Community management E-commerce Marketing viral — 15 avril 2013 — 4 commentaires
La Co-création, rétrospective et ambitions

Alors que le concept de Co-création se développe très fortement dans la sphère Business et Marketing, de nombreuses entreprises décident de l’intégrer dans certaines de leurs campagnes Marketing. Nous allons ici expliquer et observer les opérations principales menées par les entreprises pour au final réfléchir autour de l’évolution de cette opération…

La Co-création : quelques explications

La Co-création consiste, pour une entreprise, à développer des produits ou services en collaboration active avec ses clients et ce de façon durable et transparente.

Ce concept vient d’un constat posé en 2000 par les professeurs C.K. Prahalad et Venkat Ramaswamy de l’Université du Michigan Ross School of Business considérant que désormais les clients sont des éléments actifs, informés et interagissant avec l’entreprise.

Les entreprises doivent alors prendre en compte l’expérience client comme source centrale de réflexion. Ainsi, en impliquant le consommateur dans le processus de création, le produit ou service se retrouve fortement valorisé d’un point de vue spécifiquement « attributif » mais aussi et surtout d’un point de vue global par une valorisation aux yeux du consommacteur.

De nombreuses opérations déjà mises en place

Nous allons à présent voir 2 opérations visant à amener le client à cocréer avec l’entreprise.

Pour commencer observons la campagne menée actuellement par Tic-Tac.

La marque historique de bonbons a décidé de lancer une campagne visant à impliquer ses consommateurs : repenser et proposer un nouveau design pour le packaging primaire de ses petites douceurs.

 copie tictac

Cette campagne de Marketing participatif se déroulera selon 5 étapes :

  • Du 1er mars au 4 mai : Inscription au concours et vote pour son pack préféré par les internautes ;
  • Le 5 mai : Sélection des 24 packs sélectionnés par les internautes ;
  • Du 5 au 10 mai : Sélection par le jury des 12 finalistes ;
  • Du 14 au 21 mai : Election du grand gagnant ;
  • Le 23 mai : Annonce du grand gagnant.

Evidemment toute une communication a été mise en place autour de cet évènement que ce soit sur le site Internet de la marque ou via les différents réseaux sociaux comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessus.

Voyons à présent une deuxième opération qui a eu lieu en 2012.

Elle est l’œuvre de Heineken qui a proposé à ses consommateurs de créer le nouveau packaging de la bouteille de bière. Il y a eu peu de participation (1 000 utilisateurs actifs par mois sur Facebook ainsi qu’une soixantaine de designs). Par contre, l’opération a très largement été relayée dans les médias marketing, tendances et publicité.

campagne heineken

Comme nous l’avons vu à travers ces 2 exemples, ce type d’opérations ponctuelles tend à se généraliser à toute la sphère Marketing et devient de plus en plus courant.

Seule et limitée, l’avenir en serait incertain

Néanmoins, la Co-création ne peut pas rester seulement cantonnée au développement d’un service ou d’un produit. Elle va devoir s’ouvrir et « contaminer » tout le schéma de réflexion de l’entreprise.

L’entreprise se devra notamment de penser ce phénomène Co-créatif ailleurs que dans l’esprit d’un plan de communication.

En effet, comme nous l’avons vu précédemment, cet « outil » est beaucoup utilisé comme action de communication et de façon très ponctuelle.

Il faut dire que l’implication du consommacteur dans l’entreprise n’est pas aisée. Elle doit être pensée à chaque étape et dirigée afin de ne pas être submergé par le pouvoir croissant du client.

Ainsi, au sein même de son ADN, le terme de Co-création de valeur se doit d’être mis en place. Que ce soit pour la valorisation du produit ou la création de valeurs générées par l’entreprise, le client doit désormais être de plus en plus impliqué afin de sentir ses nombreux besoins comblés. Le client de plus en plus à la recherche de valeurs morales proposées par l’entreprise se verra impliqué au sein même de ce cœur cyclique et ce de façon durable et permanente.

Alors, la Co-Création comme  futur de la fidélisation-création de valeur(s) client ?

Articles similaires

L'auteur

Kevin Dangu

Consultant Inbound Marketing au sein de l'agence 1min30, Je suis un adepte du Marketing 3.0, Webmarketing et développement du Bouche à Oreille. Chasseur et Décrypteur de tendances à mes heures perdues, je suis ouvert à tout échange et dialogue avec plaisir. N'hésitez pas à me contacter via Facebook ou Twitter :-)

 

4 Commentaires

  1. Bon article, merci !

    Chez Smart Tribune nous accompagnons les entreprises dans leurs démarches de cocréation donc nous connaissons bien les enjeux, d’expérience, je dirais que le principal problème est que la cocréation est considérée comme une campagne marketing alors que cela devrait être juste un « basique » de l’entreprise.

  2. Co-Création comme futur de la fidélisation-création de valeur(s) client ? Mon expérience professionnelle ne me permet pas de répondre à cette question.
    En revanche, en tant que conseil en propriété industrielle, je peux affirmer que la co-création ne relève pas que de questions et d’enjeux Business et Marketing. Les enjeux et les risques juridiques sont d’importance et ne doivent pas être négligés.
    Est-ce pour cela que le phénomène se développe encore peu d’après vous, peut-être. En tous cas, s’il doit s’amplifier, la réflexion juridique sur les droits de propriété intellectuelle devra être intégrée pour éviter toute déconvenue…
    Manuel ROCHE

  3. On pourrait aussi citer l’exemple récent de coca-cola… Avec ses bouteilles personnalisables.

    La vraie question maintenant : est-ce que la co-création est une tendance qui va disparaitre ou perdre de son intérêt après quelques mois ?

    Pour l’instant c’est vraiment utilisé par les marques pour faire le buzz et pas pour apporter une vraie valeur ajoutée au produit (à mon sens).

    On peut d’ailleurs le constater avec Heineken qui a eu un faible taux d’engagement par sa communauté mais l’opération a beaucoup été relayé sur internet et dans la presse…

    • A mon sens, la confusion vient plutôt de nous. Coca-Cola par exemple n’a pas réellement mit en place un travail de co-création avec les clients puisqu’il n’y a pas eu de réflexion interactive en amont. Ils permettent juste aux clients de personnaliser le produit, ce qui se fait depuis des décennies…
      Les actes de co-créations ponctuels font plus le buzz malheureusement j’en ai effectivement l’impression, mais d’autres entreprises s’engage dans le long terme et la transparence sans que les médias ne relaient trop l’information, ce qui est dommage… J’ai en tête le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne, qui a mit en place une banque du Tourisme où les professionnels du tourisme font partie intégrante du système de décision et de vecteur de la stratégie à long terme…

      En attendant, je pense que cela ne peut être que bénéfiques pour entreprises et clients.

      Cordialement, Alexandre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>