Best Of Marketing viral — 18 décembre 2013 — 15 commentaires
Comment devenir un expert en Webmarketing (ou en n’importe quoi d’autre) en 2 heures maximum

« The Trouble with experts » est un documentaire de 43 minutes du Canadien  Josh Freed  qui  démontre que n’importe qui peut devenir expert en n’importe quoi en 2h maximum. Ce documentaire est malheureusement très sérieux et très convaincant. Il démontre que tout est une question d’attitude et de paraître…

Josh Freed s’attaque à tous les types d’experts, depuis les œnologues jusqu’aux marchands d’art en passant par les analystes financiers et bien sûr les experts en technologies et « nouvelles tendances ».

Le marketing et les médias sociaux ne sont pas explicitement traités dans le reportage mais comme il n’y a aucune raison que ce domaine échappe aux fumistes de tout bord (qui a dit que c’était un euphémisme ?), voici un petit guide façon « devenir un expert pour les nuls » basé sur les enseignements tirés du reportage de Freed.

La marche à suivre :

1: Autoproclamez-vous  expert.

  • D’abord parce que personne ne viendra vous contester votre titre ensuite cela vous permet de vous affubler d’un titre à votre mesure comme « Marketing Guru », « Social Media Ninja », « Handsome professional » ou  encore mon préféré « Evangéliste ».

Un expert...2: Soyez toujours très occupé.

  • Si on vous demande des nouvelles de vos affaires, répondez que vous ne savez plus où donner de la tête. Entre votre conférence à Paris, votre client à Londres et votre interview sur CNN vous êtes sans cesse à la limite du nervous breakdown comme on dit de nos jours.

3: Soyez catégoriques, voire péremptoires dans votre argumentation.

  •  Utilisez souvent les mots « Jamais » et «toujours ». Ne dites pas « je pense que Facebook serait intéressant pour vous… » mais plutôt « si vous n’avez pas de page Facebook vous êtes mort ». Un expert affirme, il ne suppose jamais.

marketing guru

4: Jargonnez.

  • Parlez de CM, de reach, de CPM, de WA, de blind display etc. Cela rend votre discours incompréhensible et donc forcément intelligent. N’essayez surtout pas de vulgariser, la vulgarisation c’est pour les amateurs (vos clients).

5: Affichez votre réussite.

  • Par définition, un expert est reconnu et son business marche. Il faut donc le montrer. N’hésitez plus à afficher votre grosse montre, une voiture haut de gamme et faite peter les notes de frais. Pour illustrer cela, les américains utilisent l’expression « habillez-vous comme celui que vous voulez être et non celui que vous êtes ».

Jargon

6: Jamais de demi-mesure.

  • Vous êtes un expert, vous ne travaillez donc que pour les « winners » et uniquement avec les budgets qui vont avec. Vos clients ne sont pas des PME mais des Start Up (de « L.A » de préférence), vous ne travaillez pas pour une entreprise locale mais pour « un leader sur son marché ».

7: Ayez le look.

  • Si vous voulez marquer les esprits et « bien passer » dans les médias ou les conférences, il est préférable d’être de grande taille (pour regarder de haut vos interlocuteurs), cela donne plus de poids à vos arguments. Si la nature ne vous a pas dotée d’une taille hors norme, compensez par un look atypique (les experts chauves ont la cote). Cet argument peut faire sourire, mais la prochaine fois regardez bien comment sont habillés les « experts » qui passent régulièrement à la TV par exemple…

8: Ne vous trompez jamais.

  • C’est le point essentiel, un expert a toujours raison. Si ses recommandations s’avèrent désastreuses ce ne sera jamais de sa faute. Ce n’est pas votre analyse qui est complètement à côté de la plaque c’est le marché qui fait un caprice et qui ne suit pas les règles…

un expert, c’est quelqu’un qui vous explique le lundi, pourquoi ce qu’il a prévu le samedi, ne s’est pas produit le dimanche.

2 de plus pour la route

Je ne résiste pas au plaisir de rajouter deux arguments qui ne sont pas cités par Freed mais qui proviennent de mon expérience personnelle :

9 : Devenez un maître en Powerpoint.

Un véritable expert appuie ses vérités par des présentations powerpoint dignes des meilleurs effets spéciaux d’Hollywood. C’est très joli, avec des images « plein cadre », des tonnes de chiffres incompréhensibles mais surtout très peu de texte (genre un mot par slide). En général les présentations des experts sont parfaites pour une partie de « Bullshit Bingo »

10 : Un expert ne lit pas, il écrit.

Un bon expert ne cite jamais un article qu’il a lu quelque part, il cite uniquement ses propres articles. Il n’assiste à aucune conférence, sauf les siennes. Il ne lit pas les classiques du marketing (complètement dépassé), ni ceux du webmarketing (trop mainstream). Au mieux il cite des auteurs et des études dont vous n’avez jamais entendu parler (mais vous n’osez pas le dire de peur de passer pour un plouc).

Blague à part :

Au-delà du gag, la démonstration de Josh Freed est dramatiquement vraie… la preuve nous connaissons tous dans notre entourage professionnel direct au moins une personne qui correspond à ce portrait… Comment vous en connaissez plus d’une ? (C’est que vous travaillez probablement dans une agence web ;-)

Le documentaire de Josh Freed est visible en ligne sur le site de TopDocumentary

Articles similaires

L'auteur

Geoffrey Laloux

Actif depuis 1998 dans le web (à l'époque on parlait encore de modems 2600 bps et de Bulletin Board System - les vieux comprendrons). D’abord dans la gestion de projet et l’intégration avec les systèmes IT, puis dans la consultance en marketing. En 2008 j’ai fondé Synaptic, une agence de conseil spécialisée en Marketing Stratégique. En 2014 j’ai rejoint The Content Company comme Marketing & Com Manager pour ViKE – ViDEOS i LiKE, une plateforme vidéo / WebTV axée sur les contenus de qualité. Je donne également des formations en stratégie marketing dans les entreprises et dans les Hautes Ecoles en Mar-Com.

 

15 Commentaires

  1. Excellent, j’espère que ce n’est pas un auto-portrait ;)

    Et les femmes expertes alors ? elles doivent aussi se raser le crane ? ;)

    • Auto portrait,surement pas ne fut-ce que pour le point « soyez péremptoire »: si il y a bien une chose pour laquelle je suis très prudent dans mes approches c’est sur le fait que le marketing n’est pas une science exact et que si on peut objectivement augmenter ses chances de succès on n’est jamais pour autant certain du résultat.

      Quand aux femmes expertes, il y en a aussi (des vraies et des pseudos) Elles ne doivent pas necessairement etre chauves, un look atypique ou qui se remarque peut suffire.

  2. J’adore…
    Le probleme c’est qu’il y a encore malheuremsent trop de personnes qui se laissent aveugler et pensent qu’il y a une solution miracle, une formation qui permettra de tout connaitre ou de gagner des millions sur internet…et c’est toujours ceux qui ont le moins d’argent qui se font avoir…

    Il n’y a aucune baguette magique, uniquement du travail, du temps, de l’investissement, et de l’originalite…
    En tout cas j’ai bien ris, et j’en connais plus d’un qui correspondent exactement a ces definitions et arrivent parfois/souvent a convaincre…
    Du genre utiliser du jargon technique, venir avec l’ordinateur dernier cris, et montrer des pages facebook crees (avec 5000 fans… qui apres une seconde de recherche de – de 18ans et ne parlent pas la langue ciblee)…
    Bonne journee

  3. Bonjour,

    Bravo pour cet article que je recommande vivement. On vit dans un monde d’experts et la Toile représente un des cadres les plus propice à cette excellence.

    Désormais les candidats à la réussite vont consulter un expert en communication, un docteur es coiffure, un spécialiste de la communication, un professionnel du marketing viral, un patron d’une agence de référencement, un gourou du SEO, le fils du copain du père de celui qui a inventé la Toile, l’ami de celui qui a serré la main de Bill Gates, l’employé de maison du patron de Google,…..ils dépensent une fortune pour disposer de conseils et d’aide en tout genre et après et après seulement : bon ben maintenant je vais vendre quoi et à quel prix….
    Merci encore pour cette piqure de rappel, qu’il serait bon d’administrer en perfusion à certains (non non pas de nom je suis un expert en bonnes relations…lol)
    Bonne journée

    Eric

  4. Au début de l’article, je me disais que j’avais encore pas mal de boulot pour devenir un faux expert (notamment parce que j’adore vulgariser et démystifier au lieu de jargonner).
    A la fin de l’article je suis convaincu que faux expert = vrai con :)

  5. Merci de votre article.

    J’ai hâte de lire la suite: comment déterminer si on a affaires à un expert… Une liste de questions à poser et de choses à vérifier serait utile pour les clients perdus!

    • C’est au programme !
      j’ai justement commencé un nouvel article sur comment évaluer un expert.
      Cela arrive rapido.

  6. Merci Geoffrey pour tes articles que je partage régulièrement sur Scoop.it (http://www.scoop.it/u/mj-media) et Twitter (https://twitter.com/MJMedia_Mktg).

    Concernant cet article, le titre adéquat pourrait être : « Comment se faire passer pour expert ».

    Au plaisir de lire à nouveau.

    eva

  7. L’un des meilleurs posts lol au pays des Charlots qui se prennent pour des magiciens…
    Et je suis un expert en la matière :-)

  8. « Un expert, c’est celui qui se trompe selon les règles »
    Paul Valery

  9. Je préfère Oscar Wilde qui disait : « un expert, c’est un homme ordinaire qui donne son avis… quand il n’est pas à la maison ».
    C’est tout à fait ça :)
    Bonne soirée.

  10. Excellent merci pour ce moment très amusant. En gros il faut du culot et un égo au moins égal à la somme au carré de celui d ibrahimovich :) au moins (normalement), ton article ne devrait pas etre plagié par un pseudo expert… normalement… ;)

  11. Haha, très bon article j’ai bien ri.
    Pour ma part je ne fais confiance qu’aux résultats google, surtout s’il s’agit d’experts en référencement ou d’autres experts du web :-)

  12. Excellent, je trouve ça drôle. Ça fait très « Catch me if you can »

  13. Très drôle et assez vrai en plus!

    Juste un point, ce genre de choses ne fonctionne que s’il n’y a personne dans la boite qui connaît vraiment le sujet.

    En ce qui concerne le développement d’applications, un faux expert est très vite démasqué (enfin vite…. tout dépend à quel moment on vérifie ce qu’il fait vraiment)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>