Best Of E-commerce — 26 août 2013 — 3 commentaires
5 conseils pour augmenter ses ventes en lignes grâce à Facebook

Une étude de 2012 portant sur 4 campagnes lancées au dernier trimestre de l’année a révélé que les plans médias incluant Facebook généraient 24% de ventes supplémentaires. Les médias de l’industrie numérique relaient de plus en plus souvent ce type d’études, or il semble encore que les marketeurs restent frileux quant à l’impact de Facebook sur les ventes. Nous proposons ainsi de démystifier le pouvoir commercial des réseaux sociaux et notamment de Facebook tout en choisissant les meilleures armes pour générer toujours plus de ventes…

1. Ne pas sous-estimer le pouvoir des médias sociaux

Un des premiers conseils est de ne plus considérer les médias sociaux comme lieu d’épanchements où il ne se crée pas de revenus. Pour les plus sceptiques, nous distinguons trois raisons de faire confiance au pouvoir commercial de Facebook :

Si vos prospects ou clients aiment partager leurs bonnes ou mauvaises expériences de service client, ils aiment aussi relayer les offres et promotions intéressantes, incitant, ainsi, leurs amis à faire de même.

  • La viralité et le partage sont l’essence des médias sociaux, en particulier de Facebook : vos produits et services sont en mesure d’acquérir une visibilité décuplée, grâce à une stratégie sociale et de contenu bien orchestrée.
  • La plate-forme est en constante évolution, adoptant sans secret, un angle résolument marketing. On constate ainsi le développement des annonces sponsorisées, de la limitation de la visibilité des publications, des outils de mesure, de la segmentation de votre audience, des conseils aux développeurs qui sont autant d’indices mettant la puce à l’oreille. Si Facebook évolue comme une plate-forme payante pour les marques, c’est parce que vos cibles sont présentes. Il y a matière à générer des revenus et donc la possibilité de les réinvestir dans de nouvelles campagnes. Le marketing est désormais la vache à lait de Facebook, ce qui semble plutôt bien lui réussir.

2. Soyez créatif !

Comme évoqué plus haut, les communications de Facebook sont très orientées vers le soutien au développement des pages de marques. Facebook met en œuvre de nombreux outils pour que le temps passé sur le site et les investissements s’alignent sur une croissance exponentielle. C’est le cas des applications pour des concours, de la création de subchannel, de la convergence de différentes plate-formes.

En termes de marketing, il s’agit ainsi de définir quels outils et initiatives génèrent le meilleur ROI, sans pour autant en perdre son latin.

Pour vendre malin et à peu de frais via Facebook, il faut faire appel à deux principes publicitaires ancestraux.

  • L’exclusivité : proposez d’ ‘Aimer’ pour profiter d’une promotion exclusive. Faites en sorte que la promotion soit substantiellement intéressante : un rabais sur la nouvelle collection, un pourcentage supplémentaire sur les soldes, la livraison offerte…. C’est une technique éprouvée d’email marketing, aussi, assurez-vous de bien de différencier les promotions sur ces deux canaux. Le tout est d’éviter d’avoir à vous confondre en excuses face au crime impardonnable du fait d’une fausse exclusivité. N’oubliez pas que le consommateur en ligne est un fin limier : il sait où flairer la bonne affaire, et sera impardonnable dans son jugement. Mais s’il est conquis, il sera le premier à évangéliser la marque auprès de ses proches, gratuitement.
  •  Le bouche à oreille : l’humain est un être de communications, il s’agit d’encourager ce penchant, en stimulant une autre de ses caractéristiques : l’imitation des pairs. C’est grâce à cette principale caractéristique que vous obtiendrez de l’engagement sur vos pages de produits, des revues sur vos services et, au bout du compte, des ventes. Pour que ce cercle vertueux soit le vôtre, liez inventivité et technologie : effectuez des tests A/B sur vos boutons de partage, utilisez des plugins pour diffuser les revues obtenues sur votre site sur vos profils sociaux, stimulez la convoitise en exposant les produits les plus vendus par canal social…

3. Mesurer le succès et l’insuccès sans oublier de calculer l’attribution des canaux

Augmenter ses ventes en ligne grâce à Facebook, commence aussi par un meilleur calcul des ventes déjà générées par la plate-forme.

Pour cela, il faut mieux comprendre son modèle d’attribution. Merci Google Analytics pour son outil de comparaison de modèles !

5 conseils pour augmenter ses ventes

Un modèle d’attribution est une règle ou un ensemble de règles déterminant le mode d’affectation des crédits associés aux ventes et aux conversions via les points de contacts disséminés sur les chemins de conversion.

  • L’attribution Dernière interaction affecte 100 % du crédit aux points de contact finaux (les clics) qui précèdent immédiatement les ventes ou les      conversions.
  • L’attribution Première interaction affecte 100 % du crédit aux points de contact se situant au début des chemins de conversion. Ce sont deux exemples de modèles d’attribution.

La valeur de conversion calculée et le nombre de conversions de chacun de vos canaux marketing varient suivant le modèle d’attribution utilisé.

Pour vous familiariser avec ces notions et savoir où les réseaux sociaux interviennent dans votre cycle de vente, Google Analytics propose de nombreux exemples. Le blog d’Avinash, d’un niveau plus avancé, est une ressource clé sur ces problématiques.

4. Intégrer sa stratégie e-commerce à Facebook

Puisqu’il s’agit d’augmenter ses ventes via Facebook, une des solutions consiste à tirer profit des possibilités offertes par les applications. Il en existe plusieurs, et elles fonctionnent avec des CMS e-commerce reconnus, comme Shopify.  Il s’agit d’ajouter un onglet « Shop » sur votre page Facebook, ce qui permettra l’importation de vos produits automatiquement, ce qui permet l’achat direct, la décision du client est donc rapide et sans délai.

  • Beetailer : son offre gratuite vous permet de vendre  jusqu’à 10 produits et de faire 2 promotions par mois. Leur offre professionnelle commence à 50 $ par mois et offrant jusqu’à 500 produits, avec un arsenal complet de promotion, d’analyse et des outils de reporting.
  • Flibtabify propose une formule gratuite offrant un nombre illimité de produits. Avec l’offre payante,  vous pourrez choisir les collections à afficher ou définir la collection à afficher par défaut ou encore de choisir le nombre de produits à afficher par page.
  • Zibaba propose un plan spécial à 19,99$ mensuel pour les propriétaires de boutiques en ligne Shopify permettant l’ajout illimité d’articles, tout en laissant la part belle à la recommandation sociale. Il permet aux clients de partager, de demander des conseils ou des commentaires sur tous les produits de votre catalogue. Vous pouvez lancer des campagnes d’aubaines quotidiennes, des ventes flash, des coupons et plus. L’API de Facebook  pour la publicité est intégrée à Zibaba pour une gestion facilitée de vos campagnes.

5. Faire du marketing de contenu, un atout incontournable

Une fois que vous aurez compris comment Facebook intervient dans le cycle de vente, vous pourrez alors adapter vos communications sur la plate-forme.

Il est toutefois important de vous munir des outils suivants:

  • Une page optimisée, proposant des informations exhaustives pour les clients.
  • Une stratégie de contenu ainsi qu’un guide éditorial définissant votre identité, la voix de la marque et le type de contenus mis en ligne.
  • Un calendrier de publications, reflétant vos opérations commerciales mais laissant aussi la place à des publications éducatives, inspirantes et utiles pour vos clients.
  • Une gestion de communautés rapide, honnête, à l’écoute et généreuse.
  • De belles images !

Pour conclure, nous ajouterons qu’il est primordial d’accorder une attention toute particulière aux détails, tout en ayant à cœur de toujours simplifier l’acte d’achat sur votre site !

Image trouvée sur FrenchWeb.

Articles similaires

L'auteur

Marie Barrou

Passionnée par le web, j'ai toujours eu envie d'y consacrer ma carrière professionnelle. Après plusieurs années d'expérience dans des grands groupes à élaborer des stratégies marketing et à me spécialiser peu à peu en e-commerce, j'ai décidé de me lancer en tant que freelance. C'est dans ce cadre que j'ai décidé de me spécialiser dans des plateformes telles que Shopify et WordPress.

 

3 Commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour votre article… très intéressant. Est il possible d’illustrer les 5 conseils proposés par des exemples (copie d’écran video). J’en ressens le manque.
    Peut être pour un prochain article !

    • Bonjour Lola, merci pour l’idée, si on peut on le ferra :) Bonne soirée

  2. Merci pour l’article ! J’essaye actuellement d’augmenter mon taux d’engagement sur ma page Facebook. Je pense l’avoir trop souvent sous-estimée et j’essaye de me rattraper :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>