Annonces d'emploi Best Of Métiers du web — 20 décembre 2013 — 11 commentaires
La gestion du stress avant un entretien de recrutement

Le plus difficile est fait : vous avez obtenu (enfin) ce fameux entretien de recrutement pour un poste qui vous convient ! Oui mais, le plus dur reste à faire : convaincre le recruteur que vous êtes la bonne personne pour ce poste…Et là, vous devenez anxieux, angoissé à l’idée de ne pas réussir ce « fameux » entretien…

Outre le fait de bien se préparer : se renseigner sur l’entreprise, ses produits, ses services, les compétences pour le poste, …Il faut vous préparer mentalement (et physiquement) pour le jour j.

Quelques conseils précieux :

Respiration abdominale

La respiration abdominale « par le ventre » (imaginez que votre ventre est une cabine d’ascenseur qui monte et qui descend) : Lorsque vous inspirez, gardez votre thorax plat, et gonflez votre ventre comme pour faire descendre la cabine d’ascenseur le plus bas possible. Lorsque vous expirez, laissez toujours votre thorax plat, et remontez le ventre en le creusant, comme si la cabine allait remonter jusqu’au-dessus du dos. Vous verrez votre stress, anxiété diminuer automatiquement.

Ancrage

L’ancrage : « Etre ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre, et être dans l’acceptation du moment présent ». Pas évident, mais l’objectif est de chasser les pensées négatives « je ne vais pas être à la hauteur, je ne vais pas réussir » (…).Le mieux est de faire du sport avant l’entretien pour doper vos endorphines (hormones du plaisir) et diminuer votre taux de stress …Pour les « non sportifs », les « ancres » peuvent être visuelles, auditives, kinesthésiques, olfactives ou gustatives qui vous ramènent à un état de pensée positive. Exemple : l’image de vos dernières vacances, l’odeur d’un bon repas entre amis, …L’objectif est de chasser vos pensées négatives en images positives = se sentir mieux, plus détendu…

PNL

Se servir des silences pendant l’entretien : La PNL (Programmation Neuro-Linguistique) est un outil puissant pour se mettre en bonne adéquation avec votre interlocuteur (ici le recruteur). « Les limites d’une personne ne sont que la représentation qu’elle s’en fait, en restant prisonnière d’elle-même, de l’image qu’elle se fait d’elle-même et de l’image d’elle-même qui lui a été donnée ». Les silences vous permettent de prendre du temps pour répondre et surtout de pouvoir vous recentrer sur les émotions ressentis. Exemple : une question piège = silence = reconcentration = gestion de son émotion = réponse mieux adaptée.

L’optimisme

Etre optimiste : Un mot galvaudé aujourd’hui..L’optimisme est une attitude mentale qui aide à appréhender la vie d’une manière positive et active, autour de quelques convictions fondamentales. Dédramatiser l’entretien. Au pire, si vous ne le réussissez pas, vous aurez été retenu parmi beaucoup de candidats ! Et on apprend de ses « échecs » = pensez à rappeler le recruteur afin de savoir quels sont vos axes de progrès.

Communication non verbale

Gérer votre communication non verbale : 60% de ce que l’on exprime vient de la communication non verbale = l’impact auprès de son interlocuteur provient de la gestuelle, de la voix, du regard, des expressions du visage, l’occupation de l’espace (…) !! Si la communication non verbale exprime un ressenti émotionnel, le fait d’anticiper la présentation joue sur votre assurance. Bien préparer le verbal permet donc de travailler du même coup le non verbal. Ainsi, le langage du corps va traduire des états émotionnels parfois inconsciemment. Il est donc important d’écouter ce que son corps a à dire dans la vie de tous les jours. De la même manière, il est important de travailler les bases de sa posture corporelle pour un entretien dans le but d’exprimer au mieux sa motivation et en mettant un peu de côté ses expressions de stress ou de gêne.  Exemple : le pincement de son nez, lobes des oreilles, petits mots parasites, …Il faut essayer de prendre conscience de son corps en s’écoutant parler et s’observant »…Cela demande du temps mais cela fonctionne pour un entretien (ou pour toute autre chose)…

En résumé, les quelques outils proposés vous permettront de vous rassurer en vous disant que vous êtes bien préparé…Après, votre personnalité fera le reste (vos compétences, vos valeurs…). Le positif attire le positif et apprenez à communiquer plus efficacement…

Bon entretien !

Articles similaires

L'auteur

Sylvain Draux

Expérience de plus de 13 ans dans la gestion de projets en ressources humaines et en développement économique. Je conseille les entreprises dans leurs stratégies de recrutement, de fidélisation de leurs salariés, de développement des compétences, intelligence collective… Développement économique à travers l’effectuation et l’approche causale pour des porteurs de projets. Je pilote et coordonne des projets à travers des dynamiques locales comme la mise en place de groupement d’employeurs, l'animation de Cafés RH... Passionné par la communication (PNL, Communication non violente, AT ...). Véritable passion pour les réseaux sociaux, l'entrepreneuriat, les MOOCs ainsi que par le partage d'informations économiques, juridiques, sociales...

 

11 Commentaires

  1. Bonjour,

    Ces conseils sont aussi très importants pour un rendez-vous avec un client, avec son banquier ou bien un rendez-vous avec une institution style le Trésor public ;-)
    L’expression du visage est primordiale surtout pour un premier contact et un sourire ouvre souvent de nombreuses portes par exemple.

    L’idée de faire du sport avant un rendez-vous est fameuse et je n’en avais jamais eu l’idée, merci !!!

    Bonne journée et surtout gérez bien votre stress :-)

    • Bonjour Nathalie,

      Effectivement l’ensemble des techniques sont exploitables pour tous types de situation…

      Et bon sport alors ;)

      Agréables fêtes de fin d’année.

      Sylvain DRAUX

  2. De très bons conseils pour dominer ses peurs et garder tous ses moyens dans cet article.

    Une astuce qui peut vous aider : faites une recherche sur Viadeo ou Linkedin de la personne qui va vous recevoir en entretien. Vous allez voir sa photo, voir son parcours. Je pense que cela va « démythifier » le recruteur pour faire apparaitre la personne et qui sait vous aurez peut-être même des loisirs en commun, vous connaitrez des personnes en commun… Tous ces éléments vont vous aider à réaliser plus sereinement cette rencontre.

    Bernard,
    Auteur du blog : Emploi 2.0

    • Bonjour Bernard,

      Merci pour votre message. Effectivement, il faut démystifier l’entretien… Plus vous aurez d’informations, mieux vous serez préparé et vous gagnerez en confiance (pour les plus anxieux)…

      Agréables fêtes de fin d’année.

  3. Rien de nouveau pour moi, mais article excellent pour ceux qui ne maîtrisent pas au moins 3 de ces habitudes. La méthode Vittoz les y aidera.
    Ne pas avoir peur du silence ! Il y a des silences éloquents, ne les gâchez pas par du bruit (auditif ou gestuel). Habituez-vous au silence en coupant votre téléphone, votre musique, tv… pendant 2, 5, 10 puis 16 minutes. Vous allez vous y faire. Alors 3 ou 15 secondes vous sembleront naturel, et vous pourrez les mettre à profit pour repenser à vos objectifs au cours de l’entretien ! :)

    Merci Sylvain, bons entretiens (même telephoniques ou vidéos, c’est encore valable) à toutes et tous !

  4. Bonsoir Dominique,

    Merci pour votre message ! Entièrement d’accord avec vous au niveau de l’adaptation au silence…

    Agréables fin d’année !!

    Bien à vous.

    Sylvain DRAUX

  5. Bonjour,
    Excellent article.
    @Dominique, entièrement d’accord avec vous pour gérer les silences, mais comment faire en cas d’entretiens téléphoniques (puisque la communication gestuelle est presque nulle dans ce cas), et les vides peuvent paraître trop longs ?

  6. Bonjour Helvetica,

    Je vous remercie pour votre compliment !!

    L’entretien téléphonique est censé « qualifier » votre demande et s’assurer que certains critères objectifs sont présents : diplôme, permis B, voiture, …

    Ensuite, un entretien téléphonique permet également de vérifier votre motivation. Et là, du coup, on peut faire des parallèles avec un entretien classique : ne pas couper la parole, reformuler, et jouer des silences aussi pour se recentrer…

    Il faut être bien préparé à cet exercice qui au final, demande la même préparation…

    Bonnes fêtes de fin d’année.

    Bien à vous…

    Sylvain DRAUX

  7. je témoigne en tant que senior et ex recruteur(se), aussi je vous recommande d’aborder votre entretien en tant que prestataire de services plutôt qu’en tant que candidat, vous êtes là pour apporter une solution à l’entreprise, cela offre un perspective totalement différente, un espace d’échange dans lequel expliquer pourquoi vous êtes la solution et non pas en situation de demande, après c’est très personnel et je ne prétends pas détenir la clé mais psychologiquement je pense que c’est un moyen de proposer ses compétences sans trop craindre le refus et en se donnant les moyens de se sentir plus fort , dans une position d’offre plutôt que dans une posture de demandeur , bonne chance dans tous les cas

  8. Effectivement la PNL et les respirations sont de bons moyens de se préparer à un rdv ou un entretien. On peut également proposer au futur recrutés de mettre en place des programmes « automatiques » qui permettent de sourire naturellement ou d’être bien présent dans l’instant et à l’écoute du recruteur, tant dans ce qu’il dit que dans ce qu’il « émet ».
    J’ai prévu d’en parle prochainement sur mon blog dédié au coaching (pas de lien, c’est pas fair play :-) )

  9. Très bons conseils ! Si ça ne suffit pas a te destresser, pour désacraliser un peu tout ça, juste avant l’entretien, va donc faire un tour sur http://lattesanssucre.com Le blog à boire au bureau (ou avant un entretien ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>