Mobile Marketing — 26 novembre 2013 — Aucun commentaire
Plus d’un million de XBOX One pour le Day One

1 semaine après la PS4 dont les ventes ont dépassé le million d’exemplaires en 24h (voir cet article) c’est au tour de la XBOX One de faire son entrée sur le marché de 13 pays (dont la France et les Etats-Unis). Microsoft annonce avoir vendu plus d’un million de machines, signant ainsi le meilleur démarrage pour une Xbox. Le chiffre est bien entendu à mettre en relation avec la PS4 qui réalise 1 million  de ventes en sortant uniquement dans 2 pays (Canada et USA)…

Fort de cet enthousiasme, beaucoup de détaillants se retrouvent en rupture de stock, tant et si bien que la dernière née de la firme américaine se retrouve à prix d’or sur les sites de vente aux enchères. Cependant, de la même façon que la PS4, la sortie de la XBOX One est marquée par quelques soucis sur le matériel (principalement sur le lecteur BlueRay). Lecteur BlueRay qui reste, semble-t-il le gros point faible des consoles (ça l’était déjà sur la PS3).

Un choix difficile

Mais c’est au consommateur final de choisir, et les différences entre Xbox One et PS4 étant relativement infime en terme de performances, c’est sur d’autres critères qu’il faudra se départager. Le prix penche nettement en faveur de la PS4, vendue 100€ moins chère. Mais la XBox One possède l’avantage du Kinect, dont malheureusement aucun jeu ne tire pour le moment réellement profit. Vient ensuite la manette, un des éléments crutial dans le choix de la console. Certains ne peuvent se passer d’une manette Playstation, d’autres préfèrent très largement celle de la Xbox. Quand on sait que l’on va passer des heures avec cette manette dans les mains, autant avoir la plus confortable.

Enfin vient aussi les Line-Up. Fan de Forza, ou Halo? pas d’hésitation. Fan de Gran Turismo ou God of War? Pareil. Selon votre attirance pour un jeu, c’est surtout cela qui fera pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Pour le moment les Line-Up ne sont pas bien affriolants mais il est fort à parier que dans les mois/années à venir nous ayons de gros blockbusters exclusifs. Et là dessus, en tant qu’éditeur, Microsoft possède l’avantage. Car il n’a pas besoin de sortir un gros chèque à un éditeur tiers pour avoir une exclue et compenser ainsi les pertes financières dues à l’absence du titre chez le concurrent.

Nintendo lâche prise

Bien entendu la guerre ne fait que commencer entre Microsoft et Sony, et les tarifs ne devraient pas tarder à s’équilibrer (comme à chaque sortie de console) dans les prochains mois. Nintendo semble par contre complètement à la traîne sur cette bataille. Fort de leur succès sur la Wii, la Wii-U est un échec commercial, n’arrivant pas du tout à détrôner sa petite sœur. la Wii-U n’apporte en effet pas grand chose de neuf, ni dans le gameplay, ni dans la qualité graphique des jeux. Entre ça et la 3DS dont les ventes sont également décevantes, sans compte la sortie de la 2DS pour, je cite:  » jouer à ses jeux de 3DS en 2D », on a l’impression que Nintendo est complètement perdu dans sa stratégie commerciale. Point qui se ressent chez le consommateur final, qui au final ne comprend absolument pas la différence entre les produits.

Affaire à suivre…

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Sébastien Matagne

Diplômé en Marketing et Management de L’ISEG Bordeaux en 2004, j'ai effectué 7 années dans le commerce traditionnel, avant d'allier ma passion pour l'informatique et le marketing au sein d'une même société. En 2012 j'intègre une société spécialisée dans le domaine du web en tant que Consultant Informatique et Consultant E-Commerce. En 2014 nous lançons la première offre ERP full intégrée à Prestashop à destination de tous les e-commerçants. Passionné par les nouvelles technologies, je reste toujours très curieux des différentes stratégies marketing gravitant autour.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *