Actualité du mobile — 19 mai 2014 — Aucun commentaire
La 4G révolutionne-t-elle les usages du marketing mobile?

L’arrivée d’un quatrième opérateur mobile sur le marché français aura bouleversé la donne et cassé les prix en dévoilant aux consommateurs la face cachée de l’oligopole des fournisseurs d’accès. Toutefois la stimulation du marché ne provient pas de ce trublion affamé et rebelle, mais bien des stratégies mises en oeuvre par tous pour tenter de suivre l’émancipation de l’utilisateur vers des usages digitaux nouveaux. La ruée vers la 4G en est l’exemple même: le développement des infrastructures, les communications massives des opérateurs et bien sur l’adaptation du Prix des forfaits 4G…

Alors, de tels investissements se justifient-ils par une révolution des usages du mobile? Pas vraiment, enfin, pas maintenant…

Des consommateurs encore « frileux »

L’étude Deloitte fin 2013 sur les usages des mobiles en France montre que les utilisateurs ne perçoivent pas encore les réels apports de la 4G. 30% des interviewés disent ne pas avoir souscrit une offre 4G car trop chère, mais 40% d’entre eux ont déjà le débit 4G inclus dans leur forfait.

Des opérateurs pas convaincants

Un réel manque de lisibilité des opérateurs qui pensaient répondre aux besoins croissants des mobinautes pour la fluidité de navigation et le téléchargement de contenu; alors que plus de 60% des personnes interrogées utilisent la 4G pour l’envoi d’e-mails et leur messagerie instantanée. Le transfert de photos, vidéos et le téléchargement de fichiers volumineux ne représente que 21% en 4G.

Loic Bardon, de Solucominsight, expliquait récemment que la 4G permettra l’avènement de nouveaux usages. Or, on ne crée pas aussi facilement de nouveaux modes d’utilisation même si les protagonistes s’avèrent être de la génération Y ou X.

Rappelons nous la trouvaille marketing d’un opérateur en 2010 qui proposait un forfait avec Facebook, myspace et twitter en illimité et 1h30 de communication bloquées « pour les adolescents »… une réponse à une demande réelle, concrète et existante.

La 4G est une technique du « pied dans la porte » qui laisse entrevoir un ensemble de nouveaux usages mobiles, misant sur la praticité et l’utilisation de sources de revenus pour les acteurs du M Commerce…et ceux sont peut-être finalement eux qui rafleront la mise d’une telle (r)évolution!

EBay estime aujourd’hui qu’au Royaume Uni la 4G a générée 1,8 millions de livres de chiffres d’affaires. Une telle croissance serait notamment due à la réduction du temps de téléchargement qu’apporte la 4G à l’ouverture d’une homepage d’un site d’e-commerce.

La 4G « prenez une longueur d’avance »:

https://www.youtube.com/watch?v=inv1iz7lGl8

De vrais enjeux pour le Marketing Mobile

En France, les enjeux d’une telle technologie sont donc tournés vers l’offre, qui se doivent de répondre à des besoins spécifiques et actuels, sans promouvoir des usages trop innovants et peu adaptés aux vraies demandes des consommateurs aujourd’hui.

L’optimisation de la relation client se fera donc en associant l’appétence à l’offre et les pertinences du moment en terme d’usages des consommateurs.

Conclusion

Du point de vue consommateur, la 4G apporte avant tout une aisance de navigation sur des devices de plus en plus évolutifs, mais va créer une médisance due à des communications publicitaires trop éloignées du quotidien du mobinaute lambda.

Pour les opérateurs, les stratégies d’innovation et de création de besoins ne fonctionnent pas aussi bien que l’iPAD avait pu le faire en suscitant de nouvelles utilisations jusqu’ici inconnues des internautes (surfer sur son canapé!).

Pour les professionnels du E-Commerce en revanche la tache s’annonce ardue. Pour ne pas rester scotché dans les Startings blocks, il leur faudra anticiper sur les futurs usages des consommateurs sans toutefois les prendre pour des « Super héros »:

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Franck Fleurisson

Consultant indépendant en stratégie marketing et manager opérationnel en télémarketing.J'enseigne le marketing digital et la GRC en école de commerce et me passionne pour les nouvelles tendances numériques.N'hésitez pas à réagir ou me contacter.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *