E-commerce — 05 avril 2013 — 2 commentaires
Le salon CeBIT : l’interface du monde numérique

Le CeBIT est le plus grand salon mondial pour les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il se déploie annuellement dans plusieurs pays, de l’Allemagne en passant par les Etats-Unis, jusqu’en Australie. L’édition 2013 s’est déroulée du 5 au 9 mars à Hanovre en Allemagne. C’est le salon par excellence pour découvrir les innovations et les nouvelles tendances du marché de l’IT. Nous avons pu observer quelques tendances dominantes dont : la réalité augmentée, le Cloud Working et l’économie du partage…

La réalité augmentée est inhérente à l’évolution des mobiles 

La réalité augmentée se traduit par l’insertion d’objets virtuels et interactifs dans notre environnement réel, permettant à l’utilisateur d’interagir avec elle. Aujourd’hui, la réalité augmentée « se démocratise » surtout à partir du média mobile.  L’évolution des smartphones est inhérente à l’évolution de la réalité augmentée.  En effet, la réalité augmentée devrait connaitre un succès, qui va s’accélérer grâce au boom des mobiles. Cependant, le prix, la complexité d’utilisation sur certain support, et la capacité technologique peuvent être un frein. La réalité augmentée tend à supprimer les frontière entre le réel et  le virtuel. Notre vision du monde réel est modifiée par une reconstruction synthétique de celui-ci.

Lors du CeBIT, l’entreprise IBM a présenté une application d’assistance en réalité augmentée. Celle-ci permet à l’utilisateur de scanner les produits à partir de leurs smartphones et ainsi d’obtenir les informations souhaitées. L’application reconnait le packaging et localise le produit dans une base de données située dans le Cloud, délivrant des informations en fonction de l’envie ou du besoin du consommateur. Soit des promotions, soit des informations  alimentaires concernant la santé si l’utilisateur a enregistré son profil.

Ainsi, l’utilisateur bénéficie d’une augmentation d’informations disponibles, et cela directement dans le point de vente. Il n’a plus besoin de rentrer chez lui en faisant une recherche sur le produit. Il gagne du temps et l’acte d’achat est ainsi accéléré.

De cette manière, le consommateur est de plus en plus indépendant et possède toutes les ressources dont il a besoin avant l’achat, simplement grâce à cette application. Pour l’instant ce dispositif est testé uniquement dans les points de vente américains. À suivre.

Le cloud Working est un mode de travail où toutes les étapes s’effectuent online

I work in the Cloud

Le Cloud  Working est une grande tendance, venant du Cloud Computing.  Le mot « cloud » symbolise  le réseau internet. Cela signifie que le stockage des données, les applications et l’hébergement s’effectuent vers un prestataire externe ou vers une infrastructure online. C’est le passage de l’ère informatique à l’ère internet. L’exemple le plus simple : lorsque nous nous connectons sur Gmail, Hotmail ou Yahoo pour avoir accès à notre messagerie. Les emails sont stockés sur une plate-forme virtuelle, nous devons donc nous connecter pour accéder à nos messages personnels ou professionnels. De plus en plus d’entreprises  acquièrent de l’espace mémoire ou des logiciels sur internet, tandis que les consommateurs achètent des services de stockage pour leurs documents, leurs photos ou leurs musiques.

Le Cloud a créé une nouvelle forme de travail appelé Cloud Working. C’est un mode de travail selon lequel, l’ensemble de la collaboration, de la première prise de contact au paiement de la prestation, s’effectuent en ligne. Toutes les étapes se passent par internet. Cela permet une grande flexibilité tout en supprimant les frontières géographiques.  Pour l’édition 2013, le CeBIT  s’est concentré autour de ce thème, recevant plusieurs startups représentant le Cloud. Par exemple, la startup Twago, leader en Europe du Cloud Working est une plate-forme virtuelle mettant en relation les porteurs de projets avec les freelances.   Le Cloud Working  évolue avec le développement de la technologie. Depuis la création de Twago en 2009, de plus en plus de freelances, expert en marketing digital, développeurs ou encore programmeurs, s’inscrivent sur cette plate-forme,  témoignant de ce nouveau mode de travail.

Une économie de partage inhérente au développement du Cloud Computing

Le thème phare de l’édition 2013 le « share economy » ou l’économie du partage : « le partage et l’exploitation commune du savoir, des ressources et des expériences en tant que nouvelles formes de collaborations ». Il s’agit d’une nouvelle façon d’envisager la société basée sur l’échange, favorisé par le boom des réseaux sociaux, qui a pu voir le jour grâce aux avancées technologiques. Nous allons ainsi vers une production de plus en plus collaborative, ou l’accès prime sur la possession. Cette économie de partage inhérente au développement web, est un relais de croissance à l’économie actuelle. Certains parlent déjà d’une 4ème révolution industrielle grâce à Internet. Dans cette dynamique, le marché des nouvelles technologies de l’informatique va permettre de rehausser la croissance et l’emploi. Les avantages d’une économie de partage sont nombreux, une plus grande transparence, un esprit participatif et collaboratif nous conduisant vers une croissance plus responsable.

D’après Jérémy Rifkin, économiste et scientifique américain : « D’ici à 25 ans, l’idée même de propriété paraîtra singulièrement limitée, voire complètement démodée.  C’est de l’accès plus que de la propriété que dépendra désormais notre statut social. »

Le prochain rendez-vous du salon CeBIT du 11 au 15 mars 2014

Le CeBIT permet de mettre en évidence les tendances porteuses du marché des télécommunications, des technologies et du numérique. Ces 3 tendances sont complémentaires et interdépendantes.

Pour tous les passionnés, la prochaine édition du CeBIT aura lieu en 2014 du 11 au 15 mars. Le directeur du salon CeBIT, Frank Pörschmann, cite «  Tout ce qui est présent à Hanovre se transforme en thème mondial au sein de la communauté du net. Un public d’un million de personnes s’est ainsi intéressé activement sur le net aux sujets concernant le CeBIT. »

Copyright Photo : CeBIT (Page Facebook)

Articles similaires

Articles Recommandés



L'auteur

Fanny Corona

De Paris à Berlin, je suis passionnée par le monde du web qui révolutionne nos habitudes et nos façons de penser et d'apréhender le monde. Le web marketing permet à de nombreuses TPE, PME ou encore aux freelances d’exister et de conquérir le monde grâce à une bonne stratégie web et en utilisant tous les leviers qu’offre internet. Je travaille actuellement pour le site de ventes privées dans le secteur de la mode : Zalando Privé.

 


2 Commentaires

  1. Rendez-vous incontournable des nouvelles technologies,Le plus grand salon mondial high-tech, le Cebit de Hanovre. J’ai ete srpris par l’avancement technologique que le monde connaisse, le James Bond qui someille en chacun de nous sera ravi mais il faudra avoir le budget pour.

  2. merci pour cette publication. Effectivement ce genre de salon est l’occasion pour tous les acteurs du web de partager leurs expériences et acquérir de nouvelles connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *