Best Of Social Media — 28 mars 2013 — 6 commentaires
Comparaison de l’Internet français et chinois

Aujourd’hui, nous allons vous parler de l’Internet chinois et des grandes tendances qui existent par rapport au web français…

Le nombre d’Internautes

En janvier 2012, on comptait environ 41 millions d’Internautes pour la France, en comparaison, les derniers chiffres pour la Chine évoquent 570 millions d’Internautes soit environ 14 fois plus. De part ce nombre, la Chine est donc le pays avec le plus d’Internautes dans le Monde devant les Etats-Unis avec 275 millions et l’Inde avec 150 millions.

En ce qui concerne l’Internet mobile, on compte 420 millions d’utilisateurs.

Caractéristiques du web chinois

Comme certains le savent, la censure est très présente en Chine ce qui rend le paysage d’Internet mais aussi des réseaux sociaux différents. Cette censure peut se traduire par un blocage pur et simple de certains sites Internet comme Facebook, Twitter, Google par exemple ou encore par un filtrage de certaines informations. Cette censure émane du gouvernement chinois, elle est appelée en Chine le « Great Firewall » initiée par Fang Binxing. Il n’est pas vraiment apprécié pour cela en Chine. Afin d’avoir accès à l’ensemble d’Internet, de nombreux expatriés ainsi que quelques chinois utilisent donc un VPN (Virtual Private Network).

fang-binxing

Fang Binxing

Le copycat, symbole de l’Internet Chinois

Du fait de la censure de certains sites, les chinois ont développé leur propre site sur le modèle des géants américains.

Voici une petite liste :

Baidu VS Google

Représentant environ 70% de part de marché, Baidu est LE moteur de recherche en Chine. Il a également développé sa propre encyclopédie Baike, qui copie Wikipédia, propose un service de recherche d’images mais également de cartographie.

Baidu tout comme Google opère également un système de référencement naturel et payant.

Sina Weibo VS Twitter

Weibo signifie microblogging, Sina Weibo créée en 2009 par l’entreprise de média Sina rassemble un mix entre Twitter et Facebook. Le contenu est très riche sur Weibo avec beaucoup d’interactivité. Des fonctions telles que « commenter » ou encore « transférer » peuvent transformer de simples messages en de réelles discussions. La présentation se fait sous forme de portail. Tencent Weibo, crée par Tencent une autre très grosse entreprise chinoise est aussi une plateforme de microblogging mais avec beaucoup moins de succès. En savoir plus sur Weibo.

Taobao VS eBay

Fondé en 2003 par le groupe Alibaba (également à l’origine d’Alibaba.com et Tmall.com), Taobao est une plateforme d’échange C2C tout comme eBay. Taobao est le 10ème site le plus visité dans le Monde. Fin 2012, les ventes de Taobao (en incluant Tmall) ont atteint 1 trillion de yuans.

Tudou, Youku VS YouTube

YouTube étant bloqué en Chine, il existe 2 principales plateformes d’hébergement de vidéo : Tudou et Youku.

  • Tudou a été lancé en 2005. Aujourd’hui environ 50 000 vidéos sont publiées chaque jour. Il est classé dans les 200 sites les plus visités au Monde.
  • Youku a pour sa part été lancé en 2006. Il est classé dans le Top 100 du classement Alexa.

En Mars 2012, Youku et Tudou ont décidé de fusionner pour donner naissance à Youku Tudou Inc.

Voici une illustration résumant les principaux acteurs américains et leurs équivalents chinois :

china-social-media

Moins d’agressivité sur le Web

Due à une peur générale des internautes, il y a beaucoup moins d’agressivité de la part des consommateurs. En effet, on assiste généralement en Europe ou aux Etats-Unis à de nombreux « trolls » dans les commentaires de vidéos ou sur des articles. Cela engendre généralement de nombreux débats voire conflits ou encore insultes. Il n’est pas rare de voir parfois des propos racistes ou antisémites dans les commentaires.

Les crises sont monnaie courante sur Internet

Du fait de l’importance qu’a pris Internet en Chine, il n’est pas rare de voir plusieurs scandales apparaître sur les réseaux sociaux notamment Weibo concernant différentes marques.

On peut citer par exemple le cas de KFC qui avait lancé des beignets au crabe pour attirer les clients chinois sachant que ceux-ci adorent le crabe. Plus tard, un Internaute a posté une photo d’un supposé beignet avec des arrêtes de poisson. A ce jour, nous ne savons toujours pas si la photo provenait réellement d’un KFC ou si c’était une tentative de déstabilisation de la part de la concurrence.

Un autre cas est celui de Mc Donald’s. Un Internaute a rapporté le fait qu’un des Mc Donald’s avait une hygiène déplorable, jusqu’à même faire venir la police sur les lieux. Mc Donald’s a ensuite réagit très rapidement sur Weibo pour annoncer qu’ils allaient mener l’enquête et prendre les mesures nécessaires. Cette réponse a été partagé des milliers de fois et a touché un public potentiel de 10 millions de personnes.

La présence du faux ne dérange personne

Avec les réseaux sociaux on assiste parfois à des pratiques frauduleuses telles que les faux fans Facebook, les faux commentaires ou encore les faux retweet sur Twitter. En Chine, cela ne choque personne et c’est une pratique plutôt courante.

Conclusion

Avec sa population de 1,4 milliards d’habitants, la Chine à encore un énorme potentiel en ce qui concerne Internet. Les chinois sont très connectés que ce soit au bureau ou sur leur smartphones. Les marques ont donc tout intérêt à s’intéresser de près à ce marché.

Articles similaires

L'auteur

Olivier Verot

Passionné de Marketing et de Chine, je me suis fait connaitre dans le monde francophones des marketeurs en Chine avec mon site Marketing-chine.com. Je vais essayer de publier autant que possible sur ce blog mes analyses pour permettre aux lecteurs d'avoir une idée sur le paysage webmarketing chinois. J'ai aussi monté mon agence de Marketing Digital spécialisé "Chine"et vends mon savoir aux sociétés souhaitant toucher le public chinois via le Web.

 

6 Commentaires

  1. Ils ont de la chance les seo chinois ça doit être vachement plus facile à référencer leur site surtout avec toute cette censure.

  2. Bien vu Saif ! :D Au moins eux ne s’arrachent pas les cheveux avec les serps… (bon, à choisir, je préfère quand même nos galères et notre « liberté »)

  3. Ah ah, je ne suis pas sur que leur boulot soit plus facile, un mot sur deux va être censuré, au niveau rédaction ça ne doit pas être facile :p

  4. Hum… A lire les commentaires ici, cela confirme que beaucoup de Français n’ont pas conscience qu’à bien des égards les libertés individuelles ne sont pas forcément plus solides ici que là-bas… Et encore, la Chine va dans le bon sens, nous on régresse chaque jour un peu plus en la matière.

  5. Pour le referencement, il n’y a pas le choix, il faut payer, parfois cher… Le référencement naturel ne fonctionne quasiment pas…

  6. Saut Olivier,
    tu ne fais pas la part entre la censure pour raison politique, et le blocus pour raison économique. Du coup ton analyse est biaisée. On attendrait à cet endroit un peu plus de pertinence d’un blog marketing que ce que l’on peut lire dans les médias généralistes.
    Quand tu écris « Du fait de la censure de certains sites, les chinois ont développé leur propre site », on devrait lire « le boycot des sites américains leur a permis de développer des équivalents chinois ». La censure n’a rien à voir là dedans. Comme tu le notes d’ailleurs, de nombreux scandales ont débuté sur les réseaux chinois, mettant la pression au gouvernement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>