Best Of Email Marketing — 22 janvier 2015 — 2 commentaires
Zoom sur les bonnes résolutions emailing 2015 : à vous de jouer !

Faites de votre email marketing, un succès en 2015 ! En quelques années, l’emailing s’est affirmé. Levier majeur sur le web 2.0, il s’agit d’un canal stratégique et sans conteste d’un des outils favoris des annonceurs on-line. Pour cela, il vous faut absolument le réussir ! Newsletters, cartes de vœux, offres promotionnelles, qu’importe sa finalité, il doit être (parfaitement) parfait…

Astuce n°1. Optez pour un design simple mais efficace !

Le design peut vous aider à faire passer votre message et encourager à l’action. Quelques bons conseils s’imposent. Tout d’abord, votre email doit être COURT. Pas la peine d’en faire des tonnes. Sur le fond, je vous invite à mettre en avant une accroche forte de sens, incitative et qui sonne juste ! Vous pouvez jouer la carte humoristique : prenons l’exemple d’une offre de parrainage : « Avoir des amis à des avantages » ou bien « parce qu’il vous parait normal de recommander un bon restau ou un bon film ? Et si vous faisiez de même avec [LeNomDeVotreMarque] ? »

Sur la forme, il est certes indispensable de mettre en avant des images ou des photographies mais en nombre restreint afin que l’ensemble reste visuellement harmonieux. Sélectionnez donc des visuels percutants et de bonne qualité : moins mais mieux. Pensez aussi à insérer 1 voir 2 boutons « Call to action » visibles (sans que l’internaute ait à scroller) et fixes. Préférez le format email sur une colonne par rapport aux modèles multi colonnes (voir le visuel ci-dessous).

Bonnes-pratiques-emailing-2015

Aussi, (mais vous le savez comme moi !) conserver une charte graphique cohérente est un point capital. Pour finir, relisez-vous 2 fois plutôt qu’une pour éviter toute erreur, faute d’orthographe ou contre sens et faites des tests. Posez-vous la question fatidique « est-ce que j’ouvrirai cet email ? »

Astuce n°2. L’email responsive, le must have !

En 2015, tu dynamiseras ta campagne, tu t’adapteras et tu seras MOBILE (au sens propre comme au sens figuré) ! Voici 3 bonnes résolutions à ne pas perdre de vue… En 2014, l’utilisation des supports mobiles était en forte augmentation, affichant une croissance sans précédent. Pour 2015, devinez-quoi ? La tendance se confirme ! Il est donc temps d’optimiser vos campagnes emailing. Pour cela, le responsive design fleurit sur la toile. En plus de rendre vos campagnes accessibles partout et à tous, l’affichage se veut parfait et la délivrabilité, optimale. Alors, vous attendez quoi ?

Astuce n°3. Ciblez, ciblez et ? Reciblez !

Le ciblage comportemental doit devenir votre nouvelle arme digitale. Souvenez-vous que votre campagne doit répondre le plus justement possible au besoin de votre audience. Pour cela, vous devez communiquer auprès de vos abonnés sur ce sur quoi ils se sont inscrits. Rappelez-vous que vous pouvez établir une segmentation très précise en fonction de leur localisation, de leur âge ou encore des achats effectués par le passé. Prenons un exemple ; si Monsieur Boris est fan de voitures de sport, il n’est pas utile de lui envoyer des communications sur les voitures familiales. Préférez une offre sur les nouveaux prototypes sportifs 2015. Comprendre votre client et répondre à ses attentes, tel est le défi qui vous attend. La personnalisation est d’autant plus efficace qu’elle répond à un besoin propre de celui-ci.

Astuce n°4. L’objet : indicateur clef de performance !

Support de communication à part entière, l’objet en emailing est CA-PI-TAL ! Tout d’abord, soyez EMPATHIQUE et mettez-vous à la place de votre lecteur. Posez-vous la question : comment mon objet va-t-il être perçu par ma cible ? En plus d’être accrocheur, il doit susciter la curiosité et inciter au clic. Pour un objet différenciant, pensez à le personnaliser en le centrant sur l’émetteur et sa singularité. Étape fondamentale dans l’augmentation du taux d’ouverture de vos emails, votre objet se résume idéalement à une trentaine de caractères, tout au plus. On oublie le jargon professionnel, on fait simple & court. Un bon moyen pour mettre en avant votre marque.

Astuce n° 5. Le formulaire : simple et court !

Captez le client à peine le seuil de votre offre franchi ? C’est possible ! En effet, pour espérer que votre audience s’inscrive à votre super promotion mensuelle, encore faut-il qu’elle réalise qu’on lui en donne la possibilité. C’est pourquoi, vous devez vous assurer que vos internautes accèderont à votre formulaire sans difficultés. Selon le Journal Du Net, les e-commerçants auraient tendance à négliger ce point, pourtant fondamental. Ne perdez pas de vue que l’inscription à une offre est un second pas dans la réception d’un emailing : il faut cliquer, ouvrir, lire, cliquer et enfin remplir un formulaire… Rien que ça ! Pour donner l’envie à vos clients de s’inscrire, outre une communication ciblée et un objet engageant, votre formulaire d’inscription doit être esthétique mais surtout bien visible et limité en champs, autrement dit : optimisé !

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques emailing 2015, demandez le Livre Blanc d’EmailStrategie.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Manon Querejeta

Responsable Marketing Digital chez EmailStrategie, j’appréhende avec passion les tendances de l’email marketing, de la Data et plus largement de l’environnement Business Intelligence. Des outils à mon sens indispensables à toutes les entreprises qui doivent aujourd’hui s’adapter à la démocratisation de nouveaux modes de vie, toujours plus digitalisés, de leurs clients/prospects. Ils représentent aussi un excellent moyen de booster leur CRM et de bénéficier de relation marketing one to one privilégiées grâce à une connaissance client accrue.

 


2 Commentaires

  1. Et un code HTML propre et optimisé, éviter les mails uniquement constitués d’images, le split testing, et le placement des call to action ça peut servir aussi 😉

    Merci pour cet article !

    • Bonjour Virtuose Insdigbord,

      Effectivement, le code a toute son importance dans l’optimisation d’un emailing. L’emplacement des call-to-action et leur intitulé (priorité aux verbes d’action pour plus d’impact !) est un point tout aussi capital.

      Ravie que cet article vous ait plu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *