Gamification / Ludification Native Advertising — 15 octobre 2014 — Aucun commentaire
Jeu vidéo et publicité native : Playtem lève 1,5 M€

Je pense qu’au nombre d’invitations aux jeux que vous recevez sur Facebook, vous vous en doutez. Mais quand même… Le chiffre est impressionnant : 300 millions de joueurs en Europe dont 85% d’adultes (!) grâce aux jeux freemium. Donc forcément, la question de le monétisation est un réel enjeu pour les éditeurs de jeux…

Alors je suis partie à la rencontre de Playtem, une startup “leader sur le marché de la publicité native dans les jeux vidéo” qui vient de lever 1,5M€ auprès de CapDecisif Management et de FA DIESE. Leur créneau : de la monétisation oui, mais pas au détriment du plaisir de jouer. Rencontre avec Laurent Conrad-Bruat, CEO et co-fondateur de Playtem.

Laurent, comment est né Playtem ?

Officiellement, nous avons créé Playtem en 2011 mais son concept a vraiment vu le jour en 2012. On a beaucoup réfléchi à la nouvelle aventure qu’on voulait vivre. Après avoir revendu une précédente entreprise (dans le milieu de l’immobilier sur Internet), nous voulions une aventure en adéquation avec nos ADNs de gamers. On avait tous une affection particulière pour ce domaine, mais il fallait trouver le moyen d’en faire une entreprise.

On a analysé les tendances et nous avons très vite constaté que les jeux Facebook et les Casual Game* explosaient. Ces mini-jeux ont vraiment démocratisé les jeux vidéos ! Avant c’étaient surtout des adolescents qui jouaient. Aujourd’hui ce sont les femmes qui jouent.

Les jeux freemium ont envahi la toile et la question de la monétisation s’est posée. Alors on a voulu associer notre passion à notre expertise en B to B dans le but d’aider les jeux à monétiser et à rentabiliser leur plateforme.

Quel est l’atout différenciateur de Playtem ?

Nous sommes nous-même des gamers. On se met donc à la place des joueurs et nous veillons à ce que l’échange soit gagnant-gagnant. Notre technologie permet de rendre le message de l’annonceur agréable au joueur. On réhabille ce message pour qu’il soit non-intrusif et qu’il soit intégré à l’expérience du joueur.

Par exemple, dans le cadre d’un jeu dans la cité antique, une joueuse qui aura mis une semaine à construire sa pyramide pourra recevoir une récompense. Nos serveurs lui enverront un parchemin antique qui lui annoncera que, pour la féliciter, les “3 suisses” lui offrent 3 pièce d’or dans son jeu, ainsi que les frais de port sur sa prochaine commande.

A la place des frais de port, on peut aussi inviter le joueur à devenir fan de la page Facebook. On a eu des exemple de joueurs qui sont allés jusqu’à remercier la marque en leur laissant un mot sur leur page. Au-delà du jeu, il y a donc une invitation à l’interaction, à l’engagement avec l’annonceur.

Quelles sont les performances de ce type de publicité ?

C’est une solution très intégrée et entièrement dédiée au monde du jeu. Nous avons de très bonnes performances. Pour une campagne classique, on a entre 3 et 5% de taux de clic. Mais certaines de nos campagnes sont montées jusqu’à 10% ! Ce qui est dans le milieu de très bons indicateurs.

Vous avez des exemples d’entreprises avec lesquelles vous avez déjà travaillé ?

3 suisses, Caprice des Dieux, Studio canal… On travaille aussi avec des éditeurs tels que : kobojo, iscool, feerik, etc.

J’imagine que vous en avez parcouru du chemin depuis 2011. Quel a été ou quels ont été les plus gros obstacles ?

L’un de nos plus gros défis a été d’être à la hauteur au niveau de la technique, parce qu’il y a beaucoup de technologie derrière tout ça (pour habiller le message, envoyer automatiquement un message personnalisé etc.) On a beaucoup travaillé la-dessus.

On a aussi beaucoup dû apprendre du monde des annonceurs et de l’écosystème des régies. C’est un milieu que l’on ne connaissait pas du tout. On est vraiment monté en compétence sur les sujets du marketing.

Vous venez de lever 1,5M d’€ auprès de CapDecisif Management et FA DIESE. Qu’est-ce qui a matché entre vous ?

FA DIESE est un fond d’entrepreneurs. Ils apportent des fonds, mais aussi leur expérience d’entrepreneur. Une personne active nous a rejoint et travaille quotidiennement avec nous. C’est précieux de pouvoir profiter de son expérience.
Pour ce qui est de CapDecisif Management, ils avaient un objectif financier dans les nouvelles technologies. Mais ce qui a surtout était décisif, c’est le bon contact que nous avons eu. On s’est très vite bien entendu.

Que prévoyez-vous de faire avec ces 1,5M d’€?

On va recruter des forces commerciales et techniques.
On prévoit aussi d’accélérer notre déploiement sur la France et de nous implanter en Allemagne et au Royaume-Uni.
On va aussi sortir une plateforme encore plus intégrée dans le jeu : mieux designé, plus fluide et avec plus de fonctionnalités (recrutement de fan, vidéos, etc.) On souhaite proposer des publicités plus interactives et plus ludiques qu’aujourd’hui. Demain le joueur pourra jouer avec la pub.

Où voyez-vous Playtem dans 5 ans ?

Je nous vois Leader de la publicité native dans les jeux vidéos dans toute l’Europe 🙂

Merci Laurent ! Un dernier mot ?

Oui ! On recrute ! Alors si vous êtes passionnés par notre domaine, nous cherchons des business développeurs pour la France et l’international (côté annonceur) ainsi que des développeurs et architectes attirés par le domaine du big data !

Retrouvez Playtem ici >>

*casual game : ou jeu occacionnel est un jeu à destination du grand public et dont les règles sont simples. C’est un jeu auquel on peut jouer de façon occasionnelle. Il ne demande pas d’implication dans le temps.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Emilie Wilhelm

Responsable Marketing de Fasterize, une start-up spécialisée dans l’optimisation du temps de chargement des sites web. Curieuse d'esprit et passionnée par mon métier et le web, je suis aussi une membre active de l'association GirlzinWeb (gestion des membres et Responsable du CM : une communauté de + de 14 000 followers, + de 7 700 fans Facebook et + de 2 000 abonnés linkedin).

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *