qui ne sont pas l’organisateur : lui, en général, a les moyens de connexion garantis !
    Un point à vérifier, en tant qu’organisateur, lors de la réservation de la salle : disposer d’un accès réseau distinct de nos auditeurs.

    Bons événements à toutes et tous !
    D.

  5. Bonnes recettes, mais il serait mieux d’avoir à disposition PC, smartphone, tablettes et internet sans fil pour palier éventuelles difficultés alors des grands événements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *