Best Of Référencement naturel — 13 mars 2013 — 15 commentaires
Le netlinking de second niveau selon Pareto

Lorsque l’on travaille le netlinking d’un site, on connaît l’importance de donner du poids au lien que l’on a créé vers le money site. Il faut apporter du jus aux liens de 1er niveau. Mais ce travail peut rapidement devenir épuisant, et même non rentable. En effet, si vous créez 100 liens de niveau 1 et que vous voulez apporter rien que 5 backlinks à chaque lien créé, il vous faudra 100 x 5 = 500 liens supplémentaires. Si vous utilisez les mêmes méthodes de linking que vers votre money site, cela multiplie par 6 votre coût d’acquisition de liens…

referencement multi niveaux

Source de l’image 

Pas sûr que ce schéma soit rentable très longtemps. Mais alors, comment faire ?

La loi de Pareto appliquée à vos backlinks

Tout comme le dit l’économiste Vilfredo Pareto, 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Il ne faut donc pas travailler 100% des backlinks de premier niveau. Les 20% les plus importants seront suffisants.

Comment appliquer ce principe techniquement ?

Déterminer les backlinks les plus importants

Récupérez vos backlinks grâce à vos documents persos ou à des outils comme Linkody qui vous permettent en plus de vérifier que vos liens n’ont pas disparus. Vous aurez donc vos liens dans la colonne A d’Excel. Vous pourrez supprimer ceux qui ne vous semblent pas utile de travailler (liens nofollow, commentaires de blogs noyés parmi 100 liens, …).

Ensuite, dans la colonne B, copiez cette formule « =GAUCHE(A2;CHERCHE(« / »;A2;8)) » qui permet d’extraire le nom de domaine du site qui a accueilli votre lien.

Dans les colonnes C et D, nous allons respectivement récupérer les PR actuels des pages vous faisant des liens et des pages d’accueil de leur site afin de connaître leur potentiel.

En effet, un site étant PR5 et la page de votre lien étant PR2 aura davantage de potentiel qu’un site étant PR3 avec la page de votre lien étant PR2.

Pour récupérer les Page Rank dans Excel, il existe un outil intéressant qui s’appelle SeoTools et qui vous permettra de récupérer pas mal d’informations intéressantes directement dans votre fichier Excel. Attention néanmoins, le processus de traitement est assez lourd. Il faudra donc vous armer de patience une fois le calcul du PR lancé sur une centaine de cellules.

screenshot_4.0.7

Extraction des 20% des liens les plus intéressants à travailler sur le second niveau

backlinkEn triant la colonne D du plus grand au plus petit. Puis en triant la colonne C du plus grand au plus petit, vous aurez votre liste par ordre d’intérêt décroissant. Si vous avez 100 liens, conservez uniquement les 20 premiers et travaillez ceux-ci en priorité.

Le fichier Excel proposé est relativement simple puisqu’il ne prend en compte que le Page Rank comme indicateur d’intérêt. A vous d’ajouter d’autres indicateurs (nombre de liens sortants sur la page, Alexa Rank, …) pour avoir une sélection calculée encore plus finement et en fonction de vos attentes.

Le principe de Pareto à toutes les sauces

Comme on en parlait dans un précédent article de Webmarketing & co’m, la loi de Pareto peut également s’utiliser pour booster vos revenus et vos visites.

Maintenant, laissez libre court à votre imagination pour utiliser les techniques de cet article ou plus généralement de la loi de Pareto afin d’optimiser votre travail.

Articles recommandés

L'auteur

Matthieu Verne

Matthieu Verne est un auvergnat spécialisé dans le référencement naturel avec son entreprise ReferenSEO. Ayant rencontré des problématiques diverses, aussi bien sur des petits que sur des grands comptes, sur des sites vitrines que sur des sites e-commerce, Matthieu Verne partage ses connaissances SEO et cherche la discussion, l'échange. N'hésitez pas à contacter Matthieu par mail, par son site ou par Twitter pour engager la discussion.

 


15 Commentaires

  1. Merci pour ce très bon article ! C’est une bonne méthode pour bien gérer son netlinking.

    Merci pour le partage et bonne continuation.

  2. L’article est très agréable à lire, je m’étais déjà promis d’utiliser davantage Excel depuis le VLC 2012 mais cette fois je vais m’y mettre, c’est certains !

    J’esperais tout de même trouver une ou deux petites techniques pour créer facilement des liens de second niveau ;p

  3. je suis globalement d’accord.
    J’ajouterai aussi, que vers des liens vers des fiches/articles sur des plateformes à fort PR est aussi plus naturel et moins risqué pour la plateforme.

  4. Merci pour ce petit tuto de la part de tout ceux qui comme moi sont de vraies buses avec excel !! J’ai beau essayer de m’y mettre une part de mon cerveau fait un gros blocage !!

    Par contre quelqu’un connait il une alternative à SeoTools pour les Mac users ??

  5. Merci pour l’astuce, ca parait evident, mais seulement une fois qu’elle est écrite noir sur blanc :p
    Par contre, c’est effectivement encore un exemple supplémentaire de la force d’excel dans le référencement naturel !

  6. Et nul n’est sensé ignorer la loi… de Pareto :-)
    Par contre un excellent outil permet d’accélérer ce travail, Spyglass, qui comme son nom le suggère permet aussi d’avoir des longues-vues sur ses concurrents.

  7. C’est pas faux. Après il faut se dire que se travail sera à répéter autant de fois que tu as de site à monétiser.
    Le petit soucis pour moi c’est comment déterminer que tel ou tel lien devra linker tel ou tel niveau. Quand tu vois de bons liens PR5/6/7, ça te fait mal au coeur de linker ton premier ou second niveau :/

  8. Effectivement la loi de Pareto est utile dans de nobreux domaines ;) Pour gagner un peu de temps on peut aussi utiliser le trust flow de majestic seo à la place du PR

  9. J’ai essayé un gig sur Fiver, 20 000 commentaire reparti sur 350 liens de premier niveau, pour l’instant mon site n’a pas bougé…

  10. Dans le principe oui – je sui d’accord, dans la pratique j’ai bien peur nombre de personnes applquent mal ce principe et commencent a envoyer du gros blast genre 80% de blast sur mes 20% des meilleurs liens – et au final se tirer un grosse balle dans le pied

  11. @Referencement chalon sur saone, je n’ai pas connaissance d’un outil pour mac.

    @Lije Creative, personnellement, si je trouve un beau BL thématique PR5+, je préfère le garder pour mon money site ;)

    @Panti, comme Le Juge le dit dans le commentaire suivant le tien, ce n’est pas parcequ’il s’agit des liens secondaires qu’il faut y aller comme un bourrin.

  12. Merci pour cet excellent article et ses conseils bien précieux !

    Excel toujours aussi sur-puissant !

  13. Excellent ! merci pour l’astuce, je vais l’appliquer pour les nouveaux projets et ceux en cours …

  14. Sympa belle astuce merci !

  15. Article très bien rédigé et qui explique bien le principe du second niveau en terme de Net Linking.

    @Alain : cela fait 1 an et demi que nous avons mis en place cet méthode de second niveau pour notre propre site internet et pour certain clients.
    Je peux vous assurer que vous n’effectuerez cette méthode que pour les gros clients. C’est sur les secteurs concurrentiels où l’on compte rester sur du long terme que cette méthode est intéressante. Sur les petits clients, vous allez perdre plus d’argent qu’autre chose .

    Comme expliqué dans cet article, c’est une méthode qui coûte très cher, surtout que dans notre agence nous mettons maintenant en place du net linking de niveau 3 :

    Nous créons un site sur un domaine et un serveur totalement différent, et nous faisons du niveau 2 sur ce site internet où est présent une ancre optimisée vers notre site internet.

    Quel est l’avantage de cette méthode? 40 ancres optimisées (attention tout de même à garder un bon ratio ancre optimisée / ancre naturelle même sur le second site) qui se rassemblent en une seule pointant vers le site principal.

    De ce fait, Google n’est pas affolé par un grand nombre d’ancres optimisées, et même si le SEO Juice balancé n’est pas aussi puissant que si les 40 ancres pointaient directement vers le site, il reste relativement conséquent.

    Cela peut sembler très usant en termes de ressources, mais pour grimper dans des secteurs concurrentiels et y rester je pense qu’il n’y a vraiment que cette solution qui est viable aujourd’hui.

    PS : Le seul petit bémol que je trouve à cet article, c’est que quand on a des secrets sur de nouvelles méthodes comme ça, en principe on les garde ;) (je plaisante bien entendu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>