Community management E-Publicité Facebook — 18 février 2015 — 5 commentaires
Facebook : Un taux de reach en baisse !

Depuis plus d’un an, la plateforme Facebook a diminué la portée des publications les plus promotionnelles autrement dit les pages des marques. Pour les diffuser il va falloir mettre la main à la poche. Voilà un sujet qui fâche auprès de bon nombre de community managers et d’agences social media…

Le reach organic ?

Le reach  est le nombre de « fans » touchés par un post c’est-à-dire le nombre de fans qui voient potentiellement la publication sur leur « wall ». Si on a 50 000 fans et qu’un post en touche 5 000, on en touche 10%. (Source presse-citron du 11/04/2014)

 reach_facebook

A qui la faute de la baisse du reach Facebook ?

A une concurrence de plus en plus forte (les utilisateurs sont en moyenne fans de plus en plus de pages). En effet, Facebook a annoncé dans une note qu’elle allait diminuer la portée des publications effectuées par les pages de marques qu’elle juge trop promotionnelles. Seront concernées,les publications dont le seul but est d’inciter le fan à acheter un produit ou à installer une application, les publications qui se résument à mettre en avant une promotion particulière et les publications qui reprennent mot pour mot un texte publicitaire diffusé sur Facebook. Facebook nous précise enfin que le changement d’algorithme concernant les « actualités » et la baisse du reach ne sont pas liés. « De plus, il faut préciser que le reach n’a pas baissé du « jour au lendemain » ajoute Michèle Gilbert, en charge de la communication de Facebook France.

L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg justifie la diminution du reach organic par les résultats d’une enquête menée auprès de centaines de milliers d’utilisateurs qui ont dans leur majorité exprimé leur lassitude et mécontentement vis à vis de ce type de contenus obstruant leur fil d’actualités, au détriment notamment des publications d’amis auxquelles ils prêtent plus d’intérêts.

A l’heure actuelle, nous ne disposons pas de chiffres précis sur la baisse de la portée des publications. Edgerank Checker s’est penché sur la question en analysant plus de 100.000 posts sur 1.000 pages entre le 4/11/13 et le 30/12/13. Les résultats confirment malheureusement les premières observations empiriques.

 

Baisse du reach organic

organic_reach_change

 

 

Baisse du reach par type de posts

organic_reach_change_post_type

 

Ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. En effet, ils n’illustrent pas nécessairement la situation de vos propres pages. Ils ont en tout cas le mérite d’illustrer un sujet enflammé.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Franck Perrier

Expert du web et de la mutation digitale des entreprises, il dirige l'agence conseil IDAOS, qu'il a fondé en 2010 pour accompagner les entreprises dans leur stratégie et leur influence, en particulier sur les médias sociaux. En 2011, il fonde la Digital Academy, institut de formation dédié à l’acculturation et à la montée en expertise des entreprises sur le digital.

 


5 Commentaires

  1. Etude à fin 2013 ? Est-ce que c’est juste, cela date de plus d’une année et en limite l’intérêt.

    • Elle est croisée avec d’autres infos plus récentes 🙂

  2. Je confirme la baisse sur les pages que je gère. Réflexion en cours sur l’après-Facebook.

  3. Etude peut-être datée de 2013 mais une nouvelle baisse du reach a été constatée sur nos pages gérées.
    Cette nouvelle baisse (en moyenne, 10 fois moins de « fans » touchés par les publications) est apparue dans la nuit du 11 au 12 février 2015.

    Est-ce que cette tendance peut être confirmée?

  4. La baisse du taux de reach a effectivement beaucoup affecté les CM.
    Maintenant il nous faut penser aux alternatives qui s’offrent à nous plutôt que nous lamenter : Facebook nous a tout de même permis d’obtenir une bonne de données .En récupérant les emails et contacts nous pouvons réaliser des emailing qui auront plus d’impacts que les posts sur Facebook!
    Et puis nous pouvons toujours nous pencher sur les autres réseaux sociaux tels que Google +, Twitter,….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *