Best Of Email Marketing Facebook — 29 août 2014 — 10 commentaires
Voici pourquoi vous ne voulez pas plus de fans Facebook…

Voulez-vous augmenter votre nombre de fans sur Facebook? Pensez-vous que Facebook est le meilleur moyen de faire connaître votre projet/business? Si oui, j’ai une histoire pour vous. Elle ne vous fera probablement pas plaisir à lire, mais la vérité n’est pas toujours agréable à contempler…

Lorsque les gens s’inscrivent sur ma liste d’envoi, la première chose que je fais est de leur envoyer un courriel de bienvenue. Je leur envoie un gif animé de chat vraiment drôle (vous allez devoir vous inscrire pour le voir! Cliquez ici) et j’en profite pour leur demander : « Nommez-moi une chose que vous voulez apprendre d’ici 6 mois ainsi qu’un objectif que vous aimeriez atteindre. »

Je veux avoir 10 000 fans sur ma page Facebook!

J’ai été surpris de constater que beaucoup de gens avaient pour objectif d’augmenter leur base de fans Facebook. Ma première réaction est : pourquoi? Ma deuxième était de dire : ne faites pas ça.

En investiguant, j’ai réalisé que la plupart des gens qui veulent utiliser Facebook pour faire connaître leurs produits/service/projet, c’est parce que c’est « gratuit ».

Ironiquement, la meilleure façon d’avoir plus de fans Facebook est d’utiliser la publicité Facebook!

Nous ne sommes plus en 2008, faire croître sa page de façon organique seulement est devenu presque impossible sans autre support (email, site web, etc.)

L’acquisition des mentions j’aime sert à deux choses :

  1. Accroître la notoriété de sa marque (du branding) ;
  2. Avoir une audience intéressée que l’on peut ensuite cibler avec encore plus de publicité.

Dans le premier cas, seules quelques entreprises peuvent se permettre d’investir dans une campagne de marque. En fait, je recommanderais l’achat de j’aimes seulement à deux types d’entreprises :

  1. Les entreprises locales ayant un produit fréquent et à faible coût, tel que les restaurants et les bars ;
  2. Les grosses entreprises de B2C (business to clients) où l’achat est récurrent tels que les marques d’alcool, voyage, vêtements et jeux vidéo.

Et dans le deuxième cas, vous pouvez utiliser des outils de Social Data Mining tels que Social Lead Freak pour créer des audiences à partir des fans de pages concurrentes.

Si Facebook n’est pas la réponse, alors quoi?

SI vous êtes entrepreneurs ou que vous avez un projet à populariser, n’ayez crainte, il y a des façons beaucoup plus simples pour faire connaître ce que vous avez à offrir!

#1 ) Concentrez-vous sur votre liste de courriel!

Vous devriez vous concentrer à bâtir une liste de courriel.  De cette façon, vous avez un moyen simple et efficace de rejoindre les gens en tout temps.

Une page Facebook avec 10 000 fans ne touche qu’entre 1000 et 2000 fans par publication et le contexte n’est qu’approprié pour du contenu léger et divertissant.

Avec une bonne liste de courriel, vous allez atteindre 50 % et plus de votre liste à tout coup (à cause du taux d’ouverture) et le contexte vous permettra d’aller en profondeur, et encore mieux, de vendre!

Au fil du temps, j’ai trouvé que la meilleure façon d’augmenter la taille de votre liste est d’utiliser un pop-up. Je recommande d’utiliser le logiciel gratuit Sumo Me ou encore le logiciel payant Pop-up Domination.

Je recommande fortement Mailchimp pour gérer votre liste d’envoi.

Cependant une liste d’envoi peut être beaucoup de travail. Vous devez vous assurer de créer du contenu de qualité au moins une fois par semaine pour garder votre liste engagée.

C’est pourquoi je vous recommande fortement de faire ce qu’on appelle en bon franglais du « Drip Email Marketing », c.a.d. une série de courriel prérédigé qui vise à établir une relation de façon personnalisée avec votre abonné. De cette façon, toutes personnes s’inscrivant sur votre liste passent par le même processus visant à les accueillir et à les familiariser avec vous et ce que vous offrez.

Bonne nouvelle de ce côté, Mailchimp vient de revoir en entier leur façon de gérer le drip! C’est vraiment facile à mettre en place et extrêmement puissant!

#2 ) Accroître le trafic organique vers votre site web.

En assumant que vous avez déjà un site web! Si ce n’est pas le cas, vous faire un site web est la première étape. C’est beaucoup plus accessible que ce que l’on pense. Vous pouvez facilement vous faire un site sous wordpress ou squarespace pour moins de 150 $/an.

Il est beaucoup plus facile (et rentable) de bâtir du trafic organique (Google, Bing & Yahoo) que de bâtir une audience sur Facebook. En plus, plus vous avez de trafic sur votre site, plus vous aurez de gens qui s’inscriront à votre liste de courriel.

Si vous n’avez jamais fait de SEO de votre vie, voici un guide sur les bases du SEO.

Le SEO varie d’une entreprise à l’autre.

Si vous avec une entreprise locale, bien vous positionner dans Google Places est primordial. Vous devrez donc optimiser vos citations locales (les infos sur votre business dans les annuaires locaux ainsi que les critiques de votre endroit sur Google, trip advisor, etc.).

Si vous avez un infoproduit (cours en ligne, e-book, etc.) ou vous offrez des services (graphisme, programmation, plomberie, …), vous devez écrire des billets de blog et vous assurer de les partager au maximum pour que le plus de gens les voient (et avec un peu de chance, parlent de vous sur leur site).

Vous pouvez également faire du guest blogging (comme moi en ce moment haha), mais assurez-vous d’écrire du contenu unique (non dupliqué) et de haute qualité, préférablement d’environ 1500 mots. Google n’aime pas le contenu fait à la va-vite.

Vous pouvez créer des « Linkable Assets », c.a.d. des infographies, graphiques, études et statistiques, dessins, vidéos, outils…

Une fois votre ce Linkable Assets créé, vous devrez faire une campagne d’outreach, c’est-à-dire que vous contactez une centaine de personnes susceptibles de vouloir promouvoir, partager ce que vous avez créé. Bref, désolé pour tous ces anglicismes! ^^

Pour toutes entreprises, assurez-vous de toujours inclure au moins deux liens vers votre site web à chaque communiqué de presse. C’est vraiment un truc de base, mais encore trop de personnes passent outre ces détails.

Finalement, si votre site est en ligne depuis un certain temps, il est très probable que les gens ont parlé de votre site web, mais que l’url de référence ait changé ou n’existe plus (menant vers une page 404). Si c’est le cas, vous avez perdu l’équité (le linkjuice) de ce lien. Vous pouvez la récupérer en utilisant l’open site explorer pour trouver ces pages et les rediriger (redirection 301) vers une page de remplacement.

En conclusion

Je ne vous conseille pas de délaisser Facebook, seulement, il ne s’agit pas du Saint Graal.

Pour faire connaître votre produit/service/projet aux gens qui s’y intéressent vraiment, concentrez-vous sur votre référencement ainsi que sur l’acquisition d’adresses courriel!

Finalement, lorsque vous utilisez Facebook, gardez toujours une métrique actionnable en tête. Qu’ils s’agissent de clics vers votre site web, de demandes d’informations, d’inscription à votre infolettre ou d’une vente, ne tombez pas dans le piège de vouloir plus de portée/fans juste pour avoir plus de portée/fan.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Olivier Lambert

Olivier Lambert a été nommé le meilleur blogueur marketing au Canada. Il a été à la responsable du marketing numérique du plus gros site de l'industrie du voyage au Québec, Voyages à Rabais, où il a géré plus de 1 million $ en publicité web et envoyé plus de 20 millions de courriels. Il s'est lancé dans le e-commerce en 2008 et pratique le marketing Facebook depuis 2010.

 


10 Commentaires

  1. Sauf que facebook peut-être un vecteur important de marketing viral. Pour une centaine d’euro tu peux faire découvrir ta société à plusieurs centaines de personnes.
    Dans certains cas il est plus intéressant d’éviter de passer par Google car tu ne sais jamais combien de temps Google peut te mettre en haut de l’affiche. Du jour au lendemain tu peux disparaître. De ce fait tu passes du temps à être bien placé pour prier jours et nuits que tu y restes…

    • Bonjour Batist! Merci pour ton commentaire que je trouves très intéressant.

      Premièrement, il est important de considérer que Facebook aussi filtre la façon de présenter ton contenu à ton audience. Je crois qu’on se rappel tous l’an passé lorsque le reach a baissé de moitié.

      Et si tu as une bonne stratégie de référencement, tu n’as pas a avoir peur que ton site disparaisse des résultats de recherche. Au contraire, ton trafic organique est sensé augmenter avec le temps!

      Et finalement, Facebook n’est pas une plateforme qui t’appartiens. Ton site web lui, est a toi.

      Qu’en penses-tu?

  2. Salut Mr olivier! je suis très emu par ce service que tu mets à ma disposition et à tout le monde. En effet je suis administrateur d’une page fan sur facebook et je suis preneur des astuces qui m’aideront à booster son reférencement et sa popularité. Elle est disponible à l’adresse http://www.facebook.com/ngomtanou.barthelemy.9 .
    Cordialement

  3. L’email marketing a en effet de beaux jours devant lui ! Le plus dur étant comme Facebook de créer sa base de données… Une fois créée, on ne risque pas de subir de mises à jour de l’algorithme Facebook qui affaibli la portée des publications, c’est donc un sacré avantage vous avez raison !

  4. Pas certain qu’il soit plus facile d’accroître son audience en passant via Google plutôt que Facebook.
    Il est certain qu’un bon positionnement sur Google apporte davantage que Facebook mais de la à être bien positionné…Ça se discute.

    • Facebook n’est pas une très belle audience selon moi. Du moins, c’est ce que mes stats analytics me disent!

      Le taux de conversion est bas, l’engagement aussi.

      Le best, c’est ton infolettre!

  5. Sauf que on paye la pub sur ces fans souvent…donc si c’est des fans bidons mieux vaut ne pas en avoir….

  6. Excellent article. En effet, Facebook est loin d’être une finalité ( surtout avec sa politique de monétisation croissante ). Un site web doit être le point de convergence des différents réseaux sociaux utilisés dans la stratégie de communication web. D’où l’importance d’un référencement SEO de qualité.
    Ainsi, je pense qu’il est plus logique de favoriser la visibilité de son site avant de penser à accroître sa popularité sur les réseaux sociaux que de chercher à accroître sa popularité sur les réseaux sociaux afin d’augmenter par la suite la visibilité de son site …

  7. Intéressant !
    Il est vrai que même si de toutes façons la visibilité des posts d’une fanpage baisse de plus en plus, on peut se dire à quoi bon. Mais ceci dis, le nouvel algorithme de Facebook semble favoriser les bons contenus dont le taux de clics quant à lui augmente considérablement.
    Bref, ne laissons pas tomber Facebook tout de suite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *