Best Of Inbound Marketing — 08 janvier 2014 — 8 commentaires
Comment briefer son agence Webmarketing ?

Les agences sont là pour vous proposer des prestations sur-mesure, alors pourquoi leur demander du prêt-à-porter ? C’est malheureusement ce que font la plupart des prospects et des clients des agences. Voici les clés d’un brief webmarketing efficace, première étape d’un projet réussi… 

Commençons par le scénario catastrophe (et malheureusement bien trop fréquent) pour un chargé de clientèle en agence Webmarketing :

Agence : «Quel est votre projet ? »
Prospect : « Je voudrais un plan de communication online, regardez l’existant et dites-moi ce que vous pouvez proposer pour développer notre activité. L’important pour nous c’est le ROI.»
Agence : « Quel est votre budget ? »
Prospect : « Je ne peux pas vous le communiquer, faites-nous un budget à tiroirs et nous verrons. »

Les choses commencent mal et ce prospect a toutes les chances d’obtenir une proposition « standard » qui manque de pertinence, puis d’avoir besoin de faire de nombreux allers-retours pour arriver à ses fins. Pour travailler efficacement ensemble, les deux parties doivent faire connaissance et se comprendre. Il faut accepter de parler à une agence en toute transparence, de se présenter, de se confier. Le mieux pour cela c’est de prendre le temps de rédiger un brief le plus précis possible puis de prendre rendez-vous avec l’agence pour échanger dessus.

Voici les différents points à préciser dans un brief:

– Un résumé de la mission que vous souhaitez confier à l’agence

– Le contexte, l’historique de la société et des actions de communication déjà réalisées illustrés par des chiffres (nombres de clients, CA, panier moyen, trafic, taux de conversion…)

– La marque (positionnement, valeurs…)

– La cible (âge, sexe, catégorie socio-professionnelle…)

– Quelques informations sur votre marché et sur vos concurrents avec éventuellement les campagnes de communication qu’ils ont fait et qui vont ont plu ou déplu

– Les objectifs, chiffrés de préférence et le timing

– Un BUDGET. Ce dernier point est essentiel pour que l’agence sache quelle prestation proposer et comment répartir les efforts. C’est un point indispensable pour construire une stratégie réfléchie et efficace.

Le brief se doit de rester concis et ne doit pas dépasser 3 à 4 pages. Il est possible de mettre en annexe des documents pour le compléter (photos, vidéos, études…).

Cela peut paraître simple mais d’expérience si les grosses entreprises  font (parfois) des briefs écrits, seul un pourcentage infime de PME prennent le temps de rédiger un brief avant de faire une demande. Pas de consultation sans brief écrit : une bonne résolution à prendre pour 2014 !

Articles similaires

L'auteur

Perrine Carpentier

Je suis consultante en Webmarketing pour l'agence Webmarketing & co'm : j'accompagne nos clients dans la mise en place de leur communication sur les médias sociaux et je suis également rédactrice web. Avec plus de 7 ans d’expérience dans le web dont 5 ans en Agence, je suis intervenue en conseil et en gestion de projets sur de nombreuses problématiques pour des clients allant du grand compte à la PME.

 

8 Commentaires

  1. D’avis avec toi @Carpendier. Notamment sur la question du BUDGET où les clients sont très réfractaires à le communiquer en amont alors que le facteur coût constitue une donne, au même titre que la qualité et le délai, incontournable de tout projet abouti.

  2. Bravo pour cet article très pertinent.

    C’est un problème qu’on rencontre souvent effectivement, en tant qu’agence.

    Je dirait cependant que c’est à l’agence de guider son client pour qu’il donne toutes ces réponses et ainsi orienter son travail efficacement.
    Le client ne pense quasiment jamais à préciser les éléments les plus essentiels.
    Pour notre part, nous avons souvent affaire à des clients flous ou très passionnés qui parleront surtout d’éléments subjectifs pour notre travail.
    On met alors en place des méthodes diverses selon le type de client pour les guider.

    Je suis sur que vous en connaissez d’ailleurs, un article sur ça peut être intéressant, ne pensez-vous pas?

    • Bonjour, oui effectivement un deuxième article sur comment guider le client pour obtenir toutes ces informations pourrait bien compléter ce premier volet. Bonne soirée !

  3. Bonjour Perrine,

    Merci beaucoup pour votre article très intéressant, c’est toujours un plaisir de vous lire :D

    Effectivement il est très important de rendre le brief obligatoire aussi bien pour permettre au client de clarifier ses idées que pour se protéger en tant que prestataire.

    En effet, le risque pour le prestataire est aussi de se retrouver avec une charge de travail beaucoup plus importantes que prévue. Notamment en ce qui concerne le temps passé à traiter tous les échanges.

    Merci encore, je partage votre article dimanche sur @Access_Com

    A bientôt, Caroline

    • Bonjour Caroline, C’est vrai que le temps passé en pré-vente est toujours assez conséquent… et serait à prendre en compte par la suite dans les honoraires (ce qu’on arrive rarement à faire !).
      Merci pour votre commentaire, bonne soirée.

  4. Excellent article, j’insiste aussi sur le point Budget pour les PME qui pousse l’agence a alléger son offre bien qu’elle est capable de faire toujours mieux. Résultat : un manque a gagner des deux coté en cas de concrétisation. Deuxième cas: l’agence propose une offre au-dessous des attentes du prospect la conversion est donc incertaine.

  5. Un article à mettre entre toutes les mains d’annonceurs qui souhaitent solliciter une agence. Pourtant, cela ne se passe jamais comme ça sur le terrain. On peut même s’en féliciter. Je m’explique.

    Il y a fort à parier qu’une entreprise qui réaliserait seule ce type de document resterait figée sur sa réflexion initiale, empêchant l’agence d’apporter sa vraie plus value. Le vrai danger est là car lorsqu’on fait appel à une agence extérieure, c’est avant tout le plus souvent pour bénéficier d’une analyse libérée des contraintes internes. Un document construit en interne ne peut pas, par définition, y parvenir.

    Alors comment faire pour permettre au client de s’exprimer librement sans scléroser sa pensée ?
    Il me paraît clair que c’est à l’agence de guider son client. Sa capacité d’écoute doit être exceptionnelle et son expérience solide lui permettra de reformuler les besoins du client pour satisfaire ses besoins au delà des connaissances en interne.

    Alors oui. Le client doit briefer son agence. Oui, il doit réfléchir en amont et oui, un document construit avec son agence validera ce briefing.

    Merci Perrine d’avoir abordé ce sujet sous cet angle. Le partage de connaissances entre un client et son agence est primordial pour la réussite de tous les projets.

  6. Bonjour et merci pour cette précieuse information. et il y a t il d’autre informations ou documents prise par l’agence pur bien satisfaire les besoins de client ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>