Best Of Référencement naturel — 17 décembre 2013 — 14 commentaires
7 conseils de pro pour adapter votre stratégie SEO à Google

Caffeine, Panda…et désormais Hummingbird : décidément le moteur de recherche de Mountain View ne nous laisse pas le temps de nous reposer sur nos lauriers ! L’heure est donc à la vigilance et à l’expertise. Le référencement semble se compliquer, nous poussant aujourd’hui à vous livrer quelques conseils pour affiner votre stratégie SEO, plus particulièrement en matière de netlinking, afin de pérenniser l’évolution de vos plateformes en ligne…

1. Quelques mots sur les méthodes d’acquisition de liens

La priorité pour toute personne voulant développer la portée et la légitimité d’un site internet, c’est d’obtenir des vitrines, des tribunes pour y faire la démonstration d’un certain savoir-faire et d’une réelle expertise. Bénéficier de liens de qualité est par conséquent primordial. Voici quelques astuces pour effectivement y parvenir.

  1. Création et partage de nombreuses interviews d’autres autorités de votre niche ;
  2. Lancement de campagnes de GUEST BLOGGING ;
  3. Diversification de vos contenus et de leurs modes de diffusion (Vidéo, Slideshare, infographie, Newsletter …), ces types de contenus permettent d’acquérir des liens naturels plus « naturellement » ;
  4. Réelle implication sur les réseaux sociaux (partage de vos contenus, entretien de vos pages) ;
  5. Favoriser la collaboration avec les autres sites internet de votre secteur d’activité ;
  6. Développement de liens humains, en vous rendant aux événements liés à votre activité ;
  7. Identification de questions spécifiques sur différents forums auxquelles vous répondrez directement (en plaçant un lien vers la page de votre site qui répond à ces questions) ;
  8. Faites parler de vous dans la presse, les liens obtenus en provenance des journaux sont extrêmement fiables aux yeux de Google.

2. Choisissez bien les annuaires et sites de communiqués de presse

Le netlinking ne s’opère pas uniquement grâce à des échanges d’articles ou de liens en dur (la régulation de Google étant sévère dans ce domaine). Pour assurer une diffusion importante, vous devez donc essayer de faire figurer votre site internet dans des annuaires en ligne et favoriser la communication avec les médias, notamment grâce à des communiqués de presse, considérés comme l’arme ultime quand il s’agit de démontrer un savoir-faire et une expertise concrète.

De toute évidence, l’autorité des plateformes choisies importe donc plus que tout. Attention cependant, un pagerank élevé ne signifie pas nécessairement qu’un site internet est « bien vu » par les moteurs de recherche. Prudence donc !

Voici quelques conseils pour déterminer avec précision l’autorité des sites avec lesquels vous entrez en interaction :

  • La plateforme doit être régulièrement visitée par les robots des moteurs de recherche ;
  • La plateforme doit être régulièrement mises à jour ;
  • La plateforme se doit de suivre des règles strictes de publication ;
  • La plateforme doit  posséder de nombreux liens entrants de qualité (vérifiez avec Ahrefs ou Majestic SEO) ;
  • La plateforme n’effectue pas « trop » de liens sortants ;
  • La plateforme se doit d’être thématique et par conséquent ne pas ressembler  à un site de communiqués de presse ou à un annuaire.

L’objectif lors de vos publications est de trouver des « spots » qui passeront sous les radars de Google. Celui-ci ne doit pas savoir que vous tentez de faire du référencement naturel (en tout cas les algorithmes ne doivent pas le détecter). Faites en sorte que votre profil de liens soit le plus naturel possible, ce qui signifie qu’à chaque fois que vous souhaitez obtenir un lien depuis une plateforme, vous devrez vous poser une question cruciale.

Cette plateforme pourrait-elle écrire un article et effectuer un lien vers mon site, avec une autre visée que la simple amélioration du référencement de mon site ?

Les nombreuses mises à jour de Google ont officiellement pour objectif d’améliorer l’expérience de l’utilisateur ainsi que la qualité des résultats de recherche.

Mais ces mises à jour ont aussi pour but de  rendre plus difficile le référencement.

Pour quel objectif ? 

Tout simplement pour pousser les concepteurs de sites internet à avoir recours au sponsoring de Google, à travers la publicité proposée via Adword (et oui, Google aussi est en recherche perpétuelle de moyens de s’enrichir !).

Si cette logique peut paraître ingrate et contre-productive, elle se fonde sur un principe important : Google n’a pas de mission de service public. C’est l’une des plus grosses multinationales au monde et comme toute entreprise, sa politique est axée sur l’augmentation de son chiffre d’affaires.

Or comme vous le savez sans doute, la législation sur les monopoles est bien différente outre Atlantique… De quoi s’autoriser à trouver les moyens de contourner le contrôle du géant américain.

3. Varier les textes de ses ancres

Au-delà de cette identification de « spots » qualitatifs, votre rôle est aussi de vous pencher sur l’optimisation des ancres de vos contenus. En effet, Google tend à progressivement pénaliser les sites disposant uniquement de backlinks aux ancres constituées de mots-clés (ce qu’il a déjà commencé avec Google Pingouin). A vous donc de les varier avec des synonymes, des liens hypertextes bruts, etc…

Ci-dessous, un exemple concret, basé sur la marque  « Agence CSV »

  1. Branding : Agence CSV, CSV
  2. Marque + mot-clé : Agence de référencement CSV, l’Agence SEO CSV
  3. Ancre banalisées : Cliquez ici, en savoir plus, visitez le site

Lorsque vous diversifiez vos ancres, faites bien attention à ce que votre profil de liens soit le plus naturel possible.  Dans l’idéal, vous devez avoir un maximum de 50% de liens ancrés sur un même mot-clé.

Cela peut paraître évident pour certains, mais nous préférons le rappeler : il faut aujourd’hui à tout prix éviter les soumissions automatiques (permises par Scrapebox et d’autres outils), et nous recommandons fortement de vérifier de temps en temps si vos contenus n’ont pas été volés/dupliqués sur la toile.

Comme introduit à gauche, tous les sites affectés par la mise à jour Google Pingouin avaient plus de 60% de leurs liens basés sur des « money keyword » (mots-clés commerciaux). Soyez donc vigilant !

4. Utilisez Google Authorship

L’organisation de l’information sur votre propre site doit aussi être analysée, prise en considération. Pour éviter d’éventuelles sanctions et acquérir progressivement de l’autorité, il  est recommandé de s’inscrire sur Google Autorship.

Vos visiteurs auront ainsi l’occasion de voir votre photo à côté de vos contenus et le moteur de recherche dominant crédibilisera beaucoup plus facilement vos articles s’il sait que vous en êtes l’auteur véritable.

Ci-dessus, les 3 premières lignes sont des résultats de sites Internet utilisant Google AuthorShip (attention, cela ne signifie pas que si vous utilisez Google Authorship, vous apparaîtrez nécessairement parmi les premiers résultats, mais cela y contribue d’ores et déjà, et encore plus à l’avenir).

Pour effectuer la démarche, rendez-vous à l’adresse suivante : rendez-vous ici

5. Capitaliser sur l’Author Rank

L’Author Rank est un indicateur « humain » qui permet à Google de reconnaître l’autorité d’une personne dans son domaine.

Aujourd’hui, tout le monde veut lire du contenu écrit par des auteurs crédibles, considérés comme des experts. L’utilisation de l’Author Rank devient alors une priorité.

Afin de déterminer votre « Author Rank », Google utilise plusieurs facteurs. Mais le sujet à déjà été traité à travers quelques productions, dont voici la liste :

  • www.agence-csv.com/blog/author-rank-google
  • www.blueboat.fr/point-author-rank-reputation
  • www.journaldunet.com/solutions/expert/53361/l-author-rank–la-prochaine-evolution-majeure-du-seo-selon-google.shtml

Voici tout de même une représentation graphique des facteurs permettant d’améliorer son Author Rank

author-rank

6. Penser à l’internaute

Pérenniser le référencement de son site c’est surtout penser aux internautes. L’intégration des microdonnées ne fera pas directement progresser votre positionnement dans les résultats de recherche, mais cela permet une meilleure compréhension et analyse de l’entièreté de votre site par les moteurs, et surtout, cela offre aux internautes la possibilité de cliquer sur des liens supplémentaires, souvent plus pertinents.

Nous préconisons aussi de structurer toujours plus vos contenus et d’aérer tous vos textes. Les gros paragraphes indigestes favorisent en effet le départ des internautes d’un site, ce qui augmente le taux de rebond de vos pages.

Évitez aussi les bourrages de mots-clés, et essayez d’éviter l’utilisation de lafameuse « triplette du bourrin » qu’évoquait Laurent Bourrelly il y a quelques années et qui aujourd’hui est encore plus d’actualité.

Il s’agit des webmasters qui placent dans le titre, l’URL et la balise H1, l’expression-clé qu’ils souhaitent faire progresser dans les résultats de recherche. Nous déconseillons fortement ce type de sur optimisation.

7. Ce qu’il faudra éviter en 2014

Quelques écueils seront bientôt lourdement pénalisés, alors autant les  éviter :

  1. Les reformulations destinées à rallonger un texte. Essayez d’être concis et d’aller à l’essentiel ;
  2. Stuffing de mots-clés : Utilisez vos mots-clés seulement dans la mesure où ils sont pertinents ;
  3. Bon sens : vérifiez les informations citées dans votre contenu ;
  4. Erreurs grammaticales : Google détecte facilement ces erreurs qui altèrent l’expérience de l’utilisateur. Relisez-vous !

Petit résumé

  • Vous allez impérativement devoir affiner vos techniques d’acquisition de liens et devenir plus ingénieux ;
  • Le choix des plateformes de publication doit être strict et pertinent ;
  • Vous devez aussi impérativement varier vos textes ancres en utilisant des synonymes par exemple ;
  • Obtenez des liens à partir de sites dans le même domaine que le vôtre (mêmes champs sémantiques) ;
  • Utilisez Google Authorship et capitalisez sur l’Author Rank ;
  • Pensez toujours à l’internaute qui décidera du succès ou non de votre site Internet ;
  • Évitez toutes les techniques de « bourrins ». Certaines fonctionnent encore aujourd’hui (et des vraiment sales], mais Google est loin d’avoir terminé sa lutte contre les spammeurs.

Articles similaires

L'auteur

Alexandre Chombeau

Alexandre Chombeau est un jeune entrepreneur, créateur de l'Agence de référencement CSV. Alexandre publie des articles liés à son expertise dans le domaine du référencement ainsi que de la e-reputation.

 

14 Commentaires

  1. Et bien le referencement est de plus en plus délicat. Apparemment seules les méthodes naturelles et extrêmement travaillées et réfléchies sont payantes…

  2. Bonjour Alexandre,

    Merci beaucoup pour votre article qui est très bien structuré et expliqué.

    De tel conseils me seront très utiles pour l’année 2014.

    A bientôt. Caroline

  3. Superbe article mettant au clair les nouvelles politiques de Google sur le SEO.
    Merci à l’auteur.

  4. Le paysage du SEO a beaucoup changé. Acquérir des liens n’importe comment n’est plus une bonne chose (même si ça marchait bien avant) …

  5. Surpris de voir les annuaires apparaitre ici concernant les tactiques de 2013-2014…

  6. Google est de plus en plus exigeant…
    Tout a fait d’accord sur le travail à faire concernant les backlinks de qualité.
    Merci pour cet article qui rappelle les bonnes techniques du référencement.

  7. Je dirais en complément de cet article, nettoyez votre profil de backlinks avant que le prochain Pingouin n’arrive. Il vaut mieux prévenir que guérir !, si le liena l’air sur-optimisé, il faudra le modifier ou le désavouer sans état d’âme.

  8. Je ne peux que recommander le guest blogging de par mon expérience, à condition que ce soit fait sur des sites de qualité et qui traitent des mêmes thématiques.

    Le guest blogging offre au bloggeur l’opportunité d’augmenter sa notoriété et sa visibilité auprès d’une nouvelle audience d’ou l’acquisition d’un nouveau traffic ciblé. Sans oublier bien sûr les opportunités de link building et d’amélioration du référencement.

    En voici l’exemple : http://www.brusacoram.com/conseils-rediger-des-articles-de-blog-seo-friendly/

  9. Je vous rejoint sur le guest blogging.
    Pour un référencement durable il faut suivre l’objecitf de Google.
    Google veut proposer du contenu pertinent aux visiteurs donc si les visiteurs viennent vers votre site (guest posting) Google vous référencera comme il se doit.
    Écrivez pour les lecteurs et Google suivra. Ce sera vrai peu importe la mise à jour qu’ils feront.

  10. @Sylvain, oui pour un référencement durable il faut suivre les conseils de google mais pour un référencement efficace … pas forcément, suffit de voir les sites bien spamy qui rankent sur les premières places de certaines requêtes très juteuses financièrement, je ne prône pas le black hat mais le fait est que google semble bien souvent débordé.

  11. Un article qui résume tout. Merci infiniment

  12. Merci pour cet article. C’est que l’autorship semble vraiment important ! Je ne sais pourquoi mais Google ne semble pas le prendre en considération pour moi alors que j’ai bien suivi les instructions…
    Dommage car ça doit être fun de voir sa tête sur les résultats de recherche :-)

  13. Article Top. Effectivement c’est de plus en plus difficile. Viendra un moment ou google aura tellement évolué, qu »il ne faudra plus passer par ce genre de techniques.

  14. En effet, l’Autorship paraissait très important aux yeux des SEO mais surtout de Google. Pourtant, ce dernier en a décidé autrement, en décidant de supprimer les images dans les résultats de recherche. Dommage :/
    Sinon très bon résumé des bonnes pratiques SEO à adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>