Email Marketing — 25 novembre 2013 — Aucun commentaire
Email Marketing : Votre délivrabilité chute ? Réagissez !

20% des emails commerciaux opt-in n’ont pas atteint la boite de réception de leurs destinataires au premier semestre 2013*. La délivrabilité de vos emailings et newsletters représente donc toujours l’enjeu primordial de votre stratégie email marketing. Car avant même d’analyser votre taux d’ouverture, votre taux de clic et à fortiori votre taux de conversion, encore faut-il arriver dans la boite de réception !

Quels sont les indicateurs à suivre ? Comment remédier à des statistiques délivrabilité (nombre d’emails aboutis) en berne ? Voici les principales causes de blocages (blacklisting ou greylisting) et quelques solutions rapides à mettre en œuvre pour y remédier.

1 / Votre taux de NPAI est supérieur à 10 %

Analyse des SPF et MX - wewmanager

TODO : vérifiez que vos SPF & MX sont bien installés sur vos serveurs d’envoi

Les SPF permettent aux serveurs qui reçoivent les emails de contrôler si l’adresse IP du nom de domaine de l’email expéditeur est autorisée à envoyer des emails.

Le MX correspond au nom de domaine ou à l’adresse IP du serveur qui va recevoir les emails. Un domaine sans MX est considéré comme un domaine SPAMMEUR car il n’est pas configuré pour accepter les emails de retour de plainte.

TODO : analysez les codes de retour pour déterminer la(les) cause(s) du(des) blocage(s)

>> Vous avez beaucoup de NPAI Hard

Nettoyez vos bases de données en supprimant les hard bounces (adresses emails inexistantes ou erronées, noms de domaine disparus, etc.). Ces adresses sont définitivement perdues et plombent vos résultats en même temps que votre réputation.

>> Vous avez beaucoup de NPAI Soft

Nettoyez vos bases de données en supprimant les soft bounces à partir de 3 retours consécutifs en NPAI Soft (boites emails pleines ou déplacées, boites emails en erreur temporaire, etc.). Il y a peu de chances que ces adresses répondent un jour et votre délivrabilité va là encore en pâtir…

Gestion des NPAI - wewmanager

>> Si vous avez envoyé votre message à une liste d’adresses opt-out

Attention à la location de BDD email : il peut s’avérer tentant de louer un fichier d’adresses emails, ou d’emprunter la base de données d’un ami pour un envoi « one-shot ». Prenez garde ! Vous n’avez aucun moyen de savoir comment les adresses ont été collectées et quelle est la pression marketing exercée sur ces contacts. Même s’il s’agit de leur faire gagner le dernier iPad ou un splendide voyage aux Seychelles, certains internautes sur-sollicités risquent fort de vous signaler en tant que SPAMMEUR (NB : le simple fait d’utiliser le terme « gagner » en objet risque également d’alerter les FAI et webmails qui peuvent de facto vous identifier en tant que SPAMMEUR et placer votre message dans le dossier « Courriers indésirables »).

La règle N°1 à suivre : même si la tâche est plus longue, collectez des adresses en opt-in ou en double opt-in pour vérifier leur validité. Vos destinataires auront accepté vos sollicitations (voire même leur fréquence si vous avez un gestionnaire de préférences) en cochant une ou plusieurs cases à cet effet avant de confirmer leur accord depuis un premier email de confirmation.

2 / Votre taux d’ouverture connait une forte baisse

TODO : analysez vos statistiques Délivrabilité pour déterminer la(les) cause(s) du problème, notamment vos :

  • Taux de délivrabilité global ;
  • Taux de délivrabilité par domaines (BtoB) ;
  • Taux de délivrabilité par FAI/webmails (BtoC) ;
  • La réputation de vos serveurs d’envois.

>> Votre adresse IP a été blacklistée, c’est-à-dire mise sur une ou plusieurs listes noires

Différentes raisons peuvent expliquer ce blocage : un trop grand nombre d’emails routés au même moment, un taux de plaintes ou de NPAI trop important…

Suivi de la réputation des serveurs d'envoi - wewmanagerIci, le serveur concerné est toujours blacklisté sur Yahoo (en rouge) mais des opérations de whitelisting ont été effectuées sur des webmails (AOL, Gmail, etc.) et sites anti-SPAM (Barracuda, NordNet)

Votre prestataire emailing est là pour vous aider, notamment :

  • en obtenant le whitelistage de vos serveurs auprès des FAI/webmails/sites web qui vous ont blacklisté ;
  • en vous indiquant les cadences à respecter pour chaque FAI (chacun d’entre eux surveille le nombre d’emails envoyés simultanément et peut bloquer les envois à partir d’un certain volume…) ;
  • en mettant à votre disposition un ou plusieurs packs « serveurs/IP dédiés ».

Plusieurs avantages :

  • vous n’êtes plus co-dépendant des autres annonceurs qui routent sur la même adresse IP mutualisée que vous ;
  • vous pouvez dédier l’un de vos serveurs à vos campagnes de prospection ; l’autre à vos campagnes de fidélisation afin que vos envois clients ne soient pas pénalisés ;
  • si l’un de vos serveurs est blacklisté, vous pouvez en utiliser un autre.

Le lien AntiSpamAction « Signaler cet email comme indésirable » est placé tout en haut de l’emailing et permet d’automatiser le traitement des plaintes reçues. Lorsque le destinataire clique sur le lien AntiSpamAction, il est à la fois :

  • désabonné de vos listes de diffusion avec le motif Spam Complaint ;
  • exclu de vos prochains envois (liste d’exclusion client) ;
  • flaggé en tant que plainte dans votre application Délivrabilité pour garder une trace de ce signalement et vous permettre de suivre au plus près votre e-réputation.

* Source : Baromètre de l’Email Intelligence, Return Path, septembre 2013

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Alix DROUET

Assistante Marketing Digital chez EmailStrategie, je suis passionnée par le web, les réseaux sociaux et les TIC. Ces outils sont, selon moi, indispensables aux entreprises qui doivent aujourd'hui s'adapter aux nouveaux modes de vie digitalisés de leurs clients/prospects. Ils représentent aussi un excellent moyen de booster leur CRM et de bénéficier de relations marketing "one to one" grâce à une connaissance client accrue.

 


0 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *