Actualité des Moteurs Best Of Référencement naturel — 13 novembre 2013 — 4 commentaires
Les nouveaux challenges pour le SEO

Google continue d’évoluer dans une approche toujours plus complexe et intelligente pour répondre et  satisfaire au mieux les internautes afin de rester le moteur de recherche privilégié. Google suit la tendance du web sémantique. Avec un double objectif celui de garder les internautes le plus longtemps possible sur son site, tout en délivrant la meilleure réponse possible. Avec le nouvel algorithme Hummingbird, mis en place un mois avant son annonce public, le SEO n’a pas été directement affecté, mais cela modifie la façon d’appréhender le référencement naturel. Google incite les SEO’s a faire de la qualité plus que jamais en se concentrant sur une réelle valeur pour l’internaute…

Un changement profond  de l’algorithme

Cet algorithme est de nature différente des précédents. Son objectif est de comprendre les intentions des internautes, de s’adapter à leur manière de communiquer écrite et orale afin de répondre au mieux à leurs besoins, voire  même de prédire leurs requêtes. Cet algorithme  est une invitation à créer un contenu utile, original et unique. On peut alors parler de SEO copywriting.  Désormais les SEO doivent faire preuve de qualité rédactionnelle afin d’apporter une réelle valeur ajoutée, un aspect ludique, un contenu informatif et exclusif. Google passe à un niveau supérieur et les mots clés “Not Provided“ sont un pas de plus vers cette direction, obligeant les SEO à ne plus se focaliser sur les mots-clés mais sur le contenu en lui même. Google est devenu un moteur sémantique (déjà  avec le lancement du knowledge graph en 2012) et l’algorithme Hummingbird en est l’accomplissement. Pour revenir sur les mots-clés « not provided », cela marque la fin d’une ressource gratuite délivrée par Google.

Les SEO sont tributaires de Google, qui lui souhaite anticiper les progrès techniques afin de garder son leadership des moteurs de recherche.

Vers un SEO sémantique

Les moteurs de recherches sémantiques permettent d’avoir une information structurée : chaque groupe d’information est une entité “structured data” permettant d’apporter une réponse ou une information pertinente par rapport à la réponse. Le terme entité permet de mieux comprendre une requête. Il ne s’agit plus d’un simple mot-clé. Les entités sont la représentation d’un ensemble de concept autour d’un mot, permettant ainsi d’appréhender le contexte d’une requête pour apporter la réponse la plus adaptée à l’internaute. Le mot-clé ne désigne donc plus une simple chose mais un concept et englobe une représentation beaucoup plus large.  Derrière cela, il y a le Knowledge graph, il s’agit d’une base de données propre à Google  permettant d’analyser et de trier toutes les informations circulants dans le web en apportant les informations les plus appropriées. Le knowledge graph est capable de comprendre et d’interpréter les mots grace à un système de database.

Désormais, les entités viennent remplacer les mots clés. Les entités permettent de comprendre le sens du mot afin de fournir la meilleure réponse, en comprenant l’intention derrière la requête. Elles mettent en avant le contexte  et les relations des mots, des personnes et des objets entres eux.  Certains parlent déjà de moteurs de connaissance “knowledge search” au lieu de moteur de recherche. Google est donc capable de sélectionner la meilleure page parmi plusieurs ayant le même sujet et d’extraire la plus cohérente et la plus pertinente.

L’optimisation on-page reste importante en utilisant des long tail keyword, en ayant un excellent copywriting . D’autres part, il est important de faire du linkbuilding (en privilégiant la qualité à la quantité) permettant de bien asseoir l’autorité de son site. Il est également primordial de travailler en synergie avec les social media pour relayer ses articles, augmenter le trafic, assurer sa crédibilité sans oublier google+.

quote5Du Mobile au voice search

De plus en plus de personnes naviguent sur internet depuis leurs mobiles. Google privilégie les sites responsive.  Et va encore plus loin avec les voice search : un interface en langage naturel. L’objectif pour Google voice search  est de concurrencer  Siri d’Apple pour la recherche mobile en étant capable de suivre également de véritables conversations et  en prédisant même les réponses. Cela est dejà le cas avec Google Now l’application intuitive et intelligente qui reconnaît et analyse le langage naturel.  En outre, Google chrome offre déjà la possibilité de faire des requêtes orales à partir d’un pc. Il va falloir s’adapter à cette nouvelle forme de requête puisque les gens ne s’exprimemt pas de la même façon à l’oral et à l’écrit.

Les voice searches sont un véritable challenge pour les SEO. Il faut accueillir ce changement comme une opportunité. Pour l’instant les voice searches ne sont pas aussi populaires que les recherches traditionnelles, mais ce n’est probablement qu’une question de temps. Hummingbird nous entraîne dans cette direction en se concentrant sur la compréhension du langage naturel et de phrases complexes.

Ce qu’il est important de retenir pour le SEO : créer un contenu de haute qualité pour des êtres humains, et ne plus se focaliser sur la densité de mots clés. Avec les « long tail keyword », de nouvelles opportunités apparaissent pour trouver de nouveaux besoins et mieux comprendre les internautes. Et, fournissez de riche snippet, Google en sera ravi.  Voici un extrait de la FAQ  de Danny Sullivan, sur le nouvel algorithme : “Les consignes restent les mêmes : originalité et  haute-qualité du contenu. Hummingbird permet à Google d’analyser au mieux les pages internet pour améliorer son moteur de recherche.”

 Copyright Photo : Fanny Corona

Articles similaires

L'auteur

Fanny Corona

De Paris à Berlin, je suis passionnée par le monde du web qui révolutionne nos habitudes et nos façons de penser et d'apréhender le monde. Le web marketing permet à de nombreuses TPE, PME ou encore aux freelances d’exister et de conquérir le monde grâce à une bonne stratégie web et en utilisant tous les leviers qu’offre internet. Je travaille actuellement pour le site de ventes privées dans le secteur de la mode : Zalando Privé.

 

4 Commentaires

  1. Bonjour,

    Très bon article Fanny, je crois que la nouvelle version de l’algorithme hummingbird de google vient minimiser un peu les manipulations (si on peut appeler ça comme ça) du référencement., dorénavant il faut miser sur la qualité du contenu car le hummingbird se chargera de la compréhension de votre contenu pour répondre aux requêtes de recherches.
    http://razketing.com/google-fete-ses-15-ans-avec-son-nouvel-algorithme-hummingbird/

  2. Super article !! Pleins d’informations utiles. Je suis quand même un peu surpris à propos des recherches vocales. Faut avouer que je suis un peu à la traîne à ce niveau. Bref, merci pour cet article, j’ai vraiment appris pleins de choses intéressantes.

    Maurel Archange

  3. Bonjour Fanny,

    Effectivement Hummingbird accentue la pression sur le fait de pondre des oeufs épiques quand on écrit du contenu.

    Mais le exact match keyword est toujours king pour référencer.

    Y’a 2 moyens de contourner le « not provided »:

    1. Dans analytics on peut afficher une « Secondary Dimension » et on choisit « Landing Page » => Vu qu’on devrait savoir sur quoi on a optimisé ses pages (si c’est bien fait: un mot clé principal) => on a une très bonne idée du mot clé.

    2. Y a toujours les « Requêtes de recherche » dans GWT…

    –Tom–

  4. Google cherchera toujours a apporter le meilleur contenu à ses visiteurs.
    Donc c’est simple, pour attirer Google, proposez le meilleur contenu.
    Cela fonctionnera toujours et de mieux en mieux au fil des mise à jour de l’algo

 

Laisser un commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>