Best Of Email Marketing — 10 décembre 2013 — 5 commentaires
5 techniques pour faire lire votre newsletter

La newsletter est considérée comme une stratégie de marketing infaillible et bien qu’elle fasse partie des emails les plus courants, elle est aussi particulièrement difficile à mettre en place correctement. En effet, comme ce n’est pas un email destiné à servir un seul but – une promotion, par exemple – les newsletters partent souvent dans tous les sens et n’obtiennent pas du lecteur ce qu’elles attendaient de lui (une inscription, une vente…). Si vous voulez réussir votre nouvelle campagne de newsletter ou dynamiser une de vos anciennes campagnes, voici 5 techniques pour rendre votre newsletter efficace…

#1 Avez-vous avez réellement besoin d’une newsletter ?

Il faut commencer par vous demander si une newsletter s’inscrit bel et bien dans votre stratégie marketing. Pour répondre à cette question, faîtes d’abord quelques recherches : dans votre secteur d’activité, est-ce qu’il existe des newsletters à succès ? Si votre secteur n’est pas vraiment intéressé par les newsletters, il est toujours temps de reconsidérer sa mise en place.

Ainsi commencez par regarder ce qui se fait ailleurs, réunissez des données avant de créer votre plan d’action marketing (une newsletter ou une autre activité) ! Bon, disons que vous en avez déduit que vous devriez mettre en place une newsletter ; que faire maintenant ?

#2 Quel type de newsletter souhaitez-vous envoyer ?

Un des gros défauts de certaines newsletters est qu’elles sont trop souvent fouillis et vagues. Elles veulent parler de tout! Par exemple, vos nouveaux produits se retrouvent juste à côté d’un webinar, vos articles de blog se retrouvent nez à nez avec une promotion… Votre newsletter n’est pas claire et c’est dommage…

L’email marketing – qu’il s’agisse d’une newsletter ou non – a besoin d’un bon fil conducteur pour être efficace ! Un bon moyen pour ne pas sombrer dans la pagaille et de vous tenir à un sujet très spécifique par news !  Par exemple, la newsletter du mois de décembre de Raffles Media pourrait traiter de l’usage de l’email marketing pendant la période de Noël en réunissant conseils, bonnes pratiques et les meilleures campagnes de Noël…

#3 Équilibrez le contenu de votre newsletter : elle doit être à 90% éducative et à 10% promotionnelle

A priori, il y a de grandes chances pour que vos abonnées ne cherchent pas à lire uniquement des informations sur vos produits… Même si je ne doute pas du fait qu’ils vous aiment et veulent en savoir plus sur vous,  il est fort probable qu’ils cherchent à s’informer de façon générale sur votre secteur d’activité. Par exemple, j’ai un faible pour les chaussures, et j’aime particulièrement ce site de chaussure, je m’abonne donc à leur newsletter. J’ai envie d’en savoir plus sur leurs produits mais pas uniquement, je veux aussi m’informer sur les dernières modes, ou comment associer certains modèles avec certaines tenues ! Je veux aussi recevoir un contenu éducatif qui pourra m’être utile.

Ainsi, dans votre newsletter, cessez donc l’autopromotion, et concentrez-vous sur l’envoi d’information pertinente et éducative !

#4 Définissez clairement ce en quoi consiste votre newsletter sur la page d’inscription

Une fois que le type et le contenu de votre newsletter ont été déterminés, assurez-vous de bien communiquer à leur sujet sur la page d’inscription à votre newsletter.  Soyez précis: Informer vos potentiels abonnés de ce qu’ils vont recevoir et à quelle fréquence ils entendront parler de vous.

#5 Choisissez un Call-to-Action principal

D’accord, ce qui rend la newsletter en partie si utile est qu’elle comporte de multiples éléments de contenu avec de multiples Call-to-Actions. Mais, cela ne signifie pas que vous devriez accorder à tous ces CTA la même importance. Il vaut mieux faire ressortir un CTA principal – l’action que vous souhaitez que vos abonnées accomplissent – et que le reste des CTA soient plus discrets, des sortes d’appels à agir seulement « si vous avez le temps »…Quoi qu’il arrive, créez des CTA très simples afin que vos abonnées comprennent rapidement ce que vous attendez d’eux !

Avant de vous lancer tête baissée dans la rédaction de votre newsletter, pensez donc à ces 5 points afin que celle-ci soit claire et efficace. Par ailleurs il faut, pour vendre, que votre newsletter fasse rêver. Je vous invite à lire et à vous inspirer de cet article pour rédiger la newsletter de vos rêves et de ceux de vos abonnés !

Articles recommandés

L'auteur

Mathilde Le Bault de La Moriniere

De Paris à Londres. Ancienne étudiante en Communication et Media, je me passionne pour le web, les réseaux sociaux, la com et les nouvelles pratiques du marketing. Aujourd’hui je suis Inbound Marketing executive dans une agence de Webmarketing basée à Londres. J’aime écrire des articles sur l’actualité, des conseils ou les bests practises du webmarketing du moment. Vous pouvez également retrouver mes articles sur le Blog de Raffles Media.

 


5 Commentaires

  1. Très bon article ! Je veux m’en inspirer pour notre newsletter !

    :)

  2. Très bon article ! Je vais de ce pas rédiger ma nouvelle newsletter et supprimer la campagne test !

  3. Bonjour,

    Une bonne solution au problème du point 2 est de laisser les prospects choisir ce qui les intéresse quand ils s’inscrivent (news, dossiers, bons plans, ou choix par sujet, etc).

    De cette manière on ne s’autocensure pas par peur de lasser, on cible mieux ses différents publics (donc meilleurs taux d’ouverture et de clic), et les gens ne reçoivent que ce qui les intéresse (donc moins de classage en spam et de désinscription).

  4. Chouette article, je suis justement EB train de créer une newsletter pour un client et je vais appliquer le principe du call tout action mis en évidence. Merci beaucoup !

    • Tiens nous au courant de la suite :) A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>