E-commerce — 09 juillet 2014 — 4 commentaires
Pourquoi la performance web doit être une priorité ? 10 données marquantes

Les articles sur l’optimisation de la conversion du e-commerce font légion : optimiser la recherche interne, faire efficacement du mailing, comment construire son tunnel de commande, quelle formule pour une fiche produit efficace, etc.
Tous ces sujets sont évidemment essentiels. Mais une fonctionnalité primordiale reste trop souvent oubliée : avoir un site rapide.


Découvrons ensemble 10 faits marquants, issus d’études, de sondages ou encore de success stories, pour se convaincre de la priorité que doit constituer l’optimisation du temps de chargement de votre site e-commerce.

  1. En 2010, sur 2 763 personnes interrogées, 57% jugeaient qu’un site devait se charger en moins de 3 secondes ! 1
    Les internautes sont exigeants et impatients, et ce avant même d’être face à votre site.
  2. Mozilla, en réduisant le temps de chargement de 2,2 secondes, a augmenté le nombre de téléchargements de son navigateur Firefox de 15,4%. 2
    Un chiffre qui met en évidence la relation étroite entre taux de conversion et temps de chargement.
  3. La diminution de 50% du temps de chargement du site de AutoAnything (vente de pièces automobiles en ligne) a engendré une augmentation de 11% du panier moyen de la société. 3
    Le temps de chargement affecte donc aussi la taille du panier des acheteurs !
  4. Une landing page qui se charge en 5 secondes souffre d’un taux de rebond deux fois plus élevé (+105%) que pour un chargement en 1 seconde ! 4
    Les points d’entrée se doivent donc d’être particulièrement rapides à charger, sinon un effondrement du trafic sur l’ensemble du site web est à craindre.
  5. Jusqu’à 49% des utilisateurs qui rencontrent des problèmes de chargement pendant une transaction vont quitter le site 5, et potentiellement aller chez un concurrent.
    Réduire les temps d’attente favorise l’efficacité de votre parcours d’achat.
  6. Parmi ces 49% ayant eu une mauvaise expérience lors de la transaction, 77% vont en parler autour d’eux ! 5
    L’impact d’un temps de chargement important ne se limite pas à vos visiteurs, les internautes insatisfaits partagent souvent leur mécontentement, notamment sur les réseaux sociaux. La réputation de votre est site et la confiance en votre marque sont donc également affectés.
  7. Bing a constaté que deux secondes de délai pouvaient causer 4.3% de baisse des revenus publicitaires 6.
    Les e-commerçants ne sont pas les seuls à être affectés, les lenteurs nuisent à tous les modèles de revenus sur Internet.
  8. Les achats effectués depuis des appareils mobiles devraient augmenter de 106% cette année.7 Rappelons que déjà en 2011, 85% des utilisateurs considéraient que leur expérience sur mobile devait être au moins aussi rapide que sur ordinateur.8 Pourtant, il y a de nombreuses contraintes supplémentaires apportées par la mobilité (débit, latence, etc), c’est un challenge à part entière.
  9. 31% des foyers français connectés ont encore un débit inférieur à 4Mb/s 9 . Un site qui n’est pas optimisé prend d’autant plus de risques avec ce type de public, et encourt une perte importante de parts de marché.
  10. Le 1er résultat d’une recherche Google a en moyenne un temps de réponse 30% plus rapide que le 50ème.10
    Il y a en effet corrélation entre la rapidité de la réponse des sites (temps nécessaire pour que le client réceptionne le premier octet de la page), et leur positionnement Google.
    Pour rappel, en 2010 déjà, 1% des sites étaient pénalisés par Google à cause de leur temps de chargement 11. La performance web est donc un critère à prendre en compte pour le référencement, et il y a fort à parier que la tendance va se renforcer, avec l’annonce en mai dernier par Google d’une nouvelle méthode de crawl 12, qui se voit fortement impactée par le temps de chargement.

Avec ces données, on comprend donc la place centrale de la performance web, et l’on peut résumer les multiples impacts d’un temps de chargement excessif en rappelant ce dicton : “Le temps, c’est de l’argent” !

 

La startup DareBoost, qui a rassemblé ces données, vous propose de tester gratuitement les performances de votre page d’accueil : www.dareboost.com.

Bonne optimisation à tous !

 

Sources :
1 Rapport PhoCusWright : Consumer Response to Travel Site Performance
2 blog Mozilla
3 Radware
4 webperformancetoday.com
5 webperformancetoday.com
6 velocityconf.com
6 webperformancetoday.com
7 www.retailmenot.fr
8 webperformancetoday.com
9 Rapport Akamai “State of the Internet Q4 2013”
10 moz.com
11 Google Webmaster Central Blog
12 Google Webmaster Central Blog

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Damien Jubeau

Je suis le CEO de DareBoost, une startup qui fournit un outil en ligne (SaaS) d'analyse de sites Internet : www.dareboost.com. Nous proposons une expertise unique et automatisée pour l'optimisation du temps de chargement de votre site web, mais aussi l'amélioration de sa qualité.Je suis ingénieur informatique et réseaux. J'ai auparavant travaillé pour un éditeur de logiciels pour le marketing mobile. J'ai également été concepteur web en freelance pendant 5 ans.

 


4 Commentaires

  1. La performance est un essentiel pour un site web, et je confirme l’excellence de DareBoost pour evaluer le site, et proposer des correctifs.
    Mon test : http://www.growthacking.fr/test-dareboost/
    Et comme je l’indique, je devrais en prendre de la graine ! 😀

  2. Il y a aussi l’indispensable http://www.webpagetest.org pour qui sait s’en servir !

    Ensuite, Google Pagespeed ou Cloudflare ou Fasterize (français!) pour l’optimisation dynamique des pages.

    Moi j’ai ajouté un CDN en plus sur mon site car j’ai de l’audience internationale.

  3. Merci pour ce rappel !

  4. J’utilise GTMetrix pour l’analyse des performances, un des meilleurs outils en ligne.

    A noter de Matts Cuts, dans un de ces derniers interviews, a précisé qu’un sites internet n’obtenait de pénalité qu’à partir d’un temps de chargement de 20 secondes. Ce qui me semble un peu long quand même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *