Mobile Marketing — 31 mai 2014 — Aucun commentaire
Battlefield 4 : un Battlefield nouvelle génération !

Avez-vous aimé Battlefield 3 ? Eh bien, vous allez encore plus accrocher avec Battlefield 4 et ses nombreuses améliorations, ses évolutions technologiques et ses nouvelles options graphiques. Maps plus grandes, environnements dynamiques, animations exceptionnelles de personnages, multijoueur très solide et plus dynamique… Et surtout une qualité d’immersion époustouflante dans l’industrie vidéoludique notamment grâce à l’incroyable puissance du moteur Frostbite 3. Une vraie bête !

Une supériorité graphique avec Frostbite 3

En deux ans seulement, DICE a réussi à nous concocter un quatrième épisode alors qu’il lui a fallu près de six ans pour sortir Battlefield 3 après le deuxième opus. En plus, il semble qu’il prenne désormais une bonne longueur d’avance sur son concurrent Call of Duty Ghosts qui a pourtant beaucoup impressionné à sa sortie. À quoi doit-on ce succès et cette évolution technologique ? À tous les raffinements du moteur Frostbite 3.

En effet, Battlefield 4 ne s’est pas contenté de tourner une nouvelle fois sous Frostbite 2 et de se reposer sur ses acquis même si les caractéristiques essentielles du moteur sont toujours les mêmes. Il nous a par exemple reproduit de vastes champs de bataille ultra détaillés avec des éléments destructibles. Pour notre plus grand plaisir, ceux-ci se déclenchent avec ou sans l’intervention du joueur afin de faire évoluer le jeu. Même évolution impressionnante du côté des personnages, ultra réalistes, grâce à l’Emotion Capture. L’environnement sonore est quant à lui ultra-immersif avec une fidélité du son sans précédent. Qu’il s’agisse d’une douce brise à travers les feuilles d’un arbre ou du chaos explosif lié à une guerre sans merci, vous n’en croirez donc pas vos oreilles.

Et puisqu’on parle de douce brise, tous les effets météorologiques du jeu offrent un réalisme toujours plus grand. Les vagues par exemple ne sont plus stimulées, mais gérées de manière globale par le moteur et le netcode permettant de se cacher derrière. De même pour le vent qui fait directement bouger les objets notamment les arbres. Bref, avec des textures souvent très détaillées, des effets de fumée et particules convaincants ainsi qu’une bonne gestion de lumières et de distance de vue, les graphismes se montrent très impressionnants.

battlefield 4 vague

La Levolution pour des niveaux encore plus dynamiques

« Levolution » ? C’est tout simplement la contraction de Level et Evolution, un terme trouvé par le père de BF4. Il propose une gestion évoluée des environnements destructibles afin de rendre plus dynamique la géographie d’une map. Plus concrètement, il consiste à modifier les niveaux en temps réel, ce qui change la physionomie des cartes et en même temps les manières de jouer.

À titre d’exemples, il y a notamment les maps Flood Zone, Paracel Storm et Siege of Shangai. Dans la première, il faudra démolir le barrage de Flood Zone ce qui provoque l’inondation de toute une carte (routes impraticables, abandon d’engins terrestres, conduite de véhicules amphibies…). Dans la seconde, c’est un navire de guerre qui vient s’échouer sur une île, modifiant ainsi l’équilibre de la carte et toutes les stratégies de jeu (nouvelles armes à utiliser, nouveaux points de contrôle…). Enfin, dans Siege of Shangai, il s’agit de faire exploser quatre piliers craquelés provoquant la chute d’un immense building alors que des joueurs peuvent s’y trouver. Vous l’aurez compris, cette technologie de Frostbite 3 ne se contente plus du côté esthétique : elle influe directement sur le gameplay pour apporter un dynamisme bienvenu et changer complètement l’équilibre des forces.

Battlefield 4 Paracel Storm

Du contenu supplémentaire massif !

Que l’on soit débutant ou vétéran, Battlefield 4 reste accessible à la plupart des joueurs. Le maniement des armes est un peu plus technique par rapport à Call of Duty certes. Néanmoins, le jeu est très réaliste et pourtant accessible à tous. Les plus novices pourront même se faire plaisir avec le mode test spécial pour essayer les véhicules de jeu sans directement se plonger dans le mode multi joueur. On évitera ainsi de se faire tuer et toute l’équipe avec.

Plus intéressant encore, on a droit aux « battlepacks ». C’est du contenu à débloquer lors de la progression en jeu afin d’accéder à différents gadgets : camouflages, couteaux, plaques, ou bonus de XP. Dans cette même optique, le jeu existe en différentes versions : la version deluxe, la version standard et le Premium. Cette dernière est un contenu supplémentaire massif à travers 5 packs d’extensions à télécharger qui offre cartes multi-joueurs inédites et contenu de jeu. On pourra notamment profiter de camouflages spéciaux, peintures, emblèmes, plaques et autres options de personnalisation en plus de 12 BattlePacks bonus pour Battlefield 4. Et surtout, les gamers profitent d’une position prioritaire dans les files d’attente des serveurs.

BF4 propose en même temps différents kits afin d’apprendre à maîtriser le champ de bataille plus vite que ses adversaires et de se mesurer aux vétérans de Battlefield 4. Le kit « Armes » par exemple propose toutes les armes du jeu principal (grenades, fusils, pistolets, DMR, carabines). Le kit « Classes » propose toutes les améliorations et spécialisations des classes et d’armes. Il y a également le kit « véhicules » Air ou Terre et mer avec toutes les améliorations de véhicules aériens, terrestres et maritimes.

En conclusion

Que dire de Battlefield 4 si ce n’est que c’est un grand pas en avant dans l’univers du vidéoludique avec ses détails en mode « ultra », un moteur graphique à la pointe de la technologie et ses niveaux encore plus dynamiques avec le système Levolution. De plus, il propose divers kits, BattlePacks et versions afin de se mesurer aux vétérans. Un Battlefield nouvelle génération !

Alors, tenté par une petite partie ?

Le jeu est disponible ici.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Niri Brusa

Rédactrice web depuis plusieurs années, je maitrise parfaitement toutes les ficelles du métier, point clé du SEO, qu’importent les thématiques et le contenu. Mais pour moi, la rédaction web n’est pas qu’une simple technique de référencement. C’est surtout un art qui nous fait voyager à travers le monde et qui nous ouvre de nouvelles opportunités grâce aux mots et à leurs usages, et ce, dans divers domaines.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *