Search Marketing — 17 juin 2013 — 4 commentaires
Ce que nous retenons du SMX Paris 2013

Les 6 et 7 Juin dernier, se déroulait pour la 4ème année consécutive le SMX PARIS, rendez-vous incontournable des spécialistes français du webmarketing et du « SEARCH » (SEM, SEO, SMO)…

Voici ce que nous retenons de cette nouvelle édition, le bon, le mauvais, mais on vous rassure, il y a plus de de bon, avec la présence de MOZ et Majestic SEO, cela aide !

(+) Incontestablement, la conférence de Rand Fishkin, co-fondateur de SEOMOZ, devenu MOZ.

Vous rêvez de voir un jour un show à l’américaine, par une star du WEB, nous l’avons eu !

Pour rappel, MOZ propose des solutions d’analyse pour les professionnels du SEO et du marketing de manière plus générale. Véritable spécialiste du SEARCH et par extension, de GOOGLE, Rand, co-fondateur de la société avec sa mOman, est venu nous présenter différentes règles « GOOD Marketing » sur le Web.

Etre authentique, choyer ses visiteurs, les rendre acteurs et plus seulement spectateurs, utiliser les nouvelles méthodes de ranking sémantiques, et surtout, ne pas laisser les moteurs de recherche contrôler sa stratégie, voila le résumé des pensées de Rand. Au travers de plusieurs exemples de campagnes marketing réussies, mais aussi ratées, Rand nous rappelle que le composé authenticité-originalité-partage est la clé d’une présence réussie sur le Web. A l’heure où Google indexe de plus en plus de contenus directement dans ses pages de résultats (parfois au détriment de la source du contenu), il nous dit que pour exister demain, il faudra être différent ! Ne plus penser aux moteurs, et à une stratégie de référencement, mais aux visiteurs, et à une stratégie de comportement.

Je pourrais faire un article entier sur cette conférence, mais cela serait réducteur au vue de tout ce qui a été dit durant ces deux jours… je vous invite cependant à suivre dès maintenant @randfish.

conference-moz-smx-paris

(+) Google et l’évolution de la publicité depuis 13 ans.

Un moment sympathique, bien présenté par Jérôme Marty et Léo Vacher (Google), appuyé par Laurent Salanié (Weekendesk).

2,2 appareils connectés à Internet par habitant aujourd’hui aux États-Unis… 50 d’ici à 2020 ! Voilà un chiffre détonnant qui a bien surpris l’assemblée dès le début de la conférence… et un dernier pour la route, chaque jour, Google enregistre plus de 16% de requêtes jusqu’ici jamais tapées.

Lors de cette conférence, Google, par l’intermédiaire de ses deux représentants, nous fait le détail des nouveautés SEM, à peine sorties, ou en version BETA aux U.S..

  • Dynamic Search Ads : Google indexe le contenu de votre site et propose, en fonction de la requête de l’internaute, l’annonce idéale pour la requête demandée, annonce qu’il crée automatiquement.
  • RLSA (Remarketing list for search ads) : En ligne depuis fin 2012 (version BETA en France), cette nouvelle offre Google propose aux annonceurs de capitaliser leurs efforts sur les internautes ayant vu leurs annonces, en leur proposant durant leur navigation, d’autres publicités de l’annonceur, toujours plus ciblées, et ce, pour le SEARCH et plus seulement le display !
  • Ad Extensions Get Conversion Tracking : En version BETA aux États-Unis, ce nouveau joujou Google vous permettra demain de raccourcir significativement vos tunnels de conversion en fonction des nouvelles extensions GOOGLE, sitelinks, images, produits, appel, etc.

(-) Comment construire son Netlinking ?

Une conférence grey… black Hat ?

Un tweet résume le fond de ma pensée, et je remercie d’ailleurs David Degrelle , fondateur de 1ère Position d’avoir soulevé directement durant la conférence cet élément… je vous laisse seul juge « Pour de VRAIES idées créatives en netlinking « ICI » … parce que là c’est so old et spammy ce que j’entends :(« 

En effet, durant 1 heure, trois intervenants nous ont fait l’apologie de l’achat de liens (Pour lequel Google a mis en place un filtre), du lien commentaire sur les forums avec la création de compte fake (et Nabilla, oui oui, je vous jure, ils ont présenté un slide avec Nabilla en vedette), du lien whois voir même du cloaking d’Url, … tout ce que nous utilisions il y a plusieurs années, alors bien sûr, cela peut encore marcher, mais de là à avoir une conférence au SMX à la dessus, un peu too much.

Alors que nous assistions à cette conférence pour avoir l’avis d’experts suite aux modifications de l’algorithme de Google à ce sujet, on a été un peu déçu de trouver du déjà vu, et surtout, du très très limite pour des professionnels et des agences de communication.

(-) La Refonte de site Internet, quels enjeux ?

Comment perdre 30% de trafic après une refonte de site… la partie Divertissement et Loisirs du portail d’Orange l’a fait !

Durant cette conférence, nous avons appris ce qu’il ne fallait pas faire lors d’une refonte de site… et vous savez quoi, il ne faut pas indiquer dans son robots.txt la mention « disallow all », ah Bon !? :-).

Alors que nous trouvions le sujet fort attractif, celui-ci a été traité par des exemples de pratiques à ne surtout pas suivre. Du coup, et parce que le sujet peut en intéresser plus d’un, je préfère vous donner quelques pistes personnelles et quelques infos issues de conférences aux thèmes connexes :

  • Identifier les contenus que Google possède dans son index, puis, identifier leurs positions sur le moteur pour les requêtes souhaitées.
  • Identifier la nouvelle architecture de votre site, en fonction de l’analyse précédente et du futur contenu de votre site.
  • Capitaliser votre futur référencement en appliquant les redirections adéquates, 301 pour les contenus à conserver, 410 pour les contenus que vous ne souhaitez plus voir
    indexés par Google au prochain crawl (éviter de faire perdre du temps à Google lors de son passage sur votre site, il se peut que certains de vos contenus soient liés autre part
    que sur votre site).
  • Profitez-en, si ce n’est déjà le cas, pour prévoir votre stratégie mobile, un site responsive ou un site mobile dédié. Attention, pensez bien à la balise rel= »canonical » dans le cas
    d’un site mobile dédié, ne pratiquez pas de duplicate chez vous.
  • La refonte est souvent le meilleur moment pour faire un point sur son netlinking, profitez-en pour épurer vos backlinks et dénoncer ceux inutiles ou vous desservant.
    Chaque nom de domaine a son histoire, et l’histoire du SEO n’a pas forcément été toujours très clean… épurer est donc une nécessite suite aux mises à jour Penguin.

Notre avis

En résumé, l’ambiance au SMX est toujours aussi agréable, de bons intervenants, des participants toujours aussi nombreux (260 je crois cette année), une belle édition notamment grâce à la participation de deux poids lourds du SEARCH, MOZ et MAJESTIC SEO. Y-retournerons-nous, OUI ! Pour de plus amples informations, beaucoup de vidéos, slides de conférence sont disponibles directement sur le site du SMX Paris. Nous n’avons pu suivre l’ensemble des conférences, aussi, cette liste n’est pas exhaustive.

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

La Boite Immo

Le Web Marketing Immobilier, vu par l'agence de communication LA BOITE IMMO. Près de 10 ans d'expertise en solutions communicantes pour les professionnels de l'immobilier : logiciel, sites internet, référencement payant et naturel, réseaux sociaux, applications mobiles...

 


4 Commentaires

  1. Merci pour le récap, moi qui n’y étais pas, je l’ai lu avec attention!

  2. Merci pour ces infos utiles car je n’ai pas pu m’y rendre moi même!

  3. C’est bien d’avoir un article un peu critique sur certaines interventions. Effectivement, parler de techniques douteuses et dépassées quand le billet coute 700€…
    D’après les bruits de couloir, les participants ont à priori trouvé que c’était nettement mieux qu’en 2012.
    Le niveau général progresse et tout le monde sera de plus en plus exigeant…

  4. Merci pour ce petit compte rendu pour les absents 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *