Best Of Twitter — 26 novembre 2014 — 6 commentaires
Les 8 fondamentaux de Twitter

Même sur un portail aussi professionnel que Webmarketing & Co’m, il est bon de parfois revenir aux basiques. Entendez par là, un retour aux sources rapide, simple et le plus facile possible pour comprendre comment certains outils fonctionnent. C’est ce que je vous propose aujourd’hui avec le fameux réseau Twitter dont on parle beaucoup, mais qui suscite parfois des questions ou des craintes pour les non-initiés…

Loin des clichés de futilité et d’usage récréatif, c’est en réalité un outil de veille économique et technologique extrêmement puissant. Utiliser Twitter à titre professionnel ou personnel est un choix qui vous revient, mais le mélange des genres est rarement pertinent. Pour en savoir plus, voici le guide de Twitter pour les débutants en 8 points clés.

1. Photo ? Quelle photo ?

Par défaut, Twitter affiche une image d’un œuf un peu étrange. Mettez à jour cette icône par une photo de vous. Une vraie. En tenue normale. Pro. Souriant. Une photo que votre réseau aura envie de voir. N’oubliez pas que sur Twitter, tout est public (même s’il est possible de jouer dans les paramètres pour rendre son compte privé). Si vous représentez une entreprise, un logo bien taillé peut aussi faire l’affaire. Soignez les apparences sur le rendu (pas d’images pixelisées ou mal recadrées).

2. Complétez votre bio

Twitter vous offre la possibilité de compléter une courte biographie. Soyez pertinent et percutant, car la place y est réduite. C’est le principe de l’elevator pitch, où vous avez 30 secondes pour vous présenter et faire bonne impression. Ici, c’est pareil, mais à l’écrit.

3. Un pseudo simple et facile

Même si le pseudo choisi au moment de l’inscription ne vous convient pas, vous pourrez toujours le changer par la suite. En tout état de cause, faites court sinon il prendra trop de place dans les messages. Faites simple : le nom de votre agence, de votre commerce ou le vôtre. Évitez les pseudonymes obscurs ou racoleurs.

4. 140 caractères

Rapide et efficace. Pour créer du contenu et engager des réponses, il faut être synthétique et aller droit au but. C’est un bel exercice de synthèse qui ne doit pas pour autant, excuser les fautes d’orthographe. Intégrez des mots clés en lien direct avec votre sujet et pensez à ajouter des visuels et des liens.

5. Tweetez avec parcimonie

Personne n’a envie de voir son flux spammé de multiples tweets sans intérêt. Et pourtant, tout va tellement vite sur Twitter qu’une info peut être rapidement noyée. Trouvez le bon rythme. Plusieurs tweets par jour sont raisonnables. Plusieurs tweets par minute ne servent à rien à moins d’être un community manager en proie à une crise grave.

6. ### ??

Ce signe « dièse » ne vous parle pas ? Il s’agit d’un « hashtag » (ou « mot-dièse » en français). C’est un signe typographique que l’on dispose devant des mots-clés qui vous permet d’effectuer des recherches sur ces mots. En bref, un outil indispensable, mais pas plus de 2 ou 3 par message. #imaginez 1 #message avec #pleindehashtag qui #neserventàrien. Pas terrible, hein ?

7. Discutez, dialoguez, échangez

Twitter n’est pas un monologue mais un média conversationnel. En clair, engagez vos « amis » (appelés ici « followers »). Pour ce faire, il s’agit de rajouter le signe @ devant le pseudo concerné. La personne va ainsi être interpellée et pourra vous répondre. Attention aux abus, toutefois. C’est comme dans la vraie vie. On n’interpelle pas les gens pour tout et n’importe quoi (@rh_recrutement @job-emploi @recrutement je suis le #meilleur #candidat pour ce poste. Contactez-moi).

8. Intégrez le jargon

Chaque réseau à ses codes, et ceux de Twitter ne sont pas simples d’accès pour les néophytes. Quelques exemples des plus connus.

  • DM veut dire « Direct Message ». C’est un message privé que vous recevrez dans votre boîte de réception privée sur twitter (exemple : @machintruc Je te réponds en DM) ;
  • RT veut dire « retweet ». C’est une manière de dire que vous transférez une information existante. Il est d’usage de remercier les personnes qui vous retweet (exemple : @machintruc Merci pour le RT) ;
  • IRL veut dire « In Real Life ». Ça veut dire dans la vraie vie (exemple @machintruc merci pour l’info, au plaisir de te revoir IRL) ;
  • LT veut dire « Live Tweet ». C’est une indication pour commenter en direct un événement (exemple : LT chez @webmarketingCOM conférence web « pour gagner il faut participer » selon Machin Truc).

Enfin, n’oubliez pas que la richesse d’un compte Twitter sera surtout liée à la qualité de vos sources et des personnes que vous suivez. Identifiez des comptes intéressants dans votre secteur d’activités, vos concurrents, vos partenaires, des grands médias spécialisés… et peu à peu, en pratiquant régulièrement, vous pourrez vous construire un compte Twitter digne de ce nom qui influencera à son tour de nouveaux arrivants dans la twittosphère.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Julien Redelsperger

Après avoir dirigé un service communication en France pendant dix ans, je me suis envolé pour le Canada où je travaille en tant que stratège numérique. Spécialiste créatif et innovant en marketing de contenu et stratégie de communication numérique. Expert dans l’utilisation des réseaux sociaux, formateur, chef de projet et gestionnaire rigoureux, je peux vous accompagner sur tous vos projets.

 


6 Commentaires

  1. LT, je le voit aussi régulièrement et surtout pour « last tweet »

  2. Sans oublier d’aller jeter un oeil sur la portée de ses tweets dans l’onglet « statistiques » de son compte !

  3. Ajouter une image à un tweet augmente considérablement la portée et le taux de clique.

    L’heure est aussi importante pour avoir le maximum de visibilité de son tweet.

  4. Une petite piqure de rappel des fondamentaux bien utile avant de se lancer dans le social 🙂

  5. Merci pour cette immersion concise et percutante dans l’univers de Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *