Affiliation Inbound Marketing Social Media — 06 novembre 2014 — Aucun commentaire
Marketing d’influence, mythes et réalités

Le marketing a toujours pris pour cible le consommateur et parmi les nombreuses manières d’adresser un client potentiel, l’influence est sûrement la plus surprenante et la plus inattendue. Pourquoi un tel flou stratégique qui conduit à faire de l’influence une discipline considérée à bien des égards comme le fruit de stratégies complexes montées par des équipes d’experts aux grandes théories manipulatrices. Mais quand on parle d’influence en marketing, que désigne-t-on réellement ?

Marketing d’influence, faire découvrir pour faire acheter

Autant commencer par décomplexer la question de l’influence. Le marketing utilise de nombreux leviers : l’influence d’une marque pour organiser la promotion de produits et services est tout bonnement un outil marketing comme un autre. Elle s’entretient et se cultive pour accroître le rayonnement et l’exposition dans les médias digitaux (réseaux sociaux, blogs, vidéos, etc.).

En réalité, influence et marketing ont deux définitions très proches, la première vise à susciter l’intérêt pour une marque ou un produit, le second cherche à créer un besoin. Ainsi le marketing d’influence tendrait à utiliser les médias afin de développer l’intérêt pour un produit dans un but commercial… Rien de très compliqué dans la définition.

C’est face à l’érosion des médias de masse et au désenchantement vis-à-vis du discours commercial que l’influence est devenue un moyen de communiquer et d’échanger plus facilement avec sa cible. Si l’influence a toujours existé en marketing, elle revient au premier plan avec le Marketing 3.0, un marketing entrant beaucoup moins intrusif et exempt de pression commerciale.

Les influenceurs au coeur des stratégies des marques

Dans un monde d’hyper-média, l’influenceur est devenu la perle rare recherchée par les marques. Mais pourquoi ? Le bloggeur, l’influenceur est le nouvel individu multi-média (facebook, youtube, twitter, tumblr, blog, etc.), il s’adresse à une communauté très engagée et attirée par sa ligne éditoriale. Bref, de nombreuses interactions et une personne influente dans son milieu. En matière de ciblage, un influenceur est souvent très intéressant, certains sont spécialisés en cuisine, mode, marketing, technologies… Autant de publics ultra-ciblés qui restent fidèles à l’information délivrée par un blog.

Diviser pour mieux “marketer”

Inspiré du régime absolutiste, la célèbre citation “diviser pour mieux régner” se conjugue avec le marketing d’influence. L’influenceur est un véritable vassal du web, ce petit noble représentant ses suiveurs (followers) exerce une forme de pouvoir d’influence sur ces derniers. Il offre également  la possibilité de bien mieux adresser son audience que ne réussirait à le faire une marque. Les marques sont alors, à l’instar d’un roi, obligées de diviser pour mieux régner sur l’audience. Leur message est ainsi adapté à chaque audience particulière et à chaque influenceur : l’important est de diffuser l’information que souhaite une marque au travers de relais que sont les blogueurs : des créateurs de tendances, d’idées et d’envies qui motivent l’intérêt et parfois l’achat.

Adresser les influenceurs, nouvelle problématique marketing

Le marketing d’influence est sans conteste une méthode innovante et intéressante pour développer la connaissance du produit par son marché cible, d’autant plus si ce marché est très complexe à adresser.

Les influenceurs sont alors les relais d’information et surtout des médias sur lesquels compter. Mais derrière ce terme vague d’ “influenceur” se cache une armée d’individus derrière leurs claviers. La gestion et le contact d’influenceur devient d’ailleurs une véritable problématique de marque : comment réussir un contact direct et engagé avec de nombreux influenceurs ? La réponse se cache sans doute du côté des solutions de Marketing Automatisé pour suivre les blogueurs aux plus fortes audiences.

Les outils de gestion des influenceurs comme Oracle Social Cloud permettent d’identifier les influenceurs et leurs dynamiques autour d’une marque, d’un produit ou d’usages. L’outil permet de suivre et d’entretenir le contact avec les influenceurs. Un reporting permet de juger facilement des interactions sociales, de la portée qu’ils génèrent en mettant en avant un produit de marque ; de même il est possible de traquer les leads générés depuis un article de blog ou un partage social par exemple. par exemple, le B2B n’échappe pas non plus à ce phénomène et pour prendre la mesure de ces bouleversements, je vous conseille ce livre blanc pour comprendre comment mettre en place un stratégie d’influence et de marketing de contenu en B2B.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Roland Koltchkian

Au sein de l’organisation Oracle EMEA, Roland Koltchakian est en charge du développement de l’offre Marketing Cloud pour le marché Français. Roland dispose d’une expérience d’une dizaine d’années sur le marché des applications marketing et des solutions de gestion de campagnes. Avant de rejoindre Oracle, Roland Koltchakian était en charge des activités conception et hébergement d’applications marketing au sein d’un intégrateur spécialisé.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *